L’école maternelle

DSCN0360

Quand votre enfant va avoir trois ans, posez-vous la question: « Tirera-t-il profit non de l’école maternelle ? ». Un enfant côtoie des nouveaux camarades et des adultes sympathiques qui savent élargir les horizons des petits. Il y découvre des activités intéressantes, y apprend à s’intégrer à un groupe et à vivre en société. Enfin, et ce n’est pas le moins important, il s’habitue à se passer de vous.

Savoir s’il est capable de supporter votre absence pendant des périodes assez longues dans la journée, voilà ce qui doit peser le plus lourd quand vous évaluez le pour et le contre. Si votre enfant est très timide, très dépendant, s’il n’adresse pas facilement la parole à d’autres personnes, s’il pleure quand vous quittez la pièce où il se trouve et s’il vous suit partout où vous allez, c’est qu’il n’est pas encore mûr pour l’école maternelle. D’autre part, les enfants qui ne sont pas propres n’y sont pas acceptés. Ajoutez à cela que l’entrée à l’école maternelle est une expérience traumatisante pour un petit (vous ne pouvez pas le préparer vraiment à cette épreuve car il n’existe rien de semblable que vous puissiez lui faire connaître). La décision n’est pas facile à prendre. Évidemment, vous avez la ressource de vous dire que la plupart des enfants s’y adaptent bien et s’y trouvent même tellement à l’aise que leur école leur manque pendant les vacances. En vous y prenant à l’avance, vous devez pouvoir faire surmonter à votre enfant la frayeur des premiers jours.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • L’école maternelle | Guide de Nourrison