Les coliques

82042199_o

Beaucoup de jeunes bébés crient à n’en plus finir, le soir, vers 18 heures, avant ou après la tétée. C’est normal. Cependant, si le cri est différent de ceux qui expriment la faim ou le désir de compagnie, s’il est perçant, si le visage de votre bébé se congestionne, s’il relève les deux jambes vers le ventre en donnant l’impression de souffrir, si tous vos efforts pour le calmer sont inutiles (que ce soit une tétée, une tentative pour lui faire faire un rot, des câlineries ou le recours au maillot), alors il a probablement des crises de coliques. On ne sait pas pourquoi elles surviennent mais elles font généralement leur apparition dans les trois semaines qui suivent la naissance, durent jusqu’à ce que le bébé ait trois mois, et disparaissent aussi soudainement qu’elles sont apparues.
On leur a attribué mille causes : la sous-alimentation, la suralimentation, une allergie, la constipation, la diarrhée, l’aérophagie, l’excès d’attention, l’indigestion, les crampes intestinales et, pour finir, la tension nerveuse.

Tous les pédiatres s’accordent à dire que les bébés qui crient beaucoup le soir paraissent cependant être en pleine santé.

Que faire ?

On ne connaît aucun remède qui agisse sur les coliques. L’utilité des calmants reste à prouver. Pour ma part, je suis opposée à l’usage de potions, même si les fabricants les présentent comme spécifiques. Que les résultats de recherches récentes vous réconfortent : les bébés qui font une crise de coliques le soir sont en parfaite santé tout le reste du temps. Essayez d’apaiser votre enfant mais n’espérez pas de miracles. N’oubliez pas que ces accès n’apparaissent que le soir, qu’ils ne dureront pas plus de deux mois. C’est tellement peu en comparaison d’une longue vie de bonheur que vous aurez avec lui !

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Les coliques | Guide de Nourrison