Les poussées dentaires

dents-bébé

Si vous faites très attention, vous apercevrez la première dent de votre bébé lorsqu’elle ne forme encore qu’un léger renflement sur la gencive. Les seuls symptômes normaux d’une poussée dentaire sont une certaine agitation et une salivation plus importante qu’à l’ordinaire. Ne mettez jamais d’autres symptômes sur le compte d’une poussée dentaire: ne croyez pas qu’elle puisse être la cause de fièvre, diarrhée, vomissements, convulsions, érythème ou perte d’appétit. Ne faites pas cette erreur, et si votre enfant paraît malade, appelez le médecin. Les parents n’aiment pas voir leurs enfants mal à Taise; essayez donc ceci, quand il perce une dent:

– Donnez-lui à mâchonner une carotte crue, une biscotte ou un anneau de dentition. Si votre bébé a mal en tétant, faites-le boire à la cuiller.

– Massez sa gencive avec votre petit doigt. Ce sera peut-être le meilleur remède. Votre compassion agissante réconfortera votre enfant.

– Ne sortez pas votre bébé s’il vente. Le vent froid, c’est bien connu, exacerbe les maux de dents. En hiver, coiffez-le d’un bonnet chaud ou d’un capuchon et emmitouflez-le dans une écharpe, jusqu’au menton.

– Ne lui frottez pas la gencive avec des gels spécifiques de la dentition. Les anesthésiques locaux qu’ils contiennent sont sans effets durables et peuvent occasionner des allergies.

– N’employez ni poudres ni médicaments qui facilitent la dentition. Comme votre enfant percera de nombreuses dents, vous aurez à recommencer souvent le traitement. Vous lui administreriez trop de médicaments, le plus souvent inutiles, et qui pourraient avoir des effets secondaires néfastes.

– Soyez prudente si vous utilisez des anneaux de dentition pouvant contenir de l’eau. Placée au freezer, l’eau de l’anneau gèle et le froid intense peut causer des gelures. Vous pouvez cependant, sans danger, mettre l’anneau au réfrigérateur, loin du compartiment le plus froid de l’appareil: il apaisera la douleur en rafraîchissant la bouche.

– Évitez l’emploi d’aspirine dosée pour l’enfant ou de sirops calmants. Ces médicaments, pour utiles qu’ils soient, ne doivent être employés régulièrement que sur avis médical. En aucun cas il ne faut faire un usage courant de l’aspirine. Quant aux sirops calmants, il ne faut y avoir recours qu’occasionnellement, et si deux doses ne suffisaient pas à calmer votre enfant, appelez votre pédiatre.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Les poussées dentaires | Guide de Nourrison