Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guideden/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guideden/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1247

Resultados para: "balanite"

Vous regardez enfant , enfant Et / ou d'autres éléments liés à votre recherche balanite. Trouver les meilleurs conseils pour aider au développement de leur grossesse. accouchement naturel expulsion video, www tubidy com, Six Video Tubidy, tubidy com, créer un compte tubidy, Tibudy com, siatique difficulte a marcher durée.

Balanite

Il s'agit d'une inflammation du gland chez les garçons non circoncis. Elle peut être provoquée par l'érythème fessier, qui constitue souvent une réaction à un produit de toilette, ou par une infection. Ce n'est pas un problème grave, mais, pour le confort de l'enfant, il doit être traité immédiatement. Le pénis est rouge et enflé, il peut y avoir suppuration et le gland ne peut être dégagé. Que faire ? Si vous remarquez une rougeur au niveau du gland, dégagez-le très doucement. Si le prépuce ne se libère pas, n'insistez pas et consultez votre médecin. S'il se rétracte, nettoyez et séchez soigneusement le pénis et appliquez un antiseptique simple. Si l'enfant souffre beaucoup, consultez votre médecin. Il pourra prescrire une pommade antibiotique pour traiter l'inflammation et l'infection. Si le prépuce ne se dégage pas, le médecin souhaitera peut- être revoir l'enfant pour une vérification, et, au cas où le problème ne serait pas résolu, la circoncision pourrait devenir indispensable. Lire la suite...

Les soins des organes génitaux

Ne cherchez jamais à écarter les lèvres du sexe d'une petite fille pour nettoyer la vulve. Lavez la zone qui est restée en contact avec la couche. Prenez soin de passer le coton en allant du sexe vers l'anus pour minimiser les risques de contamination de la vessie par les bactéries issues de l'intestin. Ne dégagez jamais le gland d'un garçon non circoncis. Lavez la partie externe qui a séjourné au contact de la couche. Vers l'âge de quatre ans, le prépuce se rétracte naturellement. Si votre bébé est circoncis, assurez-vous bien que le pénis ne saigne pas. On n'applique pas toujours un pansement, mais, dans tous les cas, on vous donnera des conseils quant aux bains et aux soins spéciaux requis. Après la circoncision, le pénis est presque toujours enflé et légèrement enflammé pendant quelques jours, et il peut dans certains cas y avoir quelques gouttes de sang: c'est normal, et cela se résorbera progressivement. Toutefois, si les saignements persistent ou s'il y a le moindre signe d'infection, consultez votre médecin. Lire la suite...

Rhume des foins

Le rhume des foins est similaire à l'asthme, si ce n'est que la réaction allergique se produit dans ce cas au niveau du nez et des paupières, et non dans la poitrine. On parle également de rhinite allergique, et cela provoque des éternuements, des écoulements clairs du nez et des yeux piquants, rougis et humides. Cette affection survient au printemps et en été, et est généralement provoquée par une réaction au pollen des fleurs, des herbes et des arbres. Le rhume des foins est ennuyeux pendant cette période, mais n'entraîne pas de conséquences graves. Que faire ? Si l'enfant éternue beaucoup, prenez sa température pour vous assurer qu'il ne souffre pas d'une infection comme la grippe ou le rhume simple. Dites-lui d'éviter de se frotter les yeux, car cela ne pourrait qu'aggraver le problème. Faites-lui des bains oculaires à l'eau fraîche pour soulager l'irritation. Consultez votre médecin dès que possible si vous pensez que l'enfant risque d'être atteint d'une affection plus grave, ou si le rhume des foins le fait beaucoup souffrir. Si son état est sérieux, le médecin vous conseillera peut-être une série de tests pour découvrir l'allergène responsable. Lorsqu'un ou plusieurs allergènes seront déterminés, un vaccin spécial pourra être mis au point pour votre enfant, qui subira une série de piqûres de désensibilisation sur plusieurs semaines. Ces piqûres ne sont cependant pas toujours efficaces, et doivent être faites pendant l'hiver. Vous pouvez prendre différentes mesures pour atténuer la gravité des crises. Au printemps, lorsque le taux de pollen dans l'air est élevé, demandez à l'enfant de ne pas jouer à proximité des arbres et des fleurs. Donnez-lui un oreiller et en mousse ou en matière synthétique, plutôt qu'en plume. Préparez une trousse d'urgence pour les sorties, qui contiendra des mouchoirs en papier, des gouttes et une serviette humidifiée pour soulager l'irritation des yeux, et les médicaments qui auront été prescrits. Lire la suite...

