Les tératogènes

Psoriasis-attention-au-Soriatane-pendant-la-grossesse

Les tératogènes sont des produits (rayons, médicaments…) qui entraînent des malformations congénitales. Aussi, est-il indispensable que vous les connaissiez et que vous sachiez les éviter. Leur puissance dépend d’une variété de facteurs :

  • La force de l’agent tératogène.

Alors que la thalidomide (un médicament que l’on utilisait dans les années 60) a provoqué des malformations sévères chez les bébés qui y étaient exposés in utero à un moment particulier de leur développement, certaines hormones sexuelles, que l’on considère comme des tératogènes, produisent des malformations chez 1 fœtus sur I 000 seulement. Par bonheur, les médicaments aussi dangereux que la thalidomide sont extrêmement rares.

En fait, une étude portant sur les effets des médicaments courants, effectuée sur 50 000 grossesses, n’a mis au jour aucune similarité avec la thalidomide en ce qui concerne la tératogénicité. D’autres tératogènes (comme les rayons X, les produits chimiques, etc.) varient également selon la force de leur effet.

  • Le fœtus est-il génétiquement sensible aux tératogènes ?

De la même manière que tout le monde ne souffrira pas nécessairement du virus du rhume ou de la grippe, tous les fœtus exposés aux tératogènes ne sont pas for- cément sensibles à leurs effets.

  • Quand le fœtus a-t-il été exposé aux tératogènes ?

La thalidomide, en dépit de son potentiel puissant, ne causait pas de dommages si elle était prise après le 52e jour de grossesse. Les malformations qu’elle générait étaient localisées aux parties du corps qui se développaient au moment de l’ingestion et dépendaient de la sensibilité de cette zone.

De la même façon, le virus de la rubéole produit des malformations congénitales chez plus d’un tiers des fœtus qui y sont exposés pendant les deux premiers mois, mais les risques chutent à moins de 1% après le 3e mois.

  • Quelle a été l’importance de l’exposition ?

La plupart des effets des tératogènes sont liés à la dose d’exposition. Un bref rayon X pour établir un diagnostic n’est pas susceptible de créer de problèmes, contrairement à une série de traitements avec des radiations à haute dose. Une cigarette de temps en temps pendant le 1er mois ne peut pas mettre le fœtus en danger ; mais l’excès de tabac pendant toute la grossesse augmente certains risques de façon très significative.

  • Quelle est l’alimentation de la mère ?

Des expériences sur les animaux ont démontré que certaines malformations que l’on croyait dues à des médicaments étaient en fait causées par une mauvaise alimentation ; le médicament ne faisait que réduire l’appétit et par conséquent l’absorption d’eau et de nourriture. Tout comme vous résisterez plus facilement au virus du rhume si vous vous nourrissez bien et que vous n’êtes pas fatiguée, votre bébé résistera mieux aux tératogènes s’il est bien nourri — par vos soins, bien sûr.

  • Les risques augmentent-ils avec la combinaison d’autres facteurs ?

Le trio composé d’une mauvaise alimentation, de l’abus de tabac et d’alcool, le duo comprenant la cigarette et les tranquillisants, et les autres « mauvaises combinaisons peuvent augmenter les risques.

  • Existe-t-il un facteur de protection qui entre en jeu ?

Même quand tous les facteurs semblent identiques, les fœtus ne sont pas atteints de la même manière. Des expériences sur des fœtus de souris possédant une lignée génétique identique, exposées aux mêmes tératogènes, aux mêmes dosages, à des stades identiques de leur développement, ont montré que seul 1 sur 9 de ces fœtus est né avec des malformations. Personne ne sait exactement pourquoi, mais un jour peut-être, la médecine découvrira la solution à ce mystère.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Les tératogènes | Guide de Nourrison