Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guideden/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guideden/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1247

Resultados para: "cerclage et douleur bas du ventre"

Vous regardez enfant , grossesse Et / ou d'autres éléments liés à votre recherche cerclage et douleur bas du ventre. Trouver les meilleurs conseils pour aider au développement de leur grossesse. accouchement naturel expulsion video, www tubidy com, Six Video Tubidy, tubidy com, créer un compte tubidy, Tibudy com, siatique difficulte a marcher durée.

Sur le plan physique

- Pertes vaginales persistantes, devenues brunâtres, puis d'un blanc jaunâtre. - Fatigue. - Douleurs, malaises ou engourdissements au niveau du périnée, si vous avez accouché par voies naturelles (surtout si vous avez subi une épisiotomie), mais c'est très rare. - Diminution de la douleur de l'incision; engourdissements persistants, si vous avez subi une césarienne (surtout si c'était la première). - Constipation persistante (mais elle devrait avoir diminué). - Perte de tonus musculaire de votre ventre lorsque votre utérus reprend sa place dans le bassin (mais seul l'exercice vous rendra votre ligne initiale). - Perte de poids progressive. - Douleur des seins et irritation des mamelons jusqu'à ce que vous soyez habituée à l'allaitement. - Chute de cheveux. Lire la suite...

L’ombilic

On coupe le cordon ombilical à cinq ou six centimètres du ventre du bébé sans lui causer la moindre douleur. On pose une pince ou un bandage et le reste du cordon se dessèche. Il tombe environ dix jours plus tard. Il arrive qu'une hernie ombilicale (petit gonflement près du nombril) se forme et se résorbe d'elle-même au cours de la première année. Mais si elle persiste ou si elle grossit, il faut voir le médecin. Lire la suite...

Démangeaisons sur le ventre

« Le ventre me démange constamment. C'est insupportable. » Bienvenue au club ! Les femmes enceintes ont souvent le ventre qui démange et il n'est pas rare que cela s'aggrave à mesure que les mois passent. Votre peau s'étire, elle se tend sur votre abdomen et il s'ensuit un dessèchement de la peau plus ou moins prononcé et des démangeaisons. Essayez de ne pas vous gratter, ou le moins possible. Vous pouvez calmer les démangeaisons avec des crèmes hydratantes. Lire la suite...

La douleur

Ce qui peut augmenter la perception de la douleur: - La solitude. - La fatigue. - La faim et la soif. - L'idée et l'attente de la douleur. - L'anxiété et le stress, ne pas vous détendre pendant les contractions. - La peur de l'inconnu. - L'apitoiement. - Le sentiment de ne rien contrôler et d'être inutile. Ce qui peut la réduire: - La compagnie et le soutien de ceux que vous aimez ou d'un personnel médical expérimenté. - Penser à autre chose et se distraire, penser aux contractions positivement (par rapport à ce qu'elles accomplissent plutôt qu'à la douleur qu'elles provoquent), et se souvenir que quelle que soit l'intensité de cette douleur, les contractions seront relativement brèves. - Etre bien reposée (essayez de ne pas en faire trop pendant le 9e mois), se détendre et se reposer entre les contractions. - Utiliser les techniques de relaxation entre les contractions et concentrer ses efforts pendant celles-ci. - Se familiariser autant que possible avec l'accouchement à l'avance; vivre l'accouchement une contraction à la fois; et ne pas penser à ce qui va suivre. - Penser à la chance que vous avez et à la merveilleuse récompense qui suivra. - Bénéficier d'une bonne préparation à l'accouchement ; en savoir suffisamment pour ressentir un certain contrôle et une certaine confiance. Lire la suite...

Ventre

«Je pensais que ma grossesse ne serait pas visible avant le 3e mois au moins et je m'aperçois que mon ventre s'arrondit déjà.» Que votre ventre s'arrondisse peut très bien être le résultat légitime de votre grossesse, en particulier si vous étiez mince, avec peu de chair pour cacher la croissance de votre utérus. Cela peut être également le résultat d'une distension intestinale, qui se produit très fréquemment en début de grossesse. Il est possible encore que ce ne soit rien d'autre que de petits bourrelets autour de la taille, signe d'une prise de poids trop rapide. Si jusqu'à présent vous avez pris du poids, observez votre alimentation : il est fort possible que vous absorbiez trop de calories. Lire la suite...

