Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guideden/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guideden/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1247

Resultados para: "balanite nourrisson"

Vous regardez bébé , bébé Et / ou d'autres éléments liés à votre recherche balanite nourrisson. Trouver les meilleurs conseils pour aider au développement de leur grossesse. accouchement naturel expulsion video, www tubidy com, Six Video Tubidy, tubidy com, créer un compte tubidy, Tibudy com, siatique difficulte a marcher durée.

Balanite

Il s'agit d'une inflammation du gland chez les garçons non circoncis. Elle peut être provoquée par l'érythème fessier, qui constitue souvent une réaction à un produit de toilette, ou par une infection. Ce n'est pas un problème grave, mais, pour le confort de l'enfant, il doit être traité immédiatement. Le pénis est rouge et enflé, il peut y avoir suppuration et le gland ne peut être dégagé. Que faire ? Si vous remarquez une rougeur au niveau du gland, dégagez-le très doucement. Si le prépuce ne se libère pas, n'insistez pas et consultez votre médecin. S'il se rétracte, nettoyez et séchez soigneusement le pénis et appliquez un antiseptique simple. Si l'enfant souffre beaucoup, consultez votre médecin. Il pourra prescrire une pommade antibiotique pour traiter l'inflammation et l'infection. Si le prépuce ne se dégage pas, le médecin souhaitera peut- être revoir l'enfant pour une vérification, et, au cas où le problème ne serait pas résolu, la circoncision pourrait devenir indispensable. Lire la suite...

Le massage de bébé

Le massage constitue une merveilleuse manière de montrer votre amour à votre enfant ; dès les premiers jours, il favorise le rapprochement entre vous ; il calme un nourrisson nerveux et peut aider une maman anxieuse à apprendre à s'occuper de son nouveau bébé, si fragile. Les enfants plus grands tirent également des bienfaits du massage ; c'est une façon efficace d'apaiser un bébé agité et de relaxer un enfant turbulent. Commencez par la tête, avec des mouvements légers, en veillant à masser symétriquement les deux côtés. Assurez- vous que la pièce est bien chauffée. Posez le bébé sur une serviette ou une couverture. Lire la suite...

La prise de contact

Il est aussi profitable pour vous que pour le nourrisson d'expérimenter l'allaitement dans les minutes qui suivent la naissance. Si vous êtes en salle d'accouchement, demandez que l'on mette le bébé au sein immédiatement, cela pour deux raisons valables : premièrement parce que la tétée crée, sur-le-champ, un puissant lien mère-enfant et deuxièmement parce que la succion stimule naturellement la sécrétion d'ocytocine, hormone qui facilite la contraction de l'utérus et l'expulsion du placenta (ou délivrance). N'ayez pas peur que votre bébé s'étouffe. Le réflexe de succion est extrêmement fort et, dès son arrivée au monde, un bébé est capable d'avaler et de déglutir. Lire la suite...

Étouffement

Cas du nourrisson : prenez le bébé par les pieds et tenez-le suspendu tête en bas. Donnez des tapes dans le dos entre les omoplates pour déloger le corps étranger qui obstrue la trachée artère. Cas du bébé déjà grand : tenez-le solidement par la taille et, en lui soutenant le torse de votre avant-bras, penchez-le en avant jusqu'à ce qu'il ait la tête à hauteur de vos genoux. Donnez des tapes sèches entre les omoplates jusqu'à ce que l'enfant recrache ce qui l'étouffait. Il se pourrait que l'objet demeure dans la bouche. Pour l'empêcher de le ravaler, maintenez-lui le menton d'une main, introduisez l'index de l'autre main dans sa bouche et retirez l'objet. Une fausse manœuvre repousserait dans la gorge ce qu'il a dans la bouche. Appelez le médecin si vous êtes inquiète. Lire la suite...

