La peur du shampooing

3X_70340_0008_2

Si votre enfant redoute vraiment le shampooing, faites-lui couper les cheveux très court pour pouvoir les entretenir facilement à l’éponge. En général, les enfants appréhendent le shampooing parce qu’ils n’aiment pas que l’eau ruisselle sur leur visage : expliquez-leur patiemment qu’un shampooing n’est ni douloureux ni dangereux.

– Le shampooing est également désagréable pour les enfants dont les cheveux, fins et frisés, ont tendance à s’emmêler ; le démêlage peut alors devenir un véritable cauchemar. Si vous ne voulez pas couper les cheveux très courts – ce qui représente la solution la plus simple – employez un après-shampooing ; démêlez ensuite avec un gros peigne, puis rincez. Ne frottez pas les cheveux avec une serviette : tapotez-les doucement pour les sécher.

– Transformez le shampooing en jeu. Votre enfant trouvera drôle que vous décidiez tout à coup de vous laver les cheveux devant lui pour lui prouver la véracité de vos dires. Rincez-vous à l’aide d’un petit récipient de plastique tout en déclarant que c’est formidable de se verser de l’eau sur la tête !…

– Si vous avez un enfant plus âgé, vous montrerez au petit qu’un shampooing ne fait pas de mal en lui demandant de vous aider à laver les cheveux de son grand frère ou de sa grande sœur. Puis, quand le produit moussera, prenez le bébé dans vos bras pour qu’il plonge les mains au milieu des bulles. Qu’il vous aide aussi à rincer la chevelure, si c’est possible. Vous pouvez aussi laver la tête d’une poupée dans le bain, demander à l’enfant de la rincer et lui proposer de lui en faire autant. Avec un peu de chance, il prendra cela pour un jeu. Ou bien, conseillez-lui de se mouiller les cheveux avec un gant de toilette puis versez-lui quelques gouttes de shampooing dans le creux de la main pour qu’il le fasse mousser lui-même.

– Le frère ou la sœur aînés lui montreront aussi que ce n’est pas désagréable d’avoir de l’eau sur le visage. L’aîné sera peut-être fier de « mettre la tête sous l’eau ». Le petit, à condition qu’il ait trois ans environ, ne voudra pas être en reste, même s’il ne fait que plonger le bout de son nez pendant cinq secondes au maximum.

– Autre possibilité : emmenez-le à la piscine. A partir du moment où il aura pris plaisir à patauger et à s’asperger, vous parviendrez à lui faire accepter un shampooing. Si vous passez à la douche après la baignade, cela facilitera les choses. Suggérez-lui de faire un shampooing dans la cabine. Cela ne prendra pas plus de deux minutes. A la maison, vous pourrez aussi lui permettre déjouer avec la douche. Encouragez-le à promener le jet sur lui et, pourquoi pas, à s’asperger le visage et la tête ! Lorsqu’il n’aura plus peur d’avoir les cheveux mouillés, frottez-les-lui le plus rapidement possible avec un produit doux et rincez.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • La peur du shampooing | Guide de Nourrison