Les stades de la croissance

514b2a1810365s818483

La croissance et le développement d’un bébé passent par différents stades. On les retrouve si régulièrement qu’on peut pronostiquer avec une certaine précision le franchissement de l’un d’eux dans la croissance d’un bébé. Cela ne signifie pas que tous les bébés se développent au même rythme. De même qu’il existe des différences dans la croissance, on en rencontre dans l’évolution des aptitudes physiques. Cependant, quelques principes généraux se dégagent:

– Les stades se succèdent dans un ordre immuable. Votre bébé n’en abordera pas un second si le premier n’est pas parachevé.

– La croissance ne suit pas une courbe constante. On constate des poussées et des ralentissements. Bien que la croissance soit ininterrompue, certains enfants font un énorme pas en avant puis semblent stagner.

– Il faut qu’un certain réflexe primitif ou un certain mouvement disparaisse pour que le bébé puisse acquérir une attitude particulière. Par exemple: il faut que votre bébé perde le réflexe de la préhension pour pouvoir acquérir la capacité de saisir volontairement un objet.

– Les progrès commencent par la tête. Le premier stade important est franchi quand elle ne ballotte plus. Ils se poursuivent par le contrôle du corps, en passant par les bras, le tronc, pour aboutir aux jambes.

– Un très jeune bébé a des mouvements saccadés. A mesure qu’il avance en âge, ils deviennent moins heurtés et gagnent en précision.

– Une activité sans caractère précis ouvre souvent la voie à une activité spécifique. Par exemple, à six mois, votre bébé agite les jambes comme pour marcher, mais sans but défini. Ces mouvements ne sont pas identiques à ceux qu’il fera à un an quand il commencera à marcher.

– La croissance n’est pas uniquement quantitative, elle est aussi qualitative. Quand un enfant se développe physiquement, ses aptitudes se développent parallèlement.

– Le cerveau et le système nerveux contrôlent les mouvements et leur coordination. Votre bébé ne pourra franchir un stade que lorsque son cerveau le lui permettra. Par exemple: il n’apprendra à saisir un petit objet entre le pouce et les doigts que lorsque les ramifications nerveuses du pouce et des doigts seront parfaitement développées.

– Quand un bébé est en train d’acquérir un nouveau savoir-faire, il paraît oublier une acquisition précédente; mais celle-ci n’est que reléguée, elle réapparaîtra dès qu’il aura maîtrisé sa nouvelle trouvaille.

– La personnalité de votre enfant opère sur le franchissement des stades. Les enfants indépendants et volontaires expérimentent plus de mouvements nouveaux que les autres et il n’est pas étonnant qu’ils viennent à bout des difficultés avant d’autres, moins décidés qu’eux. Un enfant ouvert, au caractère liant, a souvent un vif désir de communiquer avec l’entourage. Il a des chances de parler plus tôt que d’autres. Votre comportement avec lui peut favoriser le développement de ces caractéristiques.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Les stades de la croissance | Guide de Nourrison