Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guideden/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guideden/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1247

Resultados para: "2foli video libre telechargement"

Vous regardez acoucher , grosse Et / ou d'autres éléments liés à votre recherche 2foli video libre telechargement. Trouver les meilleurs conseils pour aider au développement de leur grossesse. accouchement naturel expulsion video, www tubidy com, Six Video Tubidy, tubidy com, créer un compte tubidy, Tibudy com, siatique difficulte a marcher durée.

Coupures et écorchures

Examinez toute blessure pour voir si elle est profonde. Si c'est le cas et si elle saigne abondamment, voyez le médecin. Que faire ? Nettoyez la blessure et son pourtour avec une solution antiseptique (en vente libre chez votre pharmacien). Si vous n'en avez pas sous la main, faites fondre une cuillerée à café de sel dans un verre d'eau et lavez la blessure avec cette solution. Lire la suite...

Mon enfant est-il suffisamment stimulé ?

C'est une question que vous n'avez pas à vous poser si vous l'entourez intelligemment et si vous lui fournissez ce qu'il lui faut pour s'occuper. A cet âge, l'intellect se développe à partir du jeu et ce dont il a le plus besoin, c'est de liberté d'action. L'absence de contrainte l'autorise à donner libre cours à sa pensée, à suivre une idée nouvelle lorsqu'elle se fait jour et d'amener le jeu jusqu'à son aboutissement. A vous de lui fournir espace, instruments et tranquillité absolue pour qu'il organise sa pensée. Votre enfant aborde le jeu avec un esprit d'explorateur. N'intervenez que s'il vous le demande. Sachez n'être qu'un auxiliaire, un fournisseur... A partir du moment où vous lui avez apporté le nécessaire, c'est à lui et non à vous de décider de l'utilisation qu'il convient d'en faire. Lire la suite...

Compléments vitaminiques

«Dois-je prendre des vitamines?» Il n'existe pratiquement personne qui s'alimente avec un régime parfait chaque jour, en particulier en début de grossesse alors que les nausées matinales viennent fréquemment couper l'appétit. Un apport quotidien de vitamines constitue la garantie que votre bébé ne sera pas lésé si vous faites un écart occasionnel. De plus, il a été démontré que les femmes qui prennent un complément de vitamines avant leur grossesse et pendant le Ier mois peuvent réduire de façon significative les risques de problèmes au niveau du tube neural (tels que le spina-bifida) chez leur bébé. Ces apports de vitamines, spécialement conçus pour les femmes enceintes, sont en vente libre dans les pharmacies. Mais n'utilisez jamais de comprimés vitaminés pour remplacer une bonne alimentation, ils ne sont là que pour la compléter. Toute vitamine dépassant la dose recommandée pour une femme enceinte doit être considérée comme un médicament et donc prise uniquement sous contrôle médical. Lire la suite...

