Messages trouvés sous L’allaitement maternel

Les biberons complémentaires

Nous avons tous entendu parler de femmes qui n’avaient pas suffisamment de lait pour nourrir leur bébé, et, même si cette crainte n’est jamais fondée – pur produit du seul subconscient -, en cas de problèmes en début d’allaitement, beaucoup utilisent cette excuse pour cesser d’alimenter leur bébé au sein. Ne tombez pas dans ce […]

Lire la suite...

Les excédents de lait

Collectez vos excédents de lait maternel dans des bouteilles ou des biberons, qui serviront si, un jour, vous êtes obligée de confier votre enfant à un tiers ou si vous tombez malade. On peut congeler ce lait, qui se garde pendant six mois. Vous pouvez extraire votre lait manuellement ou à l’aide d’un tire-lait.

Lire la suite...

Les câlineries

Lorsque votre bébé tète avec satisfaction, c’est le moment de vous relaxer et de l’admirer. S’il a les yeux ouverts, cherchez à rencontrer son regard. Souriez-lui, parlez-lui. Il associera le plaisir d’apaiser sa faim à la contemplation de votre visage, au son de votre voix et à l’odeur de votre peau.

Lire la suite...

La loi de l’offre et de la demande

Anatomiquement, toutes les femmes sont faites pour allaiter leur enfant et rien n’est meilleur pour lui que le lait de sa mère: c’est sa nourriture naturelle et il ne la refuse jamais. Aucune femme n’est physiquement inapte à nourrir son bébé. La quantité de lait que vous pourrez produire ne dépend absolument pas du volume […]

Lire la suite...

Le réflexe neurohumoral d’éjection

Quand votre enfant tète, la succion stimule l’hypophyse qui produit deux hormones: la prolactine et l’ocytocine. La prolactine active la production du lait dans les glandes mammaires et l’ocytocine en assure le passage dans les canaux galactophores (plus simplement appelés réservoirs) situés derrière l’aréole. Il ne faut que quelques secondes pour que se déclenche ce […]

Lire la suite...

Comment éviter le tarissement

– Reposez-vous le plus possible, surtout au cours des premières semaines. Dites-vous qu’il vaut mieux être assise que debout, et couchée qu’assise. – Si vous vous crispez, la lactation en supportera les conséquences. Renouez avec les exercices de relaxation qui ont précédé la naissance et, chaque jour, réservez un moment pour vous étendre. – Le […]

Lire la suite...

Comment tenir le bébé

Installez confortablement la tête du bébé dans la saignée de votre bras et, de l’autre main, soutenez-lui les fesses et le dos. Ne vous penchez pas en avant, ne vous placez pas dans une position incommode pour amener le mamelon au niveau de sa bouche. S’il faut rapprocher le bébé de votre poitrine, posez un […]

Lire la suite...

Comment vous installer

Vous pouvez choisir n’importe quelle position pour allaiter votre bébé, pourvu qu’il puisse bien saisir le sein et que vous soyez à l’aise et détendue. Les illustrations montrent les postures les plus communément adoptées. Essayez-les toutes pour trouver celles qui vous conviennent le mieux. Dans la journée, vous pouvez en changer: de la sorte, votre […]

Lire la suite...

Comment exprimer le lait

Ne vous rendez pas esclave de la tétée puisqu’il est possible d’extraire du lait et de le conserver dans des flacons stériles, soit au réfrigérateur, soit au congélateur. Cela permettra en outre au papa ou à la gardienne de nourrir le bébé en votre absence avec votre surplus de lait. De nombreuses femmes préfèrent l’extraction […]

Lire la suite...

La fréquence des tétées

En raison de leur faible corpulence, les bébés ont besoin de fréquents apports de nourriture. Les bébés nourris au sein boivent plus vite que les autres et il leur faut un plus grand nombre de tétées. La meilleure solution consiste à nourrir un nouveau-né à la demande. Les parents reconnaissent vite les cris qui expriment […]

Lire la suite...
Time executed 0 seconds
  • L’allaitement maternel | Guide de Nourrison