Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guideden/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guideden/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1247

Resultados para: "femmes cuisses ecartees"

Vous regardez enfant , allaitement Et / ou d'autres éléments liés à votre recherche femmes cuisses ecartees. Trouver les meilleurs conseils pour aider au développement de leur grossesse. accouchement naturel expulsion video, www tubidy com, Six Video Tubidy, tubidy com, créer un compte tubidy, Tibudy com, siatique difficulte a marcher durée.

Vergetures

«J'ai peur d'avoir des vergetures. Peut-on les éviter pendant la grossesse?» Pour beaucoup de femmes, en particulier celles qui aiment les plages, les vergetures sont plus à craindre que les cuisses flasques. Néanmoins, 60 % des femmes auront ces lignes roses ou rougeâtres, légèrement imprégnées sur les seins ou sur l'abdomen, à un moment de leur grossesse. Elles régresseront après l'accouchement. Les vergetures sont causées par la détente de la peau, généralement due à un forte ou à une rapide augmentation de poids. Les femmes dont le tonus épidermique est bon (par hérédité ou parce qu’elles l'ont développé au cours des années à force d'exercice et d'alimentation équilibrée) peuvent traverser plusieurs grossesses sans recueillir ces marques révélatrices. D'autres peuvent minimiser, si ce n'est prévenir, les vergetures en grossissant uniformément, graduellement et modérément. Lire la suite...

Éviter les douleurs du dos

Les bébés et les jeunes enfants doivent très souvent être soulevés et portés, ou encore être placés dans des poussettes et autres trotteurs; il est donc important pour la protection de votre dos d'apprendre à soulever ce poids en évitant les blessures et les contractures. Ne soulevez pas l'enfant avec les jambes raides et le dos plié, c'est très fatigant. Gardez le dos droit, fléchissez les jambes et prenez-le en vous appuyant sur les puissants muscles des cuisses pour vous relever. Lire la suite...

Bébé est assis sur vos genoux

Aussitôt que bébé sera assez musclé et que vous vous sentirez plus assuré(e), vous pourrez le déshabiller sur vos genoux. Croisez les jambes et installez-le au creux de vos cuisses. Maintenez-le contre vous d'une main. Vous pourrez combiner les deux procédés: par exemple, changer l'enfant étendu sur son matelas à langer, ce qui facilite l'opération, et le prendre sur vos genoux pour lui passer une brassière ou un pull. Pour le distraire, donnez-lui un petit jouet. Lire la suite...

Cinquième maladie

«Je viens d'entendre parler d'une maladie dangereuse pendant la grossesse: la cinquième maladie. Je n'en avais jamais entendu parler.» La cinquième maladie (dont le nom scientifique est l'érythème infectieux) est due au parvovirus humain B19 ; sa dénomination vient du fait qu'elle constitue la cinquième des six maladies infantiles (varicelle, rougeole, rubéole, scarlatine, roséole) qui entraînent fièvre et éruptions cutanées. À la différence des autres maladies du groupe (comme la varicelle), elle n'est pas très connue car ses symptômes bénins la font passer inaperçue. Elle se manifeste par un état fiévreux dans seulement 15 à 30 % des cas, et les éruptions cutanées qu'elle provoque sont souvent confondues avec celles de la rubéole ou d'autres maladies infantiles. Ces éruptions, dans les premiers jours, donnent l'impression que les joues ont été giflées; les rougeurs se répandent ensuite en dentelle le long du torse, des fesses et des cuisses; elles apparaissent et disparaissent tour à tour, pendant une période de 1 à 3 semaines, souvent en relation avec la chaleur du soleil ou d'un bain. Les contacts occasionnels sont peu dangereux pour la femme enceinte. L'infection se développera plutôt lors d'une exposition intensive: si par exemple vous avez la charge d'un enfant atteint de la cinquième maladie ou si vous enseignez dans une école où la maladie est à l'état d'épidémie. On a récemment établi un lien entre la cinquième maladie et un pourcentage légèrement accru de fausses couches. Néanmoins, la plupart des femmes en âge de féconder sont immunisées, ayant contracté la maladie dans leur enfance. C'est donc une infection rare chez les femmes enceintes. S'il est possible que la maladie provoque une fausse couche, il est fort peu probable que le parvovirus soit responsable de fausses couches à répétition. Très exceptionnellement il arrive que la cinquième maladie entraîne une forme inhabituelle d'anémie fœtale, semblable à celle que l'on retrouve dans la maladie du Rh. C'est pour cette raison qu'en général on prescrit périodiquement une échographie aux femmes souffrant de la cinquième maladie pendant leur grossesse, afin de vérifier l'inflammation du fœtus, qui est l'une des caractéristiques de cette forme d'anémie (cette inflammation provient de la rétention d'eau). Si l'examen décèle l'inflammation, on prescrira probablement un traitement. Lire la suite...

