Les bébés asociaux

556025-un-beau-bebe

De même que certains adultes s’isolent, sont taciturnes et ne veulent pas entendre parler de relations avec le monde extérieur, il existe des bébés hypocondriaques. Ils ne sourient guère, ne font pas écho à ceux qui leur parlent, n’aiment pas jouer, détestent qu’on les caresse, mais pleurnichent quand on les laisse seuls dans leur berceau ou leur poussette. Ils sont assez coléreux et se renfrognent facilement. Ils crient beaucoup, mangent lentement sans plaisir apparent ; fatigués, ils deviennent grognons mais s’endorment difficilement. Rien de ce que l’on tente ne paraît devoir rendre ces bébés heureux et on a le sentiment, devant eux, de dilapider des trésors d’affection.

Le plus triste, c’est que ces bébés ne comprennent jamais que ce que l’on offre vous revient d’une façon ou d’une autre. Un bébé souriant, qui respire la joie de vivre, s’attire l’amitié agissante ou l’amour des autres ; mais on laisse dans son coin le bébé triste qui ne fait aucune avance. La vie ne se présente par pour lui sous d’agréables couleurs et il a quelque chance de devenir un adulte peu attirant. Vous, parents, assurez-vous que votre enfant, en grandissant, ne cultivera pas ce genre de tendances négatives. Même si cela vous demande beaucoup d’efforts, faites tout ce que vous pouvez pour qu’il pose les yeux sur vous, qu’il vous écoute, qu’il vous sourie. Quand vous serez parvenus au stade des premiers échanges entre lui et vous, alors les malheurs de votre petit et les vôtres appartiendront au passé.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Les bébés asociaux | Guide de Nourrison