Douleurs aux jambes et au dos (sciatique)

«J'ai une douleur dans le côté droit du dos qui descend jusque dans la hanche et la jambe. Que m'arrive-t-il?» Ce n'est qu'un des désagréments de la maternité. La pression de l'utérus grossissant, qui a amené tant d'autres malaises, peut s'étendre jusqu'au nerf sciatique, causant ainsi des douleurs dans le bas du dos, dans les fesses et les jambes. Du repos et une source de chaleur, appliquée localement, peuvent vous soulager. Si la douleur persiste ou vous cloue au lit, appelez votre médecin : il vous prescrira des séances chez un kinésithérapeute spécialisé dans la grossesse. Lire la suite...

Douleurs après l’accouchement

«J'ai des douleurs dans le ventre qui ressemblent à des contractions, surtout quand j'allaite.» Vos douleurs se produisent probablement au moment où l'utérus se contracte pour retrouver sa place dans le bassin. Les femmes dont la musculature utérine est flasque parce qu'elles ont eu d'autres grossesses (l'utérus manque alors de tonus) ou très étirée parce qu'elles ont eu des jumeaux sont plus susceptibles de ressentir ces douleurs de façon intense. Celles-ci peuvent être plus prononcées pendant l'allaitement car l’ocytocine est alors sécrétée épisodiquement pour stimuler les contractions. On peut prescrire au besoin un léger analgésique, mais la douleur devrait disparaître naturellement en 4 ou 7 jours. Si l'analgésique ne soulage pas les symptômes, ou si ces derniers persistent pendant plus d'une semaine, voyez votre médecin pour vérifier s'il n'y a pas une infection postnatale. Lire la suite...

Séance du col

«J'ai fait une fausse couche au cours du 5e mois de ma première grossesse. Le médecin m'a explique que c'était dû à une béance du col. À nouveau enceinte, je suis terrifiée à l'idée que le même problème puisse se reproduire.» Puisque votre béance du col a été diagnostiquée, votre obstétricien va pouvoir prendre toutes les mesures préventives pour éviter une nouvelle fausse couche. Une béance du col (c'est-à-dire un col qui s'ouvre prématurément sous la pression de rutérus et du fœtus qui grandit) apparaît dans 1 a 2 % des grossesses; elle serait responsable de 20 a 25 % des fausses couches. Plusieurs facteurs peuvent provoque une béance du col une fragilité génétique du col; une exposition prénatale au diethylstilbestrol, un étlrement extrême ou de graves déchirures au cours d'accouchements précédents; une intervention chirurgicale ou un traitement au laser; des avortements mal pratiqués (surtout vrai avant 1975-1976) ou répétés. Une grossesse multiple peut aussi entraîner une béance du col; mais le problème ne réapparaîtra pas s'il n'y a quun seul bébé lors de la grossesse suivante. Une béance du col ne se diagnostique habituellement quâ loccasion dune fausse couche tardive (deuxième trimestre) qui conclut un effacement (raccourcissement) progressif indolore et une dilatation du col sans contractions utérines apparentes. Actuellement, les médecins cherchent à diagnostiquer ce problème précocement afin de prendre des mesures préventives et amener la grossesse à terme. Les récentes tentatives de diagnostic précoce à l'aide de l'échographie sont fiables entre des mains entraînées. Si vous avez perdu un premier bébé pour cette raison, parlez-en a votre obstétricien immédiatement ; il est indispensable qu'il soit au courant. If est fort possible qu'un cerclage (la suture du col) soit envisage au cours du deuxième trimestre (12e à 16e semaines de grossesse) pour éviter que l'accident ne se reproduise Le cerclage est une intervention simple effectuée en milieu hospitalier après échographie. La patiente doit rester alitée douze heures après l'intervention. Passé ce délai, elle sera autorisée à se lever pour aller aux toilettes, et douze heures plus tard, elle pourra regagner son domicile. Il arrive qu'après un cerclage le médecin proscrive les relations sexuelles et qu'il effectue un plus grand nombre d'examens Parfois, pour éviter un cerclage, on peut prescrire un repos alité complet. Un traitement peut aussi être tenté si une échographie ou un toucher vaginal détectent un début de béance, même si la patiente n'a pas fait précédemment de fausse couche tardive. Le moment où le fil posé sur le col sera enlevé dépendra d'une part de votre médecin et d'autre part du type de suture pratiqué. En règle générale, on enlève le fil quelques semaines avant la date prévue de l'accouchement. Mais on peut le laisser en place jusqu'au début du travail, sauf en cas de saignement, d'Infection ou de rupture de la poche des eaux. Quel que soit le type de prévention pour lequel votre médecin optera, votre grossesse n'en sera pas pour autant menacée. Cependant, vous devrez rester attentive à tout signe de problème imminent durant le deuxième trimestre et au début du troisième : pression dans le bas de l'abdomen, pertes vaginales accompagnées ou non de sang, fréquentes envies d'uriner, sensation de grosseur dans le vagin. Si vous ressentez un de ces symptômes, rendez-vous immédiatement chez votre médecin ou au service des urgences le plus proche. Lire la suite...

