Épilepsie

PID_$846899$_231ba934-3b1e-11e3-8d5a-2499d955df73_original

Après les convulsions dues à l’excès de fièvre, la raison qui détermine le plus souvent des crises nerveuses chez l’enfant est l’épilepsie. Cette maladie se présente sous deux formes : le petit mal et le grand mal (ou haut mal).

L’enfant atteint de petit mal pâlit soudainement et devient « absent » pendant une ou deux minutes. Il ne tombe pas, n’est jamais incontinent, mais il n’a plus conscience de ce qui l’entoure. Lorsqu’il émerge, il reprend son activité comme si rien ne s’était passé. Parlez-en à votre médecin si vous constatez ce phénomène.

Un enfant atteint du grand mal présente les mêmes symptômes qu’un convulsionnaire.

Que faire ?

Pour ce qui est du grand mal, agissez selon les recommandations de la rubrique « convulsions », puis appelez immédiatement le médecin, qui demandera un électro-encéphalogramme pour avoir confirmation de l’épilepsie. Il est prouvé que, psychologiquement, il ne faut pas faire de différence entre un enfant épileptique et un enfant normal. Il suffit de prendre des précautions : le surveiller de crainte qu’une crise ne survienne inopinément.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Épilepsie | Guide de Nourrison