Le réflexe neurohumoral d’éjection

allaitement2©-NiDerLander-Fotolia.com_MATT

Quand votre enfant tète, la succion stimule l’hypophyse qui produit deux hormones: la prolactine et l’ocytocine. La prolactine active la production du lait dans les glandes mammaires et l’ocytocine en assure le passage dans les canaux galactophores (plus simplement appelés réservoirs) situés derrière l’aréole. Il ne faut que quelques secondes pour que se déclenche ce processus, connu sous le nom scientifique, de réflexe neurohumoral d’éjection du lait. Vous sentirez peut-être nettement ce passage s’accomplir. En fait, il suffit souvent que la mère voie et entende son bébé pour que son lait gicle positivement.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Le réflexe neurohumoral d’éjection | Guide de Nourrison