Le bain

Il est important que votre bébé n'attrape pas froid, aussi assurez-vous que la pièce est suffisamment chauffée, qu'il n'y a pas de courant d'air et que vous avez tout le nécessaire sous la main : baignoire, grande serviette, savon (si vous en utilisez), gant de toilette, coton, etc. MÉTHODE: 1.Remplissez la baignoire. L'eau doit avoir la même température que le corps du bébé: 37 °C. Faites d'abord couler l'eau froide afin de ne pas surchauffer le fond de la baignoire. Vérifiez la température de l'eau en y plongeant votre coude ou la partie interne de votre poignet : elle ne doit vous paraître ni trop chaude ni trop froide; ou bien utilisez un thermomètre de bain. 2.Déshabillez le bébé sur une surface plane, mais laissez-lui sa brassière pour qu’ 'il n’attrape pas froid. Nettoyez la zone au contact de la couche avec du lait de toilette. Cela vous permettra d'éviter l'emploi du savon dans le bain. 3.Enlevez la brassière, enveloppez l'enfant dans une serviette pour qu'il ne réagisse pas à la différence de température. Nettoyez les yeux, le nez, les oreilles. 4.Serrez votre enfant contre vous pour lui laver les cheveux et penchez-vous au-dessus de la baignoire. Passez-lui de l'eau sur la tête et séchez doucement. 5.Enlevez la serviette: placez votre avant-bras sous le cou, refermez votre main autour de l'épaule: passez votre autre main sous les jambes du bébé en lui tenant une cuisse. Plongez-le dans l'eau en évitant les gestes brusques. 6.Maintenez-le dans une position telle que ses épaules et sa tête restent hors de l’eau. Frottez-le avec votre main libre sans cesser de lui parler et de lui sourire. Remettez votre main libre sous ses fesses quand vous voulez le sortir du bain. Soulevez-le sans hâte et déposez-le sur la serviette… 7.…en diagonale. Repliez-en un pan sur ses jambes puis les deux autres sur les côtés. Prenez-le dans vos bras et câlinez-le tout en le séchant. Vérifiez qu’il ne subsiste aucune trace d’humidité dans les plis. BONNES IDÉES - Rassemblez à portée de main tout ce qu'il vous faut pour laver, sécher et habiller bébé. - Protégez-vous des éclaboussures par un tablier imperméable, mais posez sur votre épaule une serviette de bain qui vous recouvrira aussi les genoux pour que le bébé se sente à Taise lorsque vous l'aurez sorti de l'eau. - Réduisez au minimum le laps de temps où il est nu. Les tout-petits prennent froid rapidement. - Offrez une sortie de bain avec capuche à votre bébé quand il grandira. Il s'y trouvera extrêmement bien, surtout si vous prenez la précaution de la faire tiédir sur un radiateur. - Mettez peu d'eau dans la baignoire les premières fois où vous baignerez bébé. - N'employez jamais de talc. Il dessèche inutilement la peau fragile et peut causer des irritations en s'accumulant dans les plis et en durcissant. Lire la suite...

Mamelons douloureux

Quelquefois, les mamelons douloureux rendent difficiles les premières séances d'allaitement. La plupart s'endurcissent rapidement. Mais chez certaines femmes, en particulier celles qui ont une peau très claire, les mamelons se fissurent et deviennent douloureux. Voici quelques conseils pour soulager la douleur: - Gardez autant que possible les mamelons à l'air libre. - Laissez la nature faire son travail: n'utilisez pas de crème de votre propre initiative. Les mamelons sont protégés et lubrifiés de façon naturelle par les glandes sébacées. Une préparation commerciale ne devrait être utilisée que dans le cas de crevasses graves et elle devrait être aussi pure que possible. La lanoline non médicamentée est efficace; les onguents à base de vaseline ne le sont pas. Que vos mamelons soient douloureux ou non, lavez-les à l'eau claire avant chaque tétée. N'oubliez pas que votre bébé est déjà protégé contre vos microbes, et que le lait est stérile. - Changez de position pendant l'allaitement pour qu'une partie différente du mamelon soit compressée à chaque tétée. - Reposez-vous, si c'est possible, environ 15 minutes avant d'allaiter. La relaxation favorise la production de lait alors que la tension l'entrave. Lire la suite...

La frustration de votre enfant

Vers la fin de la deuxième année, l'esprit aventureux de votre enfant sera largement en avance sur ses possibilités de coordonner ses mouvements et sur son degré de mobilité. Il cherchera à accomplir des tâches qui ne sont nullement adaptées à son adresse, à son sens de l'équilibre et à ses forces physiques, et ses échecs le vexeront. Vous-même susciterez son acrimonie en l'empêchant, par mesure de sécurité, de faire ce qu'il veut. Que faire ? Soyez patiente. Apportez-lui une assistance aussi discrète que possible. Aidez-le à faire de la peinture, à empiler ses cubes pour construire une tour, à grimper, à édifier des châteaux de sable, à faire tenir debout ses petits soldats ou autres sujets. Si sa propre maladresse le désespère, trouvez une autre activité. S'il se sent dépassé lorsqu'il tente d'imiter les jeux des grands ou essaie de réaliser ce qu'un enfant plus âgé que lui accomplit aisément, proposez- lui de partager avec vous un divertissement qui soit dans ses cordes. Il est essentiel pour votre enfant d'essayer de faire des choses nouvelles et de recommencer si le succès ne couronne pas ses efforts dans l'immédiat, mais de trop nombreux échecs pourraient le faire régresser. Ne vous opposez pas à lui, que ce soit pour l'obliger à s'asseoir sur son pot ou à consommer certains aliments. Il tient à conserver son libre arbitre et, dans la mesure du possible, respectez ses vues et n'imposez pas les vôtres. Laissez-le disposer de l'utilisation de son pot et ne vous tourmentez pas s'il ne veut que des haricots et de la crème glacée. Acceptation vaut mieux que discussion. Lire la suite...

