La constipation

Baby massage

Être constipé, c’est avoir des selles rares et dures. On entend par rares des selles à trois ou quatre jours d’intervalle, et par dures celles dont l’évacuation est douloureuse. En elle-même, la constipation ne peut pas donner de maladie à un enfant et on a abandonné depuis longtemps les théories selon lesquelles elle pouvait empoisonner l’organisme. La constipation, sans autre signe de maladie, n’est pas inquiétante en soi, mais si votre bébé fait de grands efforts et si la défécation est douloureuse, consultez votre pédiatre pour savoir si un traitement s’impose.

Les médecins n’aiment pas faire administrer aux bébés des purgatifs ou des laxatifs qui sont, en général, inutiles. Chez un jeune enfant, la constipation est exceptionnelle et provient d’un manque d’eau; par conséquent, on la corrige presque toujours en donnant davantage à boire au bébé (en ajoutant 20 g d’eau à chaque biberon). Surtout ne lui donnez pas de sucre, ce que l’on faisait autrefois en guise de remède. On obtient de bons résultats en modifiant le régime et en y introduisant des aliments fibreux riches en cellulose qui régularisent les fonctions intestinales. Deux cuillerées à café de jus de pruneaux ajoutées à l’eau que vous donnez à l’enfant le soulageront et, s’il absorbe de la nourriture solide, vous obtiendrez une nette amélioration en lui faisant avaler deux cuillerées à café de pruneaux réduits en compote, au repas du soir.

Quand le régime alimentaire est varié, à moins qu’il ne soit pauvre en fruits, légumes, pain complet et céréales non blutées, la constipation ne devrait pas se manifester. On lutte facilement contre la constipation chez un enfant sevré en insistant sur la consommation des aliments cités plus haut. L’intestin réagit toujours à l’ingestion d’hydrates de carbone complexes (contenus dans les légumes verts, par exemple), parce que leur cellulose entraîne une rétention d’eau dans les selles, qui augmente leur volume et les ramollit. Un enfant ne devient un constipé chronique que si l’on attache une importance excessive à ses selles ou encore si, ayant déjà éprouvé une certaine douleur en déféquant, il diffère la satisfaction de ses besoins naturels par peur de sensations douloureuses.
Il arrive souvent qu’un enfant reste constipé pendant quelques jours après une maladie ayant entraîné un accès de fièvre, d’une part en raison de la réduction de son alimentation, donc d’une moindre production de déchets, d’autre part en raison de la transpiration, entraînant une perte d’eau; le corps cherchant à maintenir son degré d’hydratation, les excréments durcissent. C’est un genre de constipation qui ne réclame aucun traitement et cède dès le retour au régime normal.

En règle générale, n’utilisez aucune spécialité pharmaceutique, aucun laxatif, suppositoire ou lavement sans avis médical préalable.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • La constipation | Guide de Nourrison