Les querelles devant les enfants

phobie-scolaire-2

Il faut bien que les enfants apprennent à connaître les difficultés de la vie, qu’ils sachent que les adultes ne sont pas toujours d’accord, qu’ils se mettent en colère et qu’ils se disputent. Mais enfin, il n’est pas bon qu’ils soient souvent témoins de querelles. Si vous traversez une mauvaise passe, n’étalez pas votre mésentente devant vos enfants. Ils désirent que leurs parents vivent dans un monde idéal, sans désaccord, sans acrimonie et ils se sentent mal à l’aise quand ceux qu’ils aiment n’ont plus tellement l’air de s’aimer. Voici comment j’ai compris qu’il fallait que nous évitions les éclats, mon mari et moi: à l’issue d’une altercation, mon petit bonhomme de quatre ans et demi vint se pelotonner contre moi d’un air malheureux. Lorsque je lui demandai ce qui se passait, il me répondit: « Je ne sais pas, mais j’ai l’impression que le monde tourne à l’envers. »

Un pacificateur dort dans chaque enfant. Les miens n’échappent pas à la règle. A peine entendent-ils qu’on élève la voix, ou Que l’on commence à défendre une opinion avec véhémence, qu’ils entament une opération de diversion. « Une tasse de café, Maman ? » ou encore, plus directement : « Vous n’avez pas fini de vous engueuler, non ? ». Cela nous désarme. Impossible d’entreprendre une discussion Quand on a devant soi un enfant qui vous prêche le calme. Si vous pensez à temps à vos enfants, vous éviterez les « prises de bec ».

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Les querelles devant les enfants | Guide de Nourrison