Baisse des désirs sexuels

6458-000119a

«Assister à l’accouchement a été absolument miraculeux. Mais le fait de voir notre bébé sortir du vagin de ma femme a diminué mes désirs sexuels.»

Le comportement sexuel des humains, en comparaison à celui des autres animaux, est extrêmement délicat. Il relève non seulement de l’instinct mais aussi de la raison. Et de temps à autre, la raison met un grand désordre dans ce comportement. La grossesse est un des moments où ce phénomène est le plus susceptible de se produire. Comme vous semblez le découvrir, cela peut aussi arriver pendant la période postnatale.

Il est fort possible que la cause de votre ambivalence n’ait rien à voir avec le fait que vous avez vu naître votre bébé. La plupart des nouveaux papas découvrent que l’esprit et la chair sont moins spontanés après l’accouchement (bien que le contraire soit normal), et cela pour plusieurs raisons fort naturelles: la fatigue, en particulier si le bébé ne dort pas toutes ses nuits; la gêne d’avoir une troisième personne à la maison; la peur que le bébé ne s’éveille en pleurant à la première caresse (surtout s’il partage votre chambre) ; la crainte de blesser votre femme pendant la pénétration avant que son corps ne soit complètement guéri; et finalement, une préoccupation physique et mentale générale quant à la santé de votre nouveau-né, qui concentre votre énergie ailleurs pendant cette période de votre vie.

En d’autres termes, il est probablement préférable que votre désir sexuel soit en baisse, surtout si celui de votre femme l’est aussi (comme il arrive souvent pendant la période postnatale). Il est impossible de prédire combien de temps prendront votre énergie et la sienne pour revenir à la normale. Comme pour toutes les questions se rapportant à la sexualité, la «normalité» est un concept très flou. Chez certains couples, le désir reviendra avant que le médecin n’ait donné son accord. Chez d’autres, il faudra parfois six mois pour rétablir la coexistence harmonieuse sous le même toit entre le bébé et la sexualité (certaines femmes n’éprouvent pas de désir avant la fin de l’allaitement).

Certains pères, même s’ils se sont préparés à l’expérience de la naissance, sentent quand même que leur territoire a été violé, que ce lieu privilégié destiné à l’amour a soudain pris une fonction bassement pratique. Mais à mesure que les jours passeront, ce sentiment disparaîtra. Le père commencera à se rendre compte que le vagin a deux fonctions, tout aussi importantes et captivantes. Aucune n’exclut l’autre, et on peut dire qu’elles sont toutes deux très étroitement liées. Il arrivera également à reconnaître que le vagin n’est un canal de naissance que pendant une brève période, tout en restant une source de plaisir pour lui et pour sa femme pendant une vie entière.

Si le désir sexuel ne réapparaît pas et que son absence commence à vous inquiéter, vous avez probablement besoin d’une aide spécialisée.

«Avant le bébé, les seins de ma femme étaient le centre de notre plaisir, à tous les deux. Maintenant qu’elle allaite, ses seins semblent trop fonctionnels pour être excitants.»

Comme le vagin, les seins servent à la fois les besoins pratiques et sexuels (et même le désir sexuel est pratique, envisagé du point de vue de la procréation). Ces fonctions ne s’excluent pas l’une l’autre, mais elles peuvent entrer en conflit pendant l’allaitement.

Certains couples se voient excités par l’allaitement. D’autres, pour certaines raisons, sont embarrassés (à cause de l’écoulement du lait, par exemple, ou parce qu’ils se sentent gênés de se servir de la source alimentaire de leur bébé pour leur plaisir sexuel). Il n’y a pas de règle. Si vous trouvez que les seins de votre femme sont trop fonctionnels pour être excitants en ce moment, n’essayez pas de vous forcer à penser autrement. Évitez-les lors de vos préludes sexuels pendant un bout de temps, et sachez que vos sentiments reviendront quand le bébé sera sevré. Demeurez cependant ouvert et honnête envers votre femme; vous pourriez provoquer chez elle une sensation de rejet, si vous retiriez soudainement vos mains de ses seins sans explication. Faites également attention de ne pas entretenir de ressentiment envers le bébé parce qu’il profite de vos seins au lieu de cela, essayez de considérer l’allaitement comme un partage temporaire.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Baisse des désirs sexuels | Guide de Nourrison