La sous-alimentation

img_2977

Elle survient rarement chez l’enfant élevé au biberon, mais on en rencontre quelques cas. Nourrissez le bébé à la demande et non selon un horaire strict. Bien qu’un bébé de deux à trois mois ait normalement besoin d’une tétée toutes les 4 heures, son appétit peut varier d’un jour à l’autre. Prenons un exemple: le bébé a l’âge d’absorber 5 biberons de 180 grammes chacun, par jour, mais, à une tétée, il ne boit que 115 grammes. Si vous vous en tenez aux données des tableaux, si vous ne compensez pas l’écart de 65 grammes par un surplus à la tétée suivante, si vous restez sourde à ses cris, il ne pourra pas rattraper la totalité du volume de lait qui lui est nécessaire et il ne grossira pas.

Interprétez intelligemment les indications de volumes portées sur les boîtes car elles ne tiennent pas compte des cas particuliers.

Si, par exemple, après avoir vidé ses biberons régulièrement, jusqu’à la dernière goutte, votre bébé ne paraît pas satisfait, c’est qu’il a peut-être encore faim. Préparez-lui 60 grammes de lait en plus. S’il les absorbe, c’est évidemment qu’il en a besoin, et il ne prendra pas de poids en trop.

Si vous constatez que votre enfant exige de fréquentes tétées, boit peu à chacune et reste agité, regardez si le trou de la tétine n’est pas trop petit. Là se trouve peut-être la solution du problème.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • La sous-alimentation | Guide de Nourrison