Nausées matinales

nausées-grossesse1

«Je n’ai pas de nausées matinales. Est-ce normal ?»

Les nausées matinales, comme les envies de cornichons et de fraises, font partie de ces truismes au sujet de la grossesse qui n’arrivent pas nécessairement. Seulement certaines femmes enceintes ont des nausées matinales ou des vomissements. Si vous faites partie de celles qui n’en souffrent jamais, vous pouvez vous estimer heureuse.

«Mes nausées matinales durent toute la journée. J’ai peur de ne pas pouvoir garder suffisamment de nourriture pour alimenter mon bébé.»

Heureusement, les nausées matinales (un mal qui ne porte pas bien son nom car il peut se produire à n’importe quel moment de la journée) nuisent rarement à une bonne nutrition au point de priver le fœtus qui se développe. Chez la plupart des femmes, elles ne durent pas au-delà du 3e mois, bien qu’il arrive que ces nausées n’apparaissent qu’à partir du 2e trimestre, ou même plus tard, ou encore durent toute la grossesse (ceci est particulièrement vrai pour les femmes qui attendent des jumeaux).

À quoi sont dues les nausées matinales ? Personne ne le sait vraiment, mais on ne manque pas d’hypothèses. On sait que le centre responsable des nausées et des vomissements est situé à la base du cerveau. Ont été suggérées une multitude de raisons expliquant pourquoi cette région semble être plus stimulée durant la grossesse, comme l’augmentation de l’hormone de grossesse HCG dans le sang pendant le 1er trimestre et l’extension rapide des muscles utérins. Les nausées seraient causées par la détente relative du tissu musculaire du système digestif, rendant la digestion moins efficace.

Mais ces éléments déclencheurs ne peuvent à eux seuls être responsables des nausées matinales, puisqu’ils sont presque tous communs à l’ensemble des femmes enceintes et que pourtant, celles-ci ne souffrent pas toutes de nausées matinales ou de vomissements. Quelques faits révélateurs semblent appuyer l’hypothèse selon laquelle des facteurs psychologiques pourraient accentuer ces malaises physiques. D’une part, parce que les nausées matinales sont inconnues chez certains peuples primitifs où le style de vie est plus simple, plus détendu et moins exigeant (bien qu’on en trouve trace dans les anciennes civilisations occidentales) ; d’autre part, parce que certaines femmes, qui souffrent de vomissements répétés, guérissent sans traitement dès qu’elles sont placées dans l’environnement relativement tranquille d’un hôpital, loin de leur famille et de leurs problèmes quotidiens. On a également remarqué que ces femmes peuvent être facilement hypnotisées — elles sont donc très sensibles au pouvoir de suggestion — et l’idée que les nausées matinales sont inévitables pendant la grossesse est couramment répandue dans notre société. On constatera avec intérêt que certaines femmes souffrent de nausées matinales et de sérieux vomissements lors de grossesses non désirées et n’en ont pas du tout pendant les grossesses qu’elles ont souhaitées. La fatigue physique et mentale semble également augmenter la possibilité d’apparition de nausées. Tout comme une grossesse multiple — probablement parce que le stress physique et émotionnel augmente.

Les experts médicaux n’ont pas encore trouvé de traitement radical des nausées matinales mais il existe plusieurs méthodes pour soulager ces malaises. Adoptez celui qui sera le plus efficace pour vous.

Ayez une alimentation équilibrée et essayez de manger le mieux possible. Adoptez le tableau de répartition.

Buvez beaucoup, en particulier si vous perdez beaucoup de liquide en vomissant. Si vous avez plus de facilité à boire qu’à manger quand votre estomac est dérangé, essayez de boire du lait, des jus de fruits et de légumes, des soupes, des bouillons. Si ces liquides augmentent votre écœurement, mangez des aliments solides qui contiennent beaucoup d’eau, comme les légumes ou les fruits frais. Et buvez beaucoup d’eau, bien sûr.

Prenez un complément vitaminique prénatal afin de compenser le déficit dû au manque d’alimentation.

Mais prenez-le quand vous êtes le moins susceptible de vomir. Il est possible que votre médecin vous prescrive un médicament ou des vitamines. Ne prenez aucun médicament pour les nausées matinales sans prescription.

Évitez de regarder, de sentir et de goûter les aliments qui vous écœurent. Ne jouez pas au martyr en préparant un sandwich au jambon et aux cornichons pour votre mari si cela doit vous rendre malade.
Mangez souvent, et avant d’avoir faim. Quand votre estomac est vide, l’acide qu’il produit n’a rien d’autre pour se nourrir que son propre revêtement. Et cela peut provoquer des nausées, tout comme une baisse de sucre occasionnée par de longs intervalles entre les repas. Six petits repas valent mieux que trois gros.

Mangez avant que les nausées n’apparaissent. Vous aurez plus de facilité à absorber la nourriture et vous éviterez peut-être ainsi d’être incommodée.

Dormez beaucoup et détendez-vous. La fatigue physique et la fatigue nerveuse aggravent toutes deux les nausées matinales.

Levez-vous lentement : la précipitation semble exacerber les nausées. Ne sautez pas de votre lit pour vous ruer au-dehors. Au contraire, levez-vous doucement pour prendre un petit déjeuner calmement. Cela semble impossible si vous avez des enfants, mais essayez de vous lever avant eux pour vous assurer un moment de tranquillité, ou laissez votre mari s’occuper d’eux le matin.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Nausées matinales | Guide de Nourrison