Pénis coincé dans une fermeture à glissière

Cet accident est assez fréquent. Que faire ? Surtout, n'essayez jamais de faire glisser la fermeture dans un sens ou dans l'autre : vous aggraveriez le problème et causeriez à votre enfant une douleur atroce. Emmenez-le à l'hôpital, service des urgences. Pour le trajet, posez une compresse humide sur la fermeture (eau froide ou glacée). Si votre enfant la repousse, n'insistez pas. Contentez-vous de soulager la douleur en lui faisant absorber une cuillerée de sirop au paracétamol. Que se passera-t-il à votre arrivée à l'hôpital ? Le médecin pratiquera une anesthésie locale par injection dans le pénis. Ce n'est pas très douloureux, cependant, je vous conseille de détourner l'attention de votre enfant afin qu'il ne suive pas du regard les gestes du docteur. Lorsque le pénis sera totalement insensibilisé, on pourra agir sur la fermeture. Dans les jours qui suivront, le pénis de l'enfant présentera de nombreuses ecchymoses et une enflure proportionnelles à l'importance du pinçon. Si vous êtes angoissée, demandez conseil à un spécialiste en traumatologie. Vous ne pourrez faire aucun mal à votre enfant en appliquant, trois fois par jour, une mince couche de pommade antiseptique sur les éraflures. Lire la suite...

Scarlatine

La scarlatine peut être contractée à tout âge. Elle est provoquée par un streptocoque. La maladie débute par une angine et de la fièvre. Les amygdales gonflent et sont enflammées. Votre enfant a peut-être des maux de tête et des vomissements. Au bout de trois jours, une éruption de points écarlates apparaît sur le pourtour du cou, sur les aisselles, et se répand ensuite sur tout le corps. La langue devient rouge et gonfle. Si l'infection n'est pas soignée, la peau se met à peler au bout des doigts, sur la paume des mains et la plante des pieds. Que faire ? Appelez le médecin car la maladie est grave. Il prescrira sans doute des antibiotiques ou des sulfamides pour la combattre. Quant à vous, appliquez scrupuleusement le traitement et soyez attentive : si votre enfant se plaint d'avoir mal à la tête, rappelez le docteur immédiatement. Lire la suite...

Orgelet

Un orgelet résulte de l'infection du follicule d'un œil. Une cloque se forme sur la paupière : elle est rouge et purulente au milieu. Que faire ? Les yeux sont trop précieux pour que l'on permette à une infection de se développer à son aise dans leur voisinage. N'appliquez aucun « remède de bonne femme ». N'achetez pas une pommade quelconque. Faites des compresses répétées avec de l'eau tiède salée (une cuillerée à café de sel par verre d'eau). Vous pouvez constater que le cil, à la base de l'orgelet, remue. Si votre enfant est confiant, vous libérerez le pus sous-jacent en arrachant le cil ; cela sera absolument indolore car l'infection a déjà délogé le cil de son follicule. Si vous êtes inquiète, consultez votre médecin. Lire la suite...

Somnolence

La somnolence chez un enfant habituellement alerte peut être un symptôme de fièvre, d'hypothermie (quand la température du corps chute sous la normale) ou de déshydratation. Elle peut également survenir avant ou après une convulsion, à la suite d'un choc à la tête, ou après une prise de médicaments, comme les antihistaminiques. Si l'enfant est somnolent, mais heureux, s'il se nourrit bien et si sa température est normale, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Il a sans doute simplement un peu sommeil. En revanche, s'il devient brusquement somnolent pendant sa convalescence après une maladie infectieuse comme les oreillons ou la varicelle, et s'il se plaint de maux de tête et de douleurs au cou, il peut s'agir d'un symptôme d'encéphalite, de méningite ou du syndrome de Reye, qui sont des troubles graves nécessitant une consultation médicale immédiate. Que faire ? Prenez la température de l'enfant. Si elle est supérieure à 38 °C, il a de la fièvre ; si elle est inférieure à 35 °C, il souffre d'hypothermie. Dans les deux cas, consultez immédiatement un médecin. Si la somnolence s'accompagne de diarrhée et de vomissements, faites absorber beaucoup de liquide à l'enfant pour éviter tout risque de déshydratation. Si son état ne s'améliore pas, consultez un médecin. Regardez si l'enfant a reçu un choc crânien. Demandez-lui s'il souffre de la tête ou du cou ; sentez son haleine et examinez votre bar : il est possible qu'il ait absorbé de l'alcool. Vérifiez aussi la pharmacie pour vous assurer qu'il n'a pas pris des somnifères. Dans tous ces cas, contactez immédiatement votre médecin. Si l'enfant a fait une convulsion, laissez-le se reposer et appelez le médecin. Lire la suite...

