Convulsions

teething

Chez certains enfants, nous ne découvrons jamais ce qui a pu provoquer des convulsions mais, dans la majorité des cas, entre un et trois ans, les convulsions sont dues à une montée de la température corporelle. La fièvre affecte davantage le cerveau d’un enfant que celui d’un adulte. L’irritation stimule les nerfs qui régissent les muscles, lesquels se contractent violemment. Dans une crise de convulsions, l’enfant est inconscient et ne peut contrôler ses mouvements. Ses yeux se révulsent et un peu d’écume peut apparaître à la commissure de ses lèvres. Il est oppressé et serre les mâchoires. Ses sphincters peuvent se relâcher au cours de la crise. Lorsque celle-ci se termine, il sombre dans le sommeil ou reprend conscience pendant quelques instants et s’endort.

Que faire ?

Ne laissez jamais votre enfant seul. Bien que vous ayez affreusement besoin d’appeler à l’aide, il faut que vous soyez là au cas où il vomirait, pour qu’il ne s’étouffe pas. Comme ce risque est réel, couchez l’enfant sur le ventre, tête tournée de côté. Desserrez ses vêtements et éloignez de lui les meubles contre lesquels il pourrait se cogner. N’essayez pas de l’empêcher de bouger ou de lui placer quelque chose dans la bouche. Contrairement à la croyance populaire, peu d’enfants se mordent la langue ou l’avalent dans ces circonstances, et vous pourriez lui faire du mal en cherchant à lui desserrer les mâchoires. Quand la crise est terminée et qu’il dort, appelez le médecin.

Pour qu’une telle crise ne se renouvelle pas, enrayez les fortes montées de fièvre à l’avenir. Demandez au médecin un médicament préventif.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Convulsions | Guide de Nourrison