Changements visibles des veines

«J'ai des lignes bleues disgracieuses sous la peau des seins et du ventre. Est-ce normal ?» Tout à fait. Elles font partie du réseau de veines qui s'accroît pour fournir l'excédent de circulation sanguine nécessaire durant la grossesse. Vous ne devez absolument pas vous en inquiéter, c'est une réaction normale de votre corps. L'apparition de ce réseau est précoce chez les femmes très minces. Chez d'autres femmes, le réseau de veines peut être moins visible, imperceptible ou n'apparaître que plus tard dans la grossesse. «Depuis que je suis enceinte, j'ai d'affreuses lignes rouge violacé sur les cuisses. Est-ce que ce sont des varices ?» C'est vrai qu'elles ne sont pas jolies, mais ce ne sont pas des varices. Ce sont des marques d'araignée (ou dilatations veineuses) qui sont provoquées par les changements hormonaux de la grossesse. Elles s'atténueront et disparaîtront après l'accouchement. «Pendant leurs grossesses, ma mère et ma grand-mère ont eu des varices qui ont entraîné des problèmes par la suite. Puis-je faire quelque chose pendant ma grossesse pour les éviter ?» Puisque les varices sont souvent héréditaires, vous avez raison de penser à leur prévention dès à présent ; en particulier parce que les varices ont tendance à s'aggraver au cours des grossesses suivantes. Normalement, les veines saines renvoient le sang des extrémités vers le cœur. Parce qu'elles travaillent dans le sens contraire de la gravité, elles sont munies de valves qui endiguent le flux inverse. Chez certaines personnes, ces valves sont inexistantes ou défaillantes et le sang s’amasse dans les veines, provoquant la dilatation de ces dernières. Les veines fragiles qui se distendent facilement augmentent les prédispositions aux varices. Ce problème est plus courant chez les gens obèses et quatre fois plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. Chez les femmes qui ont une certaine prédisposition, elles apparaissent parfois pour la première fois au cours d'une grossesse. Il existe à cela plusieurs raisons : une augmentation de la pression de l'utérus sur les veines du bassin; une pression accrue sur les veines des jambes; une augmentation du débit sanguin ; la présence d'hormones de grossesse qui détendent le tissu musculaire des veines, provoquant ainsi une plus grande ouverture. Les symptômes des varices ne sont pas difficiles à reconnaître, mais leur gravité varie beaucoup. Les veines enflées peuvent provoquer de violentes douleurs, une sensation de lourdeur ou encore ne présenter aucun symptôme. Vous pouvez voir apparaître un léger dessin de veines bleuâtres ou des veines en forme de serpent peuvent saillir des chevilles jusqu'aux cuisses ou jusqu'à la vulve. Dans les cas graves, la peau qui recouvre les veines s'enfle, sèche et s'irrite. Rarement, toutefois, une thrombophlébite (l'inflammation d'une veine accompagnée d'un caillot) peut se développer sur une varice. Fort heureusement on peut souvent prévenir les varices pendant la grossesse, ou du moins en diminuer les symptômes. -Évitez de trop prendre de poids. -Évitez de rester debout ou assise trop longtemps ; quand vous êtes assise ou étendue, surélevez vos jambes au-dessus du niveau du cœur si possible. -Portez des bas de contention veineuse ou un collant prescrit par votre médecin, mettez-le en sortant du lit le matin et enlevez-le juste au moment de vous coucher le soir. -Ne portez pas de gaine serrée (spéciale- ment une gaine-culotte) ni de bas ou de chaussettes à bords élastiques qui coupent la circulation sanguine. -Faites beaucoup d'exercice : une marche énergique de 20 à 30 minutes chaque jour. On ne recommande pas le traitement chirurgical des varices pendant la grossesse. Cependant, dans la plupart des cas, elles régresseront ou guériront spontanément après l'accouchement, habituellement au moment où vous aurez repris votre poids initial. Un traitement chirurgical peut être envisagé plusieurs mois après la grossesse, après avis d'un spécialiste. Lire la suite...