Sur le plan physique

- Activité fœtale plus perceptible. - Pertes vaginales blanchâtres (leucorrhées). - Douleurs au bas du ventre (dues à l'étirement des ligaments). - Constipation. - Brûlures d'estomac et mauvaises digestions, flatulence et gonflements. - Maux de tête passagers, vertiges. - Congestion nasale et saignements de nez occasionnels, oreilles bouchées. - Augmentation de l'appétit. - Crampes dans les jambes. - Léger œdème (gonflement) des chevilles et des pieds, parfois des mains et du visage. - Varices sur les jambes ou hémorroïdes; saignements des gencives. - Sensation de picotement dans l'abdomen. - Maux de dos. - Changements de pigmentation de la peau sur le ventre ou le visage. Lire la suite...

Fièvre

«Je viens tout juste de rentrer de la maternité et j'ai 39 C. Y a-t-îl un lien avec l'accouchement ?» Les risques qu'une nouvelle maman développe une fièvre puerpérale sont extrêmement rares de nos jours. Les cas les plus sévères d'infection se développent habituellement dans les vingt-quatre heures qui suivent l'accouchement. Il est possible qu'une fièvre apparaissant, lorsque vous êtes déjà rentrée chez vous, soit le signe d'une infection postnatale, mais elle peut aussi être causée par un virus ou un autre problème mineur. Une faible fièvre (d'environ 38°C) peut parfois accompagner l'engorgement au début de la montée laiteuse. Lors d'une infection postnatale, les symptômes varient selon l'origine de l'infection. Une légère fièvre, une vague douleur abdominale, et peut-être des pertes vaginales fétides caractérisent l'endométrite, infection de l'endomètre (la muqueuse de l'utérus) rendue vulnérable en raison du détachement du placenta. La possibilité d'infection augmente lorsqu'une partie du placenta n'a pas été expulsée. Dans le cas des infections provoquées par des déchirements du col, du vagin ou de la vulve, il se produira habituellement une douleur ou une sensibilité dans la région infectée ; quelquefois, des pertes vaginales épaisses et nauséabondes, des douleurs dans le ventre et les flancs, ou des difficultés à uriner. Certains types d'infections engendrent une fièvre pouvant monter jusqu'à 40,5°C accompagnée de frissons, de maux de tête et de malaises. Quelquefois, on n'observe aucun symptôme évident hormis la fièvre. Un traitement aux antibiotiques est très efficace, mais il doit être entrepris rapidement. Signalez à votre médecin toute fièvre apparaissant pendant les trois premières semaines après l'accouchement, même si elle est accompagnée de symptômes évidents de rhume ou de grippe. On pourra ainsi en diagnostiquer la cause et entreprendre un traitement adéquat. Lire la suite...
Time executed 0.0027 seconds
  • Cerclage et douleur bas du ventre | Guide de Nourrison