La loi de l’offre et de la demande

allaitement-bebe-1024x1024

Anatomiquement, toutes les femmes sont faites pour allaiter leur enfant et rien n’est meilleur pour lui que le lait de sa mère: c’est sa nourriture naturelle et il ne la refuse jamais. Aucune femme n’est physiquement inapte à nourrir son bébé. La quantité de lait que vous pourrez produire ne dépend absolument pas du volume de votre poitrine. Le lait n’est pas sécrété par le tissu des seins mais, en profondeur, par des glandes. Ne vous tourmentez pas si vos seins sont de petite taille : ils sont comme ils doivent être. La quantité de lait que vous produisez dépend de la quantité que le bébé absorbe, ce qui m’incite à employer cette expression : « loi de l’offre et de la demande ». Par exemple, si votre bébé a un petit appétit, vos glandes sécréteront peu de lait parce qu’elles ne seront pas très sollicitées ; si, en revanche, le bébé est vorace, vos glandes, stimulées, fourniront davantage. Autrement dit, pendant tout le temps où vous allaiterez, l’intensité de la lactation sera en rapport direct avec la consommation de l’enfant; même si le bébé a faim une demi-heure après la tétée, ne vous faites pas de souci, vos glandes auront déjà eu le temps de produire assez de lait pour satisfaire sa fringale et elles auront vite fait de sécréter le supplément que son estomac exigera à la tétée suivante. A l’inverse, quand son appétit sera moins aiguisé, vos glandes produiront moins.

Un nouveau-né a besoin de 60 à 100 grammes de lait par livre et par jour. Un bébé de 3,5 kg devra donc prendre de 400 à 650 grammes de lait quotidiennement.

Vos seins peuvent produire de 40 à 60 grammes de lait chacun en trois heures, de sorte que votre sécrétion journalière – de 700 à 1 000 grammes – sera amplement suffisante pour nourrir votre enfant.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • La loi de l’offre et de la demande | Guide de Nourrison