Retrouver son poids et sa silhouette

«Je savais que je ne retrouverais pas ma ligne immédiatement, mais après une semaine, je suis encore aussi grosse que lorsque j'étais enceinte de six mois.» Même si la naissance du bébé produit une perte de poids plus rapide que tous les régimes réunis (5 à 6 kilos en moyenne à l'accouchement), beaucoup de femmes trouvent que ce n'est pas encore assez rapide. En particulier lorsqu'elles aperçoivent leur silhouette dans le miroir et se rendent compte qu'elles paraissent encore enceintes. Mais heureusement, la plupart pourront ranger leurs vêtements de grossesse pendant le mois qui suit. Bien sûr, la vitesse à laquelle vous retrouverez votre poids et votre silhouette dépendra des kilos que vous avez pris pendant votre grossesse. Les femmes qui ont pris 11 kilos ou moins devraient les perdre, sans suivre de régime, vers la fin du 2e mois. D'autres s'apercevront que les rondeurs de leurs cuisses et de leurs hanches, acquises par trop de gâteries pendant la grossesse, ne disparaissent pas par magie. Mais elles devraient commencer à perdre lentement et régulièrement du poids en suivant étroitement le Régime alimentaire pendant l'allaitement. Les femmes qui n'allaitent pas peuvent, après six semaines, commencer un bon régime amaigrissant en étant bien conseillées. Celles qui allaitent et qui ont considérablement grossi peuvent réduire leur apport calorique sans diminuer leur production de lait et perdre ainsi du poids. Elles perdront habituellement le dernier surplus de poids au moment du sevrage. Retrouver sa silhouette est plus difficile que de perdre du poids, même pour les femmes qui n'ont pas trop grossi. Aucune ne sort d'un accouchement plus mince qu'elle ne l'était auparavant. La persistance de l'extension utérine est l'une des raisons qui explique le ventre protubérant; l'utérus retrouvera sa forme initiale vers la fin de la 6e semaine, et en conséquence votre ventre diminuera. Vous pouvez suivre la progression de votre utérus en demandant à votre sage-femme ou à votre médecin de vous montrer comment le palper dans votre ventre. Lorsque vous ne pourrez plus le sentir, c'est qu'il aura repris sa place dans le bassin. La persistance de liquides est aussi responsable de la rondeur de votre ventre; vous perdrez donc, dans les seuls quelques jours qui suivent, environ 2,5 kilos. Mais tout le problème tient à l'étirement des muscles et de la peau du ventre; ceux-ci demeureront affaissés le reste de votre vie si vous ne faites pas de réels efforts d'exercice. Lire la suite...

L’allaitement

Au début du siècle, presque tous les bébés étaient nourris au sein: il n'y avait pas d'autre choix. Mais au début des années 20, les femmes ont commencé à revendiquer des droits qu'elles n'avaient jamais eus: le droit de travailler, de voter, de fumer, de porter les cheveux courts ou déliés, de se débarrasser de leurs corsets et de s'occuper d'autre chose que de la cuisine et des enfants. L'allaitement était vieux jeu, il était réducteur et symbolisait tout ce dont les femmes voulaient se libérer. Une femme moderne nourrissait son bébé au biberon. Et dans les années 50, les rares femmes qui continuaient à allaiter étaient considérées comme non émancipées. Paradoxalement, ce fut le mouvement féministe renaissant des années 60 et 70 qui remit l'allaitement à la mode. Les femmes ne voulaient pas seulement la liberté mais le contrôle : le contrôle de leur vie, le contrôle de leur corps. Elles savaient que ce contrôle passait par la connaissance et le savoir leur dicta que l'allaitement maternel était ce qu'il y a de mieux, pour le bébé et en définitive pour elles-mêmes. Lire la suite...

