otite2

Les bébés et les jeunes enfants souffrent souvent d’otites. On en comprend la raison quand on se représente l’anatomie de l’oreille. Celle-ci se compose de trois parties :

1° l’oreille externe (pavillon, conduit auditif) ;

2° l’oreille moyenne (tympan, chaîne des osselets amplifiant les sons) ;

3° l’oreille interne (suite de cavités et canaux aboutissant aux terminaisons nerveuses).

L’inflammation du conduit auditif est appelée otite externe, celle de l’oreille moyenne, otite moyenne. L’oreille moyenne communique avec la gorge par la trompe d’Eustache, canal de faible longueur mais assez largement ouvert chez les enfants. Comme les bébés passent une grande partie de leur vie étendus, les microbes pénètrent facilement du nez et de la gorge dans la trompe d’Eustache et, de là, dans l’oreille moyenne. Si la trompe d’Eustache s’enflamme, elle s’obstrue et les microbes se trouvent bloqués dans l’oreille moyenne, où ils se multiplient, entraînant une otite.

Il est certain qu’un bébé ne peut expliquer qu’il souffre d’une oreille. Tout au plus peut-il y porter la main en pleurant. Soyez attentive : s’il fait ce geste, s’il a une fièvre dont vous ne décelez pas la cause, s’il vomit, s’il a de la diarrhée et perd l’appétit, vous pourrez penser à juste titre qu’il a une otite.

Que faire ?

Si vous pensez que votre enfant souffre d’une oreille, appelez votre médecin. S’il diagnostique une otite moyenne, il prescrira des antibiotiques ainsi que des gouttes nasales. Les antibiotiques combattront les microbes ; les gouttes nasales débloqueront la trompe d’Eustache. Ne mettez jamais rien dans l’oreille de l’enfant, de votre propre chef, et ne tamponnez pas non plus de compresses chaudes l’oreille externe. Laissez votre médecin décider.

Il arrive qu’un mal d’oreille soit dû à un furoncle qui se développe dans le conduit auditif. Dans ce cas, prenez également l’avis du médecin.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Otite | Guide de Nourrison