Détresse fœtale

DSC_0999

Cette dénomination regroupe toute situation au cours de laquelle on estime le fœtus en péril, le plus souvent par manque d’oxygène. La détresse peut être causée par une variété de problèmes, y compris une position maternelle qui comprimerait des vaisseaux sanguins importants, une maladie (anémie, hypertension, problèmes cardiaques), une tension artérielle anormalement basse, une insuffisance, un décollement prématuré du placenta, un cordon comprimé ou enroulé autour du cou ou du corps du bébé, une activité utérine prolongée ou excessive, une infection, une malformation, une hémorragie ou une anémie chez le fœtus.

Symptômes et signes. Le fœtus envoie des signes qui varient selon la cause de sa détresse. La mère peut remarquer chez lui des mouvements inhabituels ou même une absence de mouvements. Le médecin peut découvrir, par monitorage fœtal au stéthoscope Doppler, des modifications dans ses battements cardiaques, caractéristiques de la détresse fœtale.

Traitement. Dès que la détresse fœtale est confirmée, on procède habituellement à l’accouchement dans les plus brefs délais. Si un accouchement par voies naturelles n’est pas imminent, le médecin pratique une césarienne sans tarder. En tout état de cause, on pratique une réanimation, avant de pratiquer la césarienne, diminuant ainsi le risque que le bébé soit privé d’oxygène. Pour effectuer cette intervention, on administre à la mère des médicaments qui ralentissent les contractions, augmentant ainsi l’apport d’oxygène au fœtus ; de plus, ces médicaments dilatent les vaisseaux sanguins de la mère et activent ses battements cardiaques et sa circulation sanguine.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Détresse fœtale | Guide de Nourrison