Choisir

De plus en plus de femmes choisissent d'elles-mêmes. Elles savent qu'elles opteront pour l'allaitement maternel bien avant d'être enceintes. D'autres, qui n'y ont jamais vraiment pensé avant la grossesse, choisissent d'allaiter après en avoir découvert les nombreux avantages. Certaines femmes demeurent indécises tout au long de leur grossesse: elles ne sont pas sûres de leurs sentiments, ni de ceux de leur mari à ce sujet. Quelques-unes, même si elles sont convaincues que l'allaitement n'est pas fait pour elles, ne peuvent s'empêcher de penser qu'elles devraient s'y livrer quand même. Pour toutes ces femmes nous n'avons qu'une suggestion: essayez. Vous pourrez toujours abandonner si cela vous déplaît, mais vous en aurez le cœur net. Donnez une chance à l'allaitement même si les premières semaines sont parfois difficiles. Lire la suite...

Acné

«Ma peau se couvre de boutons comme à l'adolescence.» L'éclat de la grossesse dont certaines femmes rayonnent n'est pas seulement dû au bonheur, mais aussi à une augmentation de sécrétion du sébum, provoquée par les changements hormonaux. Mais elle occasionne aussi, hélas, ces boutons de grossesse, moins éclatants, qui affligent certaines femmes (en particulier celles qui ont des problèmes de peau avant leurs règles). Bien que ces boutons soient difficiles à éliminer complètement, les conseils qui suivent devraient vous aider à minimiser le problème: -Buvez beaucoup d'eau : c'est le moyen le plus efficace de purifier les pores de la peau. -Lavez-vous souvent le visage avec un nettoyant doux ou un savon adapté. Évitez les crèmes grasses et le fond de teint qui encrassent la peau. Certaines femmes rencontrent des problèmes de sécheresse ou de démangeaison de la peau pendant la grossesse. Vous pouvez les soulager en hydratant votre peau, ainsi qu'en buvant beaucoup d'eau et en gardant votre maison correctement humidifiée pendant l'hiver. Les bains et les toilettes fréquents ont tendance à augmenter la déshydratation : n'en abusez donc pas. Lire la suite...

Anémie

«Une de mes amies est devenue anémique pendant sa grossesse. Comment diagnostiquer cet état et l'éviter?» Près de 20 % des femmes enceintes souffrent d'anémie due à une carence en fer; c'est un problème facile à éviter grâce à une bonne alimentation et à un complément quotidien. Un dosage d'hémoglobines peut être réalisé lors de la première visite prénatale, bien que très peu de femmes souffrent d'anémie à ce stade. Certaines femmes pourtant peuvent être anémiques avant leur grossesse {ce qui est fréquent en raison des pertes de sang des règles). Mais avec la conception et l'arrêt des règles, les réserves en fer — si l'apport alimentaire est adéquat — se reconstituent facilement. La plupart des cas de déficience en fer ne se développent pas avant la 20e semaine (au moment où les besoins du fœtus augmentent). Les symptômes ne sont pas toujours évidents dans le cas d'une anémie légère, mais dans le cas d'une carence sévère, la patiente peut être pâle, fatiguée, faible et souffrir de palpitations, d'essoufflements et parfois même de pertes de conscience. C'est toujours la mère qui pâtit du manque de fer provoquant une réduction du nombre de ses globules rouges (qui transportent l'oxygène). En revanche, le bébé qui se nourrit aux dépens de sa mère en souffre rarement. Toutes les femmes enceintes sont susceptibles d'être atteintes d'une anémie de carence en fer; cependant certaines courent plus de risque d'être touchées que les autres : celles qui ont eu des grossesses rapprochées, celles qui vomissent beaucoup ou mangent très peu à cause des nausées matinales, celles qui portent plusieurs bébés et enfin celles qui ont une alimentation déséquilibrée avant ou pendant la grossesse. Pour prévenir l'anémie de carence en fer, toutes les femmes enceintes devraient prendre un complément médicamenteux en fer prescrit par le médecin. Lire la suite...
Time executed 0.0022 seconds
  • Femmes cuisses ecartees | Guide de Nourrison