La suralimentation

Chez l'enfant, la production de cellules graisseuses va de pair avec les quantités de graisses absorbées. Une fois élaborées, ces cellules restent en place, de sorte que si l'enfant en produit beaucoup, elles seront encore là quand il aura atteint l'âge adulte. Or, la graisse ne fait qu'embarrasser, elle compromet l'avenir. Si vous suralimentez votre bébé, il deviendra adipeux, et, au biberon, vous risquez de le faire sans vous en rendre compte: d'abord en cédant à la tentation de rajouter un peu de lait en poudre, ensuite, en insistant pour que le bébé en absorbe la totalité. Suivez toujours le mode d'emploi à la lettre, sinon vous apporterez des calories dont le nourrisson n'a absolument pas besoin. Laissez-le seul juge de ce qu'il lui faut. Il y a un bon nombre d'autres façons de suralimenter un bébé: parmi celles-ci, le sevrage prématuré et l'introduction de boissons sucrées dans le régime quotidien. Lire la suite...

La jalousie

Même les petits enfants connaissent les rivalités. Elles ont parfois un effet positif quand elles aiguillonnent l'enfant et l'amènent à donner le meilleur de lui-même. Sa gentillesse et sa sociabilité s'en trouvent exaltées. Si elles produisent l'effet inverse, font naître chez lui la vantardise et les idées de vengeance, il se prépare des moments difficiles. La jalousie, sous la forme la plus pénible qu'un enfant puisse connaître, provient souvent de l'arrivée d'un bébé dans la famille. L'aîné se sent détrôné ; il pense avoir perdu la place de choix qu'il occupait dans la vie de ses parents. Il recherche tes sortes de ruses pour attirer l'attention sur lui, adopte une attitude de nourrisson refusant de manger et allant même jusqu’à souiller ses sous-vêtements. Il peut aussi axer sa jalousie sur le bébé et chercher à lui faire mal. Il arrive parfois qu'il ne se sente pas de taille à affronter les dures émotions que lui cause sa jalousie : il les refoule, se tait, s'éloigne des siens et va même jusqu'à les rejeter. Pour éviter de tels problèmes, si vous attendez un autre bébé, montrez à votre enfant qu'il garde sa place dans votre cœur, réservez-lui des moments où vous ne vous occuperez que de lui. Demandez-lui de petits services, remerciez-le pour son aide et montez en épingle toutes les attentions qu'il aura pour le nouvel arrivant. Lire la suite...

Comment coucher bébé

Quand vous étendez le bébé dans son lit, il est conseillé de ne pas le coucher sur le dos, afin qu'il ne s'étouffe pas en cas de renvoi. Des recherches récentes ont également montré que les bébés couchés sur le ventre étaient plus vulnérables au syndrome de mort subite du nourrisson. Il semble donc préférable de coucher le bébé sur le côté. Modifiez sa position s'il paraît mal à l'aise. Quand il aura quatre ou cinq mois, c'est lui qui choisira celle qui lui convient. Un bébé aime se sentir bien calé. Cela lui donne une impression de sécurité. Pour lui apporter ce confort, posez un bourrelet antichocs à son lit, il en appréciera le contact contre son crâne. Ne le remuez pas quand il est endormi, vous le réveilleriez; n'entrez pas non plus dans sa chambre à chaque instant pour voir si tout va bien. Rien ne s'oppose à ce que vous le gardiez contre vous s'il s'endort, quand vous le portez en écharpe; la proximité de votre corps lui sera agréable. Il est inutile de faire régner un profond silence dans la maison lorsqu'il dort. En fait, il n'est pas mauvais qu'il s'endorme parmi les bruits familiers: si ceux-ci sont continus (aspirateur, essoreuse, voix à la télévision), ils peuvent être berceurs. Seules les variations brutales des volumes sonores sont susceptibles de l'effrayer. Par la suite, afin de s'intégrer au reste de la famille, il est bon qu'il s'habitue très tôt à ceux qui vivent autour de lui et aux bruits qu'ils font. Lire la suite...

