Engorgement des seins

allatement_iStock

«Mon lait a fini par monter et mes seins ont atteint trois fois leur grosseur normale. Ils sont tellement durs, engorgés et douloureux que je ne peux même pas supporter mon soutien-gorge. En sera-t-il ainsi jusqu’au sevrage du bébé ?»

Si les femmes devaient avoir tout au long de l’allaitement des seins douloureux, durs comme du granit et gros, la plupart des bébés seraient sevrés dans la semaine qui suit l’accouchement. L’engorgement occasionné par la montée de lait peut rendre l’allaitement douloureux pour la mère et frustrant pour le bébé; en effet, les mamelons s’aplatissent à cause du gonflement. Cet état peut empirer quand la première tétée ne commence que 24 ou 36 heures après la naissance, comme c’est fréquent dans beaucoup de maternités.

Heureusement, l’engorgement et ses pénibles effets diminueront graduellement au moment où s’établira une bonne coordination entre la montée de lait et la demande du bébé. Ceci se produira en quelques jours. La sensibilité des mamelons disparaît en général assez rapidement après avoir atteint son niveau maximum vers la 20e tétée. Ensuite, le bébé s’habitue et les mamelons se durcissent. Certaines femmes, en particulier celles qui ont la peau claire, peuvent aussi avoir des fissures aux mamelons, accompagnées de saignements. Avec des soins appropriés, cet état ne persistera pas. Jusqu’à ce que l’allaitement devienne aussi agréable et satisfaisant que vous l’aviez souhaité, et — croyez-le ou non — indolore, vous pouvez prendre certaines mesures afin de réduire les malaises et activer la montée de lait.

«Je n’allaite pas. Et d’après ce que j’ai compris, il peut être douloureux de se débarrasser du lait.»

Que vous allaitiez on non, vos seins s’engorgeront plus ou moins de lait vers le 3e ou le 4e jour après l’accouchement. Cela peut être gênant et même douloureux.

Mais ce n’est que temporaire.

Certains médecins ont recours aux hormones ou à un médicament anti prolactine, la bromocriptine, pour arrêter les montées de lait. Les médicaments réussissent pratiquement toujours à éviter l’engorgement. Bien que des écoulements sporadiques se poursuivent pendant quelques jours, ou même quelques semaines, l’engorgement douloureux ne devrait pas durer plus de 12 à 24 heures. Pendant ce temps, vous pouvez utiliser des compresses chaudes, un gel ou un produit antiœdémateux, un anti-inflammatoire ou encore un calmant. Il est important de porter un soutien-gorge bien ajusté jusqu’à ce que vos seins reprennent leur taille normale.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Engorgement des seins | Guide de Nourrison