Les porte-bébés

Pour pouvoir emmener un bébé partout, rien n'est plus pratique qu'un porte-bébé. C'est aussi le moyen le plus rudimentaire et le plus vieux que l'on connaisse. Le porte-bébé maintient le tout-petit contre votre poitrine et vous laisse les mains libres. Choisissez un porte-bébé lavable car un nourrisson peut avoir des renvois ; essayez-le soigneusement avant achat. Il doit être facile à poser et agréable à porter ; les bretelles devront être larges afin de ne pas vous scier les épaules quand l'enfant prendra du poids. Il doit convenir aussi bien au jeune papa qu'à vous-même. On a prétendu qu'il ne fallait pas l'utiliser tant que le bébé ne tient pas encore bien la tête droite ; c'est faux. L'appuie-tête le maintient si bien et le tout-petit trouve si rassurant le contact de votre corps qu'il se cale confortablement et s'endort. MISE EN PLACE DU SAC 1 Bouclez la sangle autour de la taille et ramenez le sac par-devant. 2 Prenez le bébé et, de votre main libre, faites passer ses jambes dans les ouvertures. 3 Remontez le dos du sac contre le bébé ; faites glisser une bretelle sur votre épaule, changez de main pour l'autre. LE SAC PORTE-BÉBÉ FERMABLE 1 Mettez le sac en place sur vous ; installez le bébé sur le siège intérieur ; tirez la fermeture à glissière. 2 En gardant une main contre le bébé, ramenez les pans extérieurs du sac et tirez la fermeture à glissière. POUR SE PENCHER Posez toujours une main sous la nuque du bébé si vous vous penchez en avant ou sur le côté. Lire la suite...

Comment transporter un nouveau-né

Sur les bras Il y a deux bonnes positions. La première immobilise vos deux bras: l'enfant repose dans le creux de votre bras gauche, par exemple, la tête surélevée par rapport au reste du corps tandis que votre main droite vient se replier sous les fesses et les reins du tout-petit. C'est une excellente façon de procéder car elle permet à l'enfant de voir l'expression de votre visage quand vous lui souriez et quand vous lui parlez. La seconde position vous laisse un bras libre. Elle consiste à tenir l'enfant contre vous, à l'aide de l'avant-bras, votre main protégeant la tête posée contre votre épaule. C'est la manière idéale de procéder quand vous êtes seul(e) et que vous avez besoin d'une certaine liberté de mouvement. Dans un porte-bébé Rien ne s'oppose à ce que vous transportiez un nouveau-né dans un porte-bébé si celui-ci assure un maintien parfait de la nuque et de la tête et s'il épouse bien la forme du petit corps (ce qui l'empêche de glisser d'un côté ou de l'autre). Les meilleurs porte-bébés sont en tissu doux au toucher et formant une poche dans laquelle le bébé peut se pelotonner. Les parents, pour la plupart, préfèrent le porte-bébé ventral qui leur permet de voir l'enfant et de le protéger plus efficacement. L'emploi d'une écharpe On sait qu'un maillot bien ajusté procure beaucoup de confort à un enfant, non seulement parce qu'il lui rappelle la pression d'une caresse mais aussi parce que, se sentant enveloppé, il se sent protégé. Comme bien des bébés s'endorment dès qu'ils sont en maillot, celui-ci représente un excellent moyen de calmer un bébé qui pleure. Une écharpe peut être à la fois maillot et porte-bébé. Lire la suite...

L’enfant agressif et asocial

Nous avons tous éprouvé des sentiments d'agressivité à l'égard d'autres personnes, surtout quand nous avons le sentiment que notre sécurité - représentée par notre territoire ou nos biens - est menacée. Seule une grande maîtrise de nous-mêmes nous permet de surmonter ces sentiments, et celle-ci ne s'acquiert qu'après des années d'apprentissage et d'expérience. Il n'est donc pas surprenant que beaucoup de jeunes enfants laissent libre cours à leurs instincts agressifs. Quand le comportement agressif devient habituel chez un enfant, cela peut être dû à deux facteurs : un manque de discipline depuis la naissance et un sentiment d'insécurité chez l'enfant, qui souffre de trop peu d'attentions, d'amour ou d'affection. Dans les deux cas, les parents sont presque entièrement responsables du comportement de l'enfant. Si votre enfant est agressif, observez de près votre propre attitude et celle de votre partenaire ; si vous êtes honnête avec vous-même, vous trouverez certainement en vous un défaut dans votre rôle d'enseignant et de modèle. Il est relativement aisé d'empêcher un enfant de devenir agressif, mais bien plus difficile de tempérer un enfant qui l'est déjà. Pour inculquer la gentillesse et la douceur à votre enfant, vous devez avant tout être vous-même souple et tolérante avec lui. N'oubliez pas qu'il vous imite, y compris dans ce domaine. Si l'enfant devient subitement agressif, c'est le signe d'une tension ou d'une perturbation dans sa vie, et vous devez en chercher la cause. Elle sera presque toujours fonction de ses rapports avec vous, votre partenaire ou le reste de la famille, ou de la tension qui règne dans votre foyer. Ne croyez pas pouvoir dissimuler vos problèmes à l'enfant ; il perçoit très bien l'ambiance qui règne à la maison, et cela peut entraîner chez lui un profond sentiment d'insécurité. Lire la suite...

La transformation de la nursery

Dès que votre enfant commencera à se déplacer par ses propres moyens, il faudra songer à transformer la nursery pour répondre à ses nouveaux besoins et lui donner de la place pour s'ébattre. Il se mettra d'abord à ramper; ensuite il marchera. Laissez le moins de meubles possible dans sa chambre et vérifiez la stabilité de ceux que vous garderez afin qu'il ne puisse pas les renverser sur lui. Aussitôt qu'il se montrera capable d'escalader les montants de son petit lit, achetez lui-en un grand. Un lit avec tiroir de rangement est très utile quand on manque de place. Disposez le meuble de façon qu'il laisse un espace libre au milieu de la pièce: poussez-le dans un coin ou contre un mur. De nos jours, où l'on cherche à gagner de la place, on n'hésite pas à installer chez soi des lits superposés moins encombrants que les lits jumeaux. Si vous désirez avoir plusieurs enfants, achetez un seul élément d'un ensemble que vous compléterez par la suite, ou encore un lit gigogne (composé d'un lit simple et d'un lit inférieur qui, de jour, s'encastre sous le premier et que l’on tire le soir). En deux ans, votre enfant accumulera une quantité de jouets, de vêtements et de chaussures qui feront du volume et devront bien être rangés quelque part, mais pas forcément dans des placards. Prenez de jolies caissettes que vous peindrez après les avoir passées au papier de verre, et accrochez-les hors de portée de l'enfant. Votre petit sera ravi de posséder des meubles adaptés à sa taille: si vous n'avez pas de chaise haute convertible, offrez-lui une petite table et la chaise assortie. Dès qu'il coordonnera ses mouvements de façon satisfaisante, donnez-lui un tableau et de la craie ou sacrifiez un recoin où il aura la permission de griffonner. La transformation: - Présentoir pour imagens; - Porte-serviette personnel; - Marchepied stable devant le lavabo; - Coin change transformé en coin jouets et bibliothèque; - Éléments de rangement muraux surajoutés; - Toise; - Patères accessibles; - Tableau noir ou vert; - Barrière de sécurité; - Lit une personne avec cuvette et oreiller de sûreté; - Barrière de sécurité; - Table de nursery devenue table de chevet; - Table et chaise basses pour jouer et dessiner. Lire la suite...
Time executed 0.0015 seconds
  • 2foli video libre telechargement | Guide de Nourrison