Complications occasionnelles

d65a7b2414_seins_02

Une fois que l’allaitement est bien démarré, il se poursuit en général sans problème jusqu’au sevrage. Mais quelques complications apparaissent de temps en temps. En voici quelques-unes:

Canaux des glandes mammaires bouchés. Quelquefois un canal se bouche et retient le lait. On remarque alors sur les seins des petits bosses rouges et sensibles. Ce phénomène peut provoquer une infection; il est important d’y remédier rapidement. La meilleure façon de le faire est d’offrir le sein affecté en premier à chaque tétée, et de laisser votre bébé le vider autant que possible. S’il n’y arrive pas, soutirez le lait qui reste manuellement ou à l’aide d’un tire-lait. Évitez de compresser les canaux des glandes mammaires en portant un soutien-gorge trop serré, et variez les positions d’allaitement pour que la pression s’effectue sur les canaux non bouchés. Après la tétée, vérifiez également si du lait séché ne bouche pas le mamelon. Si c’est le cas, nettoyez-le avec une gaze stérile imbibée d’eau bouillie et refroidie. Ne sevrez pas votre bébé à ce moment-là; vous ne feriez qu’aggraver votre problème.

Infection des seins. La mastite, ou infection de la glande mammaire, est une complication beaucoup plus sérieuse de l’allaitement. Elle se produit habituellement dans un sein (ou dans les deux), entre le 10e et le 28e jours après l’accouchement, et chez environ 1 % des mères, en particulier les primipares. Une entaille ou une fissure de la peau du mamelon apparaît et laisse pénétrer des germes dans les canaux galactophores.

Les symptômes de la mastite sont la douleur: le durcissement, la rougeur, la chaleur et le gonflement d’un des deux seins, le plus souvent; ces symptômes étant souvent accompagnés de frissons dans tout le corps et de fièvre allant jusqu’à 39°C. Si certains de ces symptômes se produisent, contactez votre médecin. Un traitement médical rapide s’impose et il peut comprendre un repos alité, des antibiotiques, des analgésiques et des applications de glace. Vous pouvez le plus souvent quand même continuer à allaiter pendant le traitement. Videz le sein infecté en premier par tire-lait, jetez le lait et donnez l’autre sein.

Tout retard dans le traitement d’une mastite peut entraîner le développement d’abcès, dont les symptômes sont des douleurs intenses et lancinantes, des œdèmes locaux, l’augmentation de la sensibilité et de chaleur locale dans la région de l’abcès, ainsi qu’une température variant entre 38°C et 40°C. Le traitement comprend des antibiotiques et, en général, un drainage chirurgical sous anesthésie. En pareilles circonstances, vous devrez arrêter d’allaiter avec le sein infecté et vider ce dernier régulièrement à l’aide d’un tire-lait, jusqu’à ce que la guérison soit complète. Pendant ce temps, vous pouvez continuer à allaiter avec le sein qui n’est pas infecté, mais il est possible que le sevrage soit imposé. Ne laissez pas les problèmes de seins et d’allaitement vous décourager de nourrir vos futurs bébés. L’engorgement et la sensibilité des mamelons sont beaucoup moins fréquents lors des naissances suivantes.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Complications occasionnelles | Guide de Nourrison