L’érythème fessier

Comme l'enfant ne contrôle pas les émissions d'urine, il est souvent en contact avec des couches humides. Si l'urine séjourne dans la couche ou sur la peau, elle produit de l'ammoniaque sous l'action des bactéries des selles. L'ammoniaque est irritante. Elle brûle la peau et provoque un érythème. L'érythème va d'une petite rougeur à une inflammation sérieuse avec lésions cutanées et présence de pus. Les bactéries responsables de l'érythème se multiplient en milieu alcalin. Les selles d'un enfant élevé au biberon sont alcalines. A l'inverse, celles d'un bébé nourri au sein sont acides. Pour cette raison les enfants nourris au biberon sont plus sujets que les autres à l'érythème fessier. Voici comment on peut prévenir l'apparition des rougeurs: - Changez fréquemment le bébé. Ne le laissez pas dans des couches mouillées. - Placez, entre ses fesses et la couche, un protège-couche qui permet à la couche d'absorber l'urine et fait écran, laissant la peau au sec. - Enduisez les fesses d'une bonne épaisseur de crème protectrice. Inutile d'acheter un produit coûteux, une pommade à l'oxyde de zinc ou un onguent sûr du commerce conviennent. - Laissez les fesses du bébé à l'air autant que possible (par exemple, après le bain ou au moment de la tétée, supprimez la couche, déposez le bébé sur un linge sec). - Accordez une attention particulière au lavage des couches : il faut qu'elles soient impeccables et bien rincées. - Au premier signe d'irritation de la peau, appliquez une pommade préventive. A mon avis, ce sont les préparations contenant des sels de titane qui donnent les meilleurs résultats. - Supprimez la culotte imperméable qui maintient la peau au contact de l'urine et favorise la formation d'ammoniaque. - N'utilisez plus d'eau et de savon pour la toilette. Ils dessèchent la peau et celle-ci se gerce. Lire la suite...

La toilette à l’éponge

Si vous craignez de donner un bain à votre nouveau-né ou s'il n'aime vraiment pas être nu, lavez-le à l'éponge. Cela vous permettra de le tenir sur vos genoux et de ne lui enlever que peu de vêtements à la fois. Rien ne vous empêche de l'installer sur le matelas à langer pour faire sa toilette. Cuvette d'eau Coton Gant de toilette ou éponge Serviette Savon Shampooing doux Couche propre Protège-couche Culotte plastique (s'il y a lieu) Lait de toilette, épingles Vêtements MÉTHODE 1.Posez une cuvette d’eau tiède près de vous, sur une table. Étendez une serviette sur vos genoux. Dénudez uniquement le torse du bébé, savonnez-le doucement. 2.Rincez soigneusement avec le gant de toilette essoré. Ne laissez pas de mousse de savon dans les plis. Séchez en tamponnant délicatement. Insistez sur les plis. 3.Penchez le bébé en avant et lavez-lui le dos en le maintenant appuyé sur votre bras. Rincez, séchez. Mettez-lui une brassière propre (sauf si vous lui lavez les cheveux). 4.Mouillez doucement le cuir chevelu à l’éponge. Employez un shampooing spécial pour enfant, non irritant. Rincez soigneusement. Mettez une brassière à votre bébé. 5.Dénudez le bas du corps. Enlevez la couche. Nettoyez avec un lait de toilette la zone qui est restée au contact de la couche. 6.Lavez les jambes et les pieds à l'aide d'un gant de toilette humide. Rincez. Séchez. Mettez une couche propre et habillez le bébé. Lire la suite...

Vomissements

Un bébé peut régurgiter de/petites quantités de lait après une tétée, mais cela ne doit pas être confondu avec un véritable vomissement. Les vomissements peuvent constituer le symptôme d'un trouble spécifique de l'estomac, comme la sténose du pylore, ou d'une infection telle que l'otite. Ils accompagnent souvent la fièvre, mais même un simple rhume peut provoquer des vomissements si l'enfant avale suffisamment d'écoulement nasal pour irriter son estomac. Une toux violente peut également entraîner la régurgitation des aliments récemment ingérés. Parmi les autres causes de vomissements : l'appendicite, la méningite, la migraine, l'intoxication alimentaire et le mal des transports. Les vomissements doivent toujours être pris au sérieux car ils peuvent rapidement entraîner la déshydratation, notamment chez un bébé ou un très jeune enfant. Que faire ? Couchez l'enfant et laissez à proximité une cuvette aisément accessible. Donnez-lui fréquemment de petites quantités de liquide, de préférence de l'eau froide avec une pincée de sel et 5 millilitres ( un cuillerée à café ) de glucose, toutes les dix à quinze minutes. Prenez également sa température. Consultez immédiatement votre médecin si l'enfant continue de rendre pendant plus de six heures, si les vomissements s'accompagnent de diarrhée, d'une fièvre supérieure à 38° C, ou de tout autre symptôme inquiétant, comme des douleurs dans les oreilles. Lire la suite...
Time executed 0.009 seconds
  • Balanite | Guide de Nourrison