La jalousie

IRMAO-CAÇULA-1

Même les petits enfants connaissent les rivalités. Elles ont parfois un effet positif quand elles aiguillonnent l’enfant et l’amènent à donner le meilleur de lui-même. Sa gentillesse et sa sociabilité s’en trouvent exaltées. Si elles produisent l’effet inverse, font naître chez lui la vantardise et les idées de vengeance, il se prépare des moments difficiles.

La jalousie, sous la forme la plus pénible qu’un enfant puisse connaître, provient souvent de l’arrivée d’un bébé dans la famille. L’aîné se sent détrôné ; il pense avoir perdu la place de choix qu’il occupait dans la vie de ses parents. Il recherche tes sortes de ruses pour attirer l’attention sur lui, adopte une attitude de nourrisson refusant de manger et allant même jusqu’à souiller ses sous-vêtements. Il peut aussi axer sa jalousie sur le bébé et chercher à lui faire mal. Il arrive parfois qu’il ne se sente pas de taille à affronter les dures émotions que lui cause sa jalousie : il les refoule, se tait, s’éloigne des siens et va même jusqu’à les rejeter.

Pour éviter de tels problèmes, si vous attendez un autre bébé, montrez à votre enfant qu’il garde sa place dans votre cœur, réservez-lui des moments où vous ne vous occuperez que de lui. Demandez-lui de petits services, remerciez-le pour son aide et montez en épingle toutes les attentions qu’il aura pour le nouvel arrivant.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • La jalousie | Guide de Nourrison