Âge et mongolisme

Numériser0019

« J’ai 37 ans et je dois accoucher deux mois à peine avant l’anniversaire de mes 38 ans. Devrais-je demander une amniocentèse ? »

Les risques d’avoir un enfant trisomique ne montent pas en flèche le jour de vos 38 ans. Ils augmentent régulièrement à partir de 20 ans et ils connaissent leur plus forte hausse au tournant des 40 ans. Aussi n’est-il pas facile de savoir si oui ou non le recours à un diagnostic prénatal s’impose lorsque l’on a 37 ans. La communauté médicale a établi a 38 ans I âge de détection systématique : cette limite a été choisie pour diagnostiquer le plus grand nombre possible d’enfants atteints de mongolisme sans exposer inutilement des mères et des enfants aux risques de l’amniocentèse (de l’ordre de 1 accident sur 2 000 entre des mains entraînées).

Certains médecins auraient tendance à penser qu’une mère de 36 ou de 37 ans ferait bien de subir une amniocentèse, d’autres au contraire pensent que ce n’est pas nécessaire. Pariez-en à votre médecin.

Depuis peu en France, les femmes de plus de 35 ans bénéficient d’un dépistage sanguin de la trisomie 21 effectué, entre 15 et 16 semaines d’aménorrhée, par dosage de la béta HCG. Ce test, pratiqué dans certains centres habilités, n’est, bien sûr, pas aussi fiable que l’étude directe des chromosomes, mais permet de poser l’indication d’une amniocentèse. Sachez que si vous avez moins de 38 ans et que votre médecin ne vous prescrit pas une l’amniocentèse, la Sécurité sociale ne couvrira pas les frais de cet examen (qui sont assez élevés).

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Âge et mongolisme | Guide de Nourrison