Bienfaits de l’exercice

savoir-sur-reeducation-perineale-L-1FZpFx

Il est certain que les femmes qui ne font pas d’exercice pendant leur grossesse perdent progressivement leur dynamisme, à mesure que les mois passent et en particulier parce qu’elles deviennent de plus en plus lourdes. Un bon programme d’exercice (qui peut trouver sa place dans votre mode de vie quotidien) peut contrer cette tendance à perdre la forme. Il y a quatre types d’exercices qui peuvent être utiles pendant la grossesse: les exercices aérobiques, la gymnastique spécialement conçue pour la grossesse, les techniques de relaxation et les exercices de Kegel.

Les exercices aérobiques. C’est une activité rythmique et répétitive assez ardue pour exiger une augmentation d’oxygène au niveau des muscles, mais pas assez ardue pour vous épuiser (pas plus que la marche, le jogging, la bicyclette, la natation ou le tennis pratiqué à votre rythme). Les exercices aérobiques stimulent le cœur et les poumons et l’activité des muscles et des articulations — produisant ainsi des changements dans tout le corps, en particulier une augmentation de la capacité d’utilisation et de transformation de l’oxygène, qui est importante pour vous et votre bébé. Un exercice qui est trop fatiguant pour être soutenu pendant les 20 à 30 minutes nécessaires à l’entraînement (comme le sprint) ou pas assez ardu (comme le tennis en double) n’est pas considéré comme aérobique.

Les exercices aérobiques améliorent la circulation (en favorisant le mouvement de l’oxygène et des éléments nutritifs vers votre bébé) tout en diminuant les risques d’insuffisance veineuse et de rétention d’eau; ils augmentent le tonus et la force musculaire (en soulageant souvent les maux de dos et la constipation et en facilitant l’accouchement) ; ils augmentent lendurance (vous préparant ainsi à un long travail) ; ils brûlent les calories (vous permettant de manger avec bon appétit sans prendre de poids excessif et vous aidant à retrouver une belle silhouette après l’accouchement); ils diminuent la fatigue et favorisent le sommeil ; ils donnent un sentiment de bien-être et de confiance ; et en général renforcent votre capacité à faire face au défi physique et émotionnel de la maternité.

La gymnastique. Ce sont des mouvements de gymnastique et de rythmique qui tonifient et développent les muscles et qui peuvent améliorer votre maintien. Spécialement conçus pour les femmes enceintes, ces exercices soulagent les maux de dos, procurent un bien-être physique et mental et préparent votre corps à la tâche difficile de l’accouchement.

Les exercices de relaxation. Les exercices de respiration et de concentration (qui détendent le corps et l’esprit) aident à conserver l’énergie pour le moment propice, favorisent la concentration de l’esprit et augmentent l’écoute que vous avez de votre corps ; ils aident ainsi la femme enceinte à faire face à la naissance. Les exercices de relaxation sont efficaces accompagnés d’autres exercices physiques, ou seuls dans les cas de grossesses où l’on interdit les exercices physiques.

Renforcement musculaire pelvien (ou exercices de Kegel): il s’agit d’une pratique simple pour tonifier les muscles du vagin et du périnée en les renforçant en vue de l’accouchement. L’élasticité ainsi augmentée favorisera le retour à la normale après l’accouchement. Cet exercice est un de ceux que toute femme enceinte peut pratiquer n’importe où, n’importe quand.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Bienfaits de l’exercice | Guide de Nourrison