Les allergies

enfant-repas_27523240_M1

Il ne faut pas confondre allergie et intolérance alimentaire. L’intolérance s’applique simplement aux aliments qui ne nous réussissent pas aussi bien que d’autres. L’allergie, en revanche, est un phénomène précis et assez rare. La plupart des cas signalés se révèlent être de simples intolérances, ou encore le résultat de la combinaison d’un enfant difficile et d’une maman difficile…

L’allergie est une réaction de l’organisme envers une protéine ou une substance étrangère. C’est un mécanisme de protection, dont les symptômes peuvent aller des maux de tête, d’une petite éruption cutanée ou d’une légère indigestion jusqu’à des vomissements répétés, un enflement de la bouche, de la langue, du visage et des yeux, l’apparition de grosses taches rouges sur la peau, ou la diarrhée, l’enfant étant alors très malade. Lors de la première exposition à la substance allergène, la réaction peut être très légère, mais, en cas de consommation répétée, les symptômes s’aggravent.

Si les allergies alimentaires ont tant attiré l’attention récemment, c’est qu’on les rend responsables de certains troubles du comportement chez les enfants, même si cela n’a pu être prouvé que dans un nombre négligeable de cas. La seule véritable preuve de l’influence de l’allergie sur le comportement survient quand ce dernier se modifie nettement en cas de retrait de l’aliment, et redevient semblable quand on réintroduit celui-ci. Tout le reste ne saurait être considéré comme une preuve; l’amélioration de l’état de l’enfant après la suppression de l’aliment incriminé ne suffit pas; elle doit être suivie d’une aggravation des symptômes après réapparition de la substance allergène.

Ces preuves apparaissent dans un nombre très restreint de cas, mais, même alors, il est difficile de savoir si l’enfant réagit au retrait de l’aliment ou à l’attention que lui témoignent ses parents, les médecins, les infirmières et sa famille. Il est possible, et même fréquent, qu’un comportement difficile soit un véritable appel au secours, une demande d’amour et d’affection; si cette attention est apportée à l’enfant, son attitude s’améliore, quelle que soit son alimentation. Ne négligez pas cette éventualité.

Si ce problème me préoccupe tant, c’est que plus d’un enfant a vu son alimentation inutilement réduite et privée de substances très nutritives au nom de cette allergie incertaine. Les parents ne devraient jamais chercher par eux-mêmes à isoler une allergie; seul le diagnostic précis d’un pédiatre allergologue doit être pris en considération.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Les allergies | Guide de Nourrison