Les renvois

IMG_5277

Certains bébés n’ont jamais de renvois. D’autres, par contre, en ont à chaque tétée et désespèrent leurs parents. C’était une des spécialités de mon fils cadet. S’il avait bu un peu trop, il régurgitait les dernières gorgées; s’il pleurait pendant un moment, l’effort le faisait tousser et il rejetait du lait. La moindre quinte de toux produisait le même effet. Je savais qu’il n’était pas malade parce qu’il ne perdait pas sa bonne humeur, mais je craignais qu’il manque de nourriture. Si le renvoi était important, je me fiais à mon instinct et je lui donnais une nouvelle tétée. S’il l’acceptait, je pensais qu’il avait effectivement faim. S’il la refusait, je me disais qu’il avait régurgité un excès de nourriture car la suralimentation est souvent la cause des renvois chez les très jeunes bébés: raison de plus pour ne pas obliger un nourrisson à terminer son biberon.

Si votre enfant a beaucoup de renvois, c’est peut-être à cause de la tétine: si le trou est trop gros, il boit trop vite et trop, si le trou est petit, il ingurgite de l’air, en faisant des efforts pour téter. En parents attentifs, vous devez toujours pouvoir discerner si un renvoi est inquiétant ou non. Si le bébé rejette beaucoup de lait après une tétée, si cela se renouvelle à la suivante, si cela dure pendant plus d’une journée, parlez-en à votre pédiatre. Chez un jeune bébé, les vomissements peuvent rapidement entraîner une déshydratation grave.

C’est pourquoi il vous faut, d’urgence, un avis médical.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Les renvois | Guide de Nourrison