Baby Nathan

«Ma femme a subi une césarienne d’urgence et je n’ai pu assister à la naissance ni prendre le bébé dans mes bras pendant 24 heures. J’ai peur de ne pas avoir établi de liens affectifs avec lui.»

Jusqu’à très récemment, très peu de pères étaient témoins de la naissance de leurs enfants, et l’expression «liens affectifs» n’est devenue à la mode que depuis les années 70. Personne avant ne pensait qu’il y avait une réelle urgence à établir des liens affectifs avec sa progéniture. Pourtant, rien n’a empêché des millions de pères de développer des relations d’amour avec leurs enfants. À l’inverse, chaque père qui assiste à la naissance de son enfant et à qui on permet d’établir des liens affectifs immédiatement n’est pas automatiquement assuré que son rapprochement avec sa progéniture durera toute la vie.

La présence auprès de votre femme pendant l’accouchement est idéale, et être privé de cette chance est bien sûr décevant, en particulier si vous avez passé des mois à vous préparer ensemble à l’accouchement. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas vous sentir comblé par votre relation avec votre bébé. Seul le contact affectif quotidien vous rapprochera vraiment de votre enfant; changer les couches, donner le bain, le biberon, caresser et bercer l’enfant, voilà la vraie méthode pour créer des liens affectifs durables. Votre enfant ne saura jamais ce que vous n’avez pas partagé au moment de la naissance, mais il saura que vous avez été présent quand il a eu besoin de vous depuis.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Liens affectifs | Guide de Nourrison