Les réflexes et les mouvements

bebe_de_fraldas

Tout les nouveau-nés ont des réflexes, c’est-à-dire des mouvements instinctifs destinés à les protéger. Ils ne cèdent la place aux mouvements volontaires du bébé que vers l’âge de trois mois. Les deux réflexes les plus faciles à provoquer sont ceux qui assurent la protection des yeux et la permanence de la respiration. Effleurez les paupières d’un tout-petit et il fermera les yeux ; pincez-lui très doucement les narines entre le pouce et l’index et il se débattra.

Le réflexe orienté vers l’alimentation

Si vous caressez la joue du bébé, vous verrez celui-ci tourner la tête en direction de votre doigt et ouvrir la bouche. Il accomplit automatiquement ce mouvement lorsqu’il cherche à prendre le sein pour téter.

Le réflexe de succion

On naît avec le réflexe de téter. Votre bébé amorcera les mouvements de la tétée si l’on introduit quelque chose dans sa bouche ou si l’on appuise sur le palais, juste derrière les gencives. Ces mouvements sont très vogoureux et se poursuivent longtemps aprés que l’on a retiré le doigt ou le mameIon. Si vous désirez pratiquer l’allaitement maternel, il faut mettre l’enfant au sein aussitôt que possible après sa naissance. II est indispensable de l’initier, tout autant que vous-même, à cette technique. Tout sera facilité par cette stimulation.

Le réflexe de déglutition

Dès sa naissance, l’enfant est capable d’avaler, de sorte qu’il peut absorber le colostrum aussi bien que le lait.

Le réflexe de marche

Si vous mettez un nouveau-né debout, au contact d’une surface dure, en le maintenant bien sous les bras, il remue les jambes comme pour marcher. Ce n’est pas ce réflexe qui encourage, par la suite, un enfant à se tenir debout et à marcher. Si, le maintenant toujours droit, vous placez le devant de sa jambe contre un objet dur, il lèvera le pied comme pour franchir l’obstacle.

Le réflexe de reptation

Si vous le tournez sur le ventre, le nouveau-né se place dans une position de reptation, tout simplement parce que ses jambes ont tendance à se replier comme elles l’étaient dans l’utérus. En s’aidant des pieds, il est fort capable de se mettre à ramper et d’avancer légèrement dans son berceau.
Ce réflexe disparaîtra dès qu’il prendra l’habitude de rester étendu à plat.

Le réflexe de préhension

Le nouveau-né referme automatiquement les doigts sur ce qu’on lui place contre la paume de la main et le serre fortement. Ce réflexe est si puissant dans les moments qui suivent la naissance que vous pourriez le soulever lorsqu’il s’est agrippé à vos doigts. Il perd ce réflexe vers l’âge de trois mois. Si vous lui touchez la plante des pieds, les orteils se replient vers le point de stimulation, comme pour saisir quelque chose.

Le tressaillement, ou signe de Moro

Si un bruit violent se produit à proximité du bébé ou si on le saisit sans ménagements, il soulève bras et jambes en écartant les doigts comme pour se cramponner à un support, puis il laisse lentement retomber ses membres, plie les genoux et serre les poings. C’est la réaction démesurée à une stimulation et de nombreux nouveau-nés ont la même. Par exemple, lorsque votre bébé vous aperçoit, il gesticule de tous ses membres pour manifester sa joie. Ce n’est que plus tard, lorsqu’il aura huit ou neuf mois, qu’il se contentera de sourire ou de tendre les bras de façon moins exubérante.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Les réflexes et les mouvements | Guide de Nourrison