L’hospitalisation

Hospitalisation enfant 42-17982113

Il serait étonnant qu’à une période quelconque de sa jeunesse, votre fils ou votre fille n’ait pas à être hospitalisé. Toutefois tant qu’il n’y a pas urgence absolue, les médecins hésitent à faire entrer un enfant à l’hôpital en raison du bouleversement que cela cause dans la vie de l’enfant et celle de sa famille. Cela étant, si l’on ne peut faire autrement, voici quelques idées qui vous aideront à dédramatiser cet événement.

□ Ne cachez pas la vérité à votre enfant. Expliquez-lui pourquoi il faut qu’il entre à l’hôpital, et dites-lui que vous serez presque toujours avec lui

□ Allez à l’hôpital avec lui. Dans de nombreux services, on permet aux parents d’installer l’enfant et parfois même on leur offre la possibilité de se relayer auprès de lui, jour et nuit.

□ N’oubliez pas de mettre son petit objet sécurisant dans sa valise ainsi que ses jouets. Ce qui frappe le plus un enfant, c’est d’être soudainement séparé de tout son environnement et de ceux qu’il aime et en qui il a entière confiance.

□ Attendez-vous, à son retour, à ce qu’il soit un peu bizarre. Son séjour à l’hôpital aura peut-être perturbé son rythme de sommeil et ses habitudes de propreté tellement liés à son mode de vie. Tout reviendra peu à peu à la normale.

□ Faites-le jouer au docteur avant son entrée à l’hôpital. Achetez une imitation de stéthoscope et dites-lui que vous allez soigner son nounours ou ses poupées. Ensuite, tendez-lui votre « appareil » pour qu’il joue aussi.

□ Achetez-lui des albums qui familiarisent l’enfant avec les hôpitaux et les médecins. Il en existe d’excellents, qui atténueront son appréhension.

□ Expliquez-lui ce qu’est un hôpital : un lieu où l’on redonne une belle santé aux gens. Vous pouvez également lui expliquer qu’il existe des cliniques pour animaux.

□ Ne faites rien de votre propre initiative à l’hôpital. Demandez aux infirmières en quoi vous pouvez vous rendre utile, et suivez leurs instructions. La plupart d’entre elles vous seront reconnaissantes de votre aide, et vous pourrez peut-être les seconder pour nourrir l’enfant, lui faire faire des devoirs, le baigner, etc.

□ Soyez prêts à aider aussi d’autres enfants. Beaucoup d’entre eux sont seuls à l’hôpital, sans visites, et quelques paroles affectueuses, un petit jeu, une histoire peuvent leur être d’un grand réconfort.

□ Arrangez-vous pour prolonger vos visites pendant plusieurs heures. Votre enfant appréciera votre présence et sera beaucoup plus serein après votre départ que si vous faisiez deux ou trois visites éclairs dans la journée. Tenez toujours vos promesses.

□ Si votre enfant est très malade, voire inconscient, rendez-lui tout de même visite régulièrement et passez du temps à ses côtés.

Parlez-lui, lisez-lui une histoire, faites-lui écouter son disque favori. Ne restez pas silencieux. Les enfants sont sensibles aux sons, et même aux odeurs. Vous pouvez, par exemple, enregistrer les aboiements de votre chien, ou la voix du petit frère ou de la petite sœur, que vous lui ferez entendre régulièrement.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • L’hospitalisation | Guide de Nourrison