Faire l’amour à ce stade

qui4

« Je ne sais plus que penser. Les informations dont je dispose sur les relations sexuelles pendant le dernier trimestre sont confuses et contradictoires. »

Le fait est que les connaissances actuelles sur le sujet ne sont ni claires ni compatibles. On pense généralement que ni les relations sexuelles ni l’orgasme ne précipitent à eux seuls le travail, à moins que le moment ne soit arrivé (même si plusieurs couples impatients ont eu beaucoup de plaisir à essayer, mais en vain). C’est pourquoi, certains médecins et sages-femmes permettent aux patientes qui ont une grossesse normale de faire l’amour jusqu’à l’accouchement. Et la plupart des couples le font sans complications.

Cependant, les relations sexuelles semblent présenter des risques de déclenchement prématuré du travail, en particulier chez les femmes susceptibles d’accoucher prématurément (comme celles qui portent des jumeaux, celles dont le col s’efface et se dilate prématurément ou celles qui ont des antécédents d’accouchements prématurés). On peut aussi relier la rupture prématurée de la poche des eaux, à terme ou avant terme, aux relations sexuelles, en particulier quand il y a une inflammation vaginale méconnue. On a suggéré que certains cas d’infections et d’infections postnatales étaient liés aux relations sexuelles vers la fin de la grossesse et que ces infections pouvaient être évitées en utilisant des préservatifs pendant les huit dernières semaines. Tranquillisez-vous en demandant à votre praticien quels sont les derniers consensus d’opinion à ce sujet. Si vous obtenez le feu vert, alors faites l’amour, si vous en avez envie et que cela vous est agréable. Dans le cas contraire, si on considère qu’il existe un risque d’accouchement prématuré (si vous avez un placenta prævia ou des saignements d’origine inconnue), retrouvez votre intimité différemment.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Faire l’amour à ce stade | Guide de Nourrison