Maladies sexuellement transmissibles (MST)

attirance-sexuelle-pheromone

«Les MST sont-elles dangereuses pendant la grossesse ?»

Chaque année, d’après l’OMS (Organisation mondiale de la santé), on recense quelque 250 millions cas de MST de par le monde, dont :

– 120 millions d’infections à Trichomonas,
– 50 millions de chlamydioses,
– 30 millions de verrues génitales,
– 25 millions de gonococcies,
– 20 millions d’infections à herpès génital… ainsi que bien d’autres (syphilis, hépatite B, chancre mou, mycoses..).

Ces chiffres parlent d’eux-mêmes. Les MST sont nombreuses et fréquentes. Quelles sont les mesures à prendre ? Devant toute infection vaginale ou cervicale (pertes blanches ou noires, démangeaisons, irritations, douleurs, fièvre), vous devez impérativement consulter votre médecin. Il saura diagnostiquer le germe en cause, soit à l’examen, soit en vous prescrivant une analyse bactériologique adaptée: il prescrira, pour le couple, le traitement efficace et les mesures d’hygiène à respecter. En effet, selon le stade de la grossesse, les risques sont grands: avortement, infection amniotique, naissance prématurée, hypotrophie, atteinte infectieuse de l’enfant, allant jusqu’à la mort in utero, sans oublier le risque de contamination durant la naissance. Avant, pendant et après la grossesse, tout est prévention, ne l’oubliez pas.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Maladies sexuellement transmissibles (MST) | Guide de Nourrison