Les renvois

Certains bébés n'ont jamais de renvois. D'autres, par contre, en ont à chaque tétée et désespèrent leurs parents. C'était une des spécialités de mon fils cadet. S'il avait bu un peu trop, il régurgitait les dernières gorgées; s'il pleurait pendant un moment, l'effort le faisait tousser et il rejetait du lait. La moindre quinte de toux produisait le même effet. Je savais qu'il n'était pas malade parce qu'il ne perdait pas sa bonne humeur, mais je craignais qu'il manque de nourriture. Si le renvoi était important, je me fiais à mon instinct et je lui donnais une nouvelle tétée. S'il l'acceptait, je pensais qu'il avait effectivement faim. S'il la refusait, je me disais qu'il avait régurgité un excès de nourriture car la suralimentation est souvent la cause des renvois chez les très jeunes bébés: raison de plus pour ne pas obliger un nourrisson à terminer son biberon. Si votre enfant a beaucoup de renvois, c'est peut-être à cause de la tétine: si le trou est trop gros, il boit trop vite et trop, si le trou est petit, il ingurgite de l'air, en faisant des efforts pour téter. En parents attentifs, vous devez toujours pouvoir discerner si un renvoi est inquiétant ou non. Si le bébé rejette beaucoup de lait après une tétée, si cela se renouvelle à la suivante, si cela dure pendant plus d'une journée, parlez-en à votre pédiatre. Chez un jeune bébé, les vomissements peuvent rapidement entraîner une déshydratation grave. C'est pourquoi il vous faut, d'urgence, un avis médical. Lire la suite...

Les bébés difficiles

Un bébé réellement difficile est un bébé qui crie et que rien ne peut calmer. Il n'est pas aisé de rester serein devant un tel enfant. Les cris ininterrompus d'un nourrisson agacent et consternent les parents. Si, de plus, le petit repousse toutes les tentatives que font ses proches pour le consoler, alors ceux-ci se croient rejetés et se jugent incapables de faire face à leur tâche. Ils arrivent même à penser que le bébé crie volontairement. Cela est impossible : votre bébé crie parce qu'il est programmé par la nature pour protester tant qu'on n'a pas compris ce qu'il demande et tant qu'on n'a pas comblé ses désirs. Dans l'attente d'y parvenir, vous resterez enfermée dans un cercle vicieux : vous vivez sur vos nerfs parce qu'il crie, et il crie parce que vous êtes anxieuse. Que faire ? - Gardez votre calme à tout prix. - Partagez la tâche entre son papa et vous dans la mesure du possible, évidemment. - Mettez en pratique tous les conseils donnés et n'oubliez pas que d'autres bébés sont dans le même cas que le vôtre. De toute façon, cela ne s'éternisera pas. - Ne croyez pas que votre bébé vous rejette. Il ne peut se comporter autrement pour l'instant et il cherche à s'adapter à la vie sans y parvenir. Comprenez-le. Cela va changer, soyez-en persuadée. - Acceptez toute forme d'aide venant de votre famille ou de vos amis. Vous avez besoin de détente et si l'on s'occupe de votre enfant, ne serait-ce qu'entre deux tétées, vous pourrez recharger vos batteries. Lire la suite...

Les médicaments de 0 à 1 an

La plupart des médicaments pour bébés se présentent sous la forme de sirops ou solutions facilement absorbables. Dans le cas d'un nourrisson, stérilisez (dans un bain bactéricide) tous les ustensiles que vous emploierez. Votre bébé se mettra peut-être à crier lors de la prise du médicament. Ne vous en souciez pas : l'important, c'est que votre bébé l'absorbe et le conserve. Quand un enfant est malade c'est la prise du remède qui doit passer avant toute autre considération. N'hésitez pas à vous montrer généreuse en ces occasions : promettez une récompense en échange de sa docilité... et tenez votre promesse ! LE COMPTE-GOUTTES Serrez le bébé dans vos bras en position mi assise (car il est difficile d'avaler en position couchée). Surélevez-lui la tête. Aspirez dans le compte-gouttes (solide) la quantité de médicament prescrite. Introduisez la pipette à la commissure des lèvres et pressez lentement sur le caoutchouc. LA PETITE CUILLER Stérilisez la cuiller. Asseyez l'enfant sur vos genoux et ouvrez-lui la bouche en lui tirant doucement le menton. Posez l'extrémité de la cuiller sur sa lèvre inférieure, relevez le manche de la cuiller et faites couler lentement le médicament dans sa bouche afin qu’il l'avale sans effort. LE PETIT DOIGT Si l'une et l'autre des méthodes citées échouent, alors, employez les grands moyens : lavez-vous soigneusement les mains, brossez-vous les ongles, trempez un doigt dans la potion et donnez-le lui à sucer. Peu importe la façon de faire, l'essentiel c'est que le bébé prenne le médicament. Lire la suite...
Time executed 0.0011 seconds
  • Balanite nourrisson | Guide de Nourrison