Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guideden/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guideden/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1247

Resultados para: "la grossesse des obeses"

Vous regardez grossesse , acoucher Et / ou d'autres éléments liés à votre recherche la grossesse des obeses. Trouver les meilleurs conseils pour aider au développement de leur grossesse. accouchement naturel expulsion video, www tubidy com, Six Video Tubidy, tubidy com, créer un compte tubidy, Tibudy com, siatique difficulte a marcher durée.

Obésité

« Je pèse 20 kilos de trop. Est-ce que cela nous place, mon bébé et moi, dans une classe à risques plus élevés durant la grossesse ? » La grossesse d'une femme obèse doit être particulièrement suivie. Tout comme en temps normal, durant la grossesse, les risques se multiplient avec les kilos de trop. Les risques d'hypertension et de diabète, par exemple, sont plus élevés chez les personnes obèses, et ces deux maladies peuvent compliquer une grossesse. De plus, au moment du diagnostic, l'estimation exacte de la date d'accouchement est plus aléatoire, d'une part parce que l'ovulation des femmes obèses est souvent irrégulière, et d'autre part parce que les mesures que les médecins utilisent habituellement (hauteur et taille de l'utérus) peuvent résister à l'interprétation, à cause de la couche de graisse. De même, la palpation du fœtus est rendue malaisée pour le médecin, qui a plus de mal à déterminer sa taille et sa position. Aussi un recours fréquent à l'échographie est-il un passage obligé pour les femmes obèses enceintes. À l'accouchement, des difficultés peuvent également survenir, si le bébé est plus gros que la moyenne, ce qui est fréquemment le cas (quel qu’équilibrée qu'ait pu être l'alimentation de la mère). Enfin, si la pratique d'une césarienne s'impose, le volume de l'abdomen la compliquera, de même que la convalescence qui s'ensuivra. Mais, tout comme pour les autres grossesses a risques, une bonne surveillance médicale sera votre plus sûr atout. Dès le début, vous devrez sans doute subir plus d'examens qu'une autre et plus d'échographies, notamment une échographie très précoce pour estimer la date de votre accouchement et, plus tard, une autre pour déterminer la taille du bébé et sa position ; on vous prescrira au moins un examen pour tester votre tolérance au glucose, et à la fin du deuxième trimestre, une analyse sanguine pour diagnostiquer un éventuel diabète gestationnel (mais cela devrait être fait à toutes les femmes, obèses ou non). De plus, vous-même devrez aussi être plus vigilante. Votre médecin vous demandera de ne pas fumer et de réduire tous les autres risques relatifs à la grossesse. Vous ne devrez pas jeûner, mais vous ne devrez pas non plus prendre trop de poids. La plupart du temps, on recommande aux femmes obèses de prendre moins que les 10 kilos habituellement autorisés, voire ne pas prendre de poids du tout, mais en veillant à ce que cela n'affecte pas le développement du bébé. Votre médecin établira pour vous un régime approprié. Suivez-Je. Enfin, faire régulièrement de I exercice, en respectant les recommandations de votre médecin, vous permettra de contrôler votre courbe de poids sans réduire votre alimentation de façon draconienne. Pour votre prochaine grossesse, si vous en prévoyez une, essayez de vous approcher le plus possible de votre poids idéal avant la conception Cela facilitera votre grossesse. Lire la suite...

Changements visibles des veines

«J'ai des lignes bleues disgracieuses sous la peau des seins et du ventre. Est-ce normal ?» Tout à fait. Elles font partie du réseau de veines qui s'accroît pour fournir l'excédent de circulation sanguine nécessaire durant la grossesse. Vous ne devez absolument pas vous en inquiéter, c'est une réaction normale de votre corps. L'apparition de ce réseau est précoce chez les femmes très minces. Chez d'autres femmes, le réseau de veines peut être moins visible, imperceptible ou n'apparaître que plus tard dans la grossesse. «Depuis que je suis enceinte, j'ai d'affreuses lignes rouge violacé sur les cuisses. Est-ce que ce sont des varices ?» C'est vrai qu'elles ne sont pas jolies, mais ce ne sont pas des varices. Ce sont des marques d'araignée (ou dilatations veineuses) qui sont provoquées par les changements hormonaux de la grossesse. Elles s'atténueront et disparaîtront après l'accouchement. «Pendant leurs grossesses, ma mère et ma grand-mère ont eu des varices qui ont entraîné des problèmes par la suite. Puis-je faire quelque chose pendant ma grossesse pour les éviter ?» Puisque les varices sont souvent héréditaires, vous avez raison de penser à leur prévention dès à présent ; en particulier parce que les varices ont tendance à s'aggraver au cours des grossesses suivantes. Normalement, les veines saines renvoient le sang des extrémités vers le cœur. Parce qu'elles travaillent dans le sens contraire de la gravité, elles sont munies de valves qui endiguent le flux inverse. Chez certaines personnes, ces valves sont inexistantes ou défaillantes et le sang s’amasse dans les veines, provoquant la dilatation de ces dernières. Les veines fragiles qui se distendent facilement augmentent les prédispositions aux varices. Ce problème est plus courant chez les gens obèses et quatre fois plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. Chez les femmes qui ont une certaine prédisposition, elles apparaissent parfois pour la première fois au cours d'une grossesse. Il existe à cela plusieurs raisons : une augmentation de la pression de l'utérus sur les veines du bassin; une pression accrue sur les veines des jambes; une augmentation du débit sanguin ; la présence d'hormones de grossesse qui détendent le tissu musculaire des veines, provoquant ainsi une plus grande ouverture. Les symptômes des varices ne sont pas difficiles à reconnaître, mais leur gravité varie beaucoup. Les veines enflées peuvent provoquer de violentes douleurs, une sensation de lourdeur ou encore ne présenter aucun symptôme. Vous pouvez voir apparaître un léger dessin de veines bleuâtres ou des veines en forme de serpent peuvent saillir des chevilles jusqu'aux cuisses ou jusqu'à la vulve. Dans les cas graves, la peau qui recouvre les veines s'enfle, sèche et s'irrite. Rarement, toutefois, une thrombophlébite (l'inflammation d'une veine accompagnée d'un caillot) peut se développer sur une varice. Fort heureusement on peut souvent prévenir les varices pendant la grossesse, ou du moins en diminuer les symptômes. -Évitez de trop prendre de poids. -Évitez de rester debout ou assise trop longtemps ; quand vous êtes assise ou étendue, surélevez vos jambes au-dessus du niveau du cœur si possible. -Portez des bas de contention veineuse ou un collant prescrit par votre médecin, mettez-le en sortant du lit le matin et enlevez-le juste au moment de vous coucher le soir. -Ne portez pas de gaine serrée (spéciale- ment une gaine-culotte) ni de bas ou de chaussettes à bords élastiques qui coupent la circulation sanguine. -Faites beaucoup d'exercice : une marche énergique de 20 à 30 minutes chaque jour. On ne recommande pas le traitement chirurgical des varices pendant la grossesse. Cependant, dans la plupart des cas, elles régresseront ou guériront spontanément après l'accouchement, habituellement au moment où vous aurez repris votre poids initial. Un traitement chirurgical peut être envisagé plusieurs mois après la grossesse, après avis d'un spécialiste. Lire la suite...

Le gain de poids pendant la grossesse

Mettez deux femmes enceintes ensemble n'importe où — dans la salle d'attente d'un médecin, dans un autobus, à un rendez-vous d'affaires — et il est certain que les questions vont commencer à fuser: «C'est pour quand?», «Votre bébé bouge-t-il ?», «Avez-vous eu des malaises?»... Et peut-être la plus courante «Combien de kilos avez-vous pris?» Les comparaisons sont inévitables et quelquefois dérangent un peu. Les femmes qui ont pris un départ fulgurant et qui ont mangé de façon enthousiaste jusqu'à prendre 5 kilos pendant le 1er trimestre se demandent «N'est-ce pas un peu trop?» Et les autres qui ont eu l'appétit coupé par les nausées matinales et qui accusent un gain de poids à peine perceptible sur la balance du médecin (et parfois même avec une légère perte de poids) se demandent « Est-ce suffisant?» Mais toutes s'interrogent : «Quel est le juste milieu?» Gain total. Jadis le gain de poids recommandé par les médecins pendant la grossesse était de 9 kilos ; aujourd'hui ("importance que Ion attache à la prise de poids, même si elle semble trop grande, est bien moindre qu'il y a quelques années, la fourchette recommandée étant de 10 à 14 kg, selon la morphologie de la femme. Sachez, toutefois, que l'excès de poids fatigue les muscles et cause des maux de dos et de jambes, augmente la fatigue et les varices ; de plus, si l'alimentation est riche en graisses et en glucides et faible en protéines, elle peut faire apparaître un diabète gestationnel ; enfin, le bébé peut devenir trop gros pour un accouchement par voies naturelles et s'il faut pratiquer une césarienne, celle-ci devient plus difficile et les complications post-opératoires plus fréquentes (phlébite) ; après la grossesse il peut être difficile de se débarrasser de l'excès de poids. Même si une femme qui a gagné énormément de poids peut avoir un très gros bébé, le poids de la mère et celui du bébé ne correspondent pas toujours. Il est possible de prendre 20 kilos et d'avoir un bébé de trois kilos ou de prendre 10 kilos pour un bébé de 4 kilos. La qualité de la nourriture absorbée est plus importante que la quantité. Le gain de poids raisonnable que l'on peut souhaiter pour une femme est en moyenne de 10 à 14 kg, réparti plus ou moins comme indiqué dans l'encadré. Les femmes qui entament leur grossesse soit très maigres soit très grosses, qui attendent des jumeaux, ou qui ont des problèmes médicaux, auront probablement besoin que leur médecin rectifie ce tableau ; le médecin conseillera, à l'évidence, une moindre prise de poids chez les obèses. Proportions du gain de poids. Une femme de poids moyen doit prendre à peu près 1 ou 2 kg pendant le Ier trimestre, I à 1,5 kg par mois pendant le 2e trimestre et environ 2 à 2,5 kg par mois le dernier trimestre. Il est rare qu'une femme puisse calquer sa prise de poids précisément sur une formule idéale, et on n'a pas tort de se permettre quelques fluctuations. Mais toute femme enceinte devrait essayer de maintenir sa courbe de poids aussi régulière que possible, sans augmentation ni réduction rapide. Si vous maigrissez ou, à l'inverse, grossissez trop vite, n'hésitez pas à consulter rapidement votre médecin. Même si votre médecin vous dit à la première visite de manger tout ce qui vous plaît et de ne pas vous inquiéter de votre embonpoint, faites attention: quand vous aurez pris 