Éclampsie

b583c1357f_mopers-adu-076-182_A4

L’éclampsie, qui peut survenir avant, pendant ou après l’accouchement, est l’aboutissement du syndrome toxémique gravidique. La maladie ne soit pas atteindre ce stade si la patiente reçoit des soins appropriés.

Symptômes et signes. Convulsions et coma caractérisent l’éclampsie. Avant d’en arriver à ce stade, on aura constaté de brusques hausses de tension, une nette augmentation du taux de protéines dans l’urine, des réflexes exagérément marqués, de sévères maux de tête, des nausées et vomissements, de l’irritabilité, de l’agitation et l’apparition de tics nerveux, des douleurs en barre au creux de l’estomac, des troubles visuels, de la somnolence.

Traitement. On veille à ce que la patiente ne se blesse pas elle-même pendant les convulsions. On lui administre de l’oxygène et des médicaments pour arrêter les crises. Si possible, on crée autour de la patiente un environnement exempt de tout stimulus, en tamisant les lumières et en évitant le bruit. En général, quand l’état de la patiente s’est stabilisé, on pratique une césarienne. La majorité des patientes recouvrent rapidement la santé après l’accouchement, bien qu’un suivi attentif s’impose pour s’assurer que la tension artérielle redevient normale.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Éclampsie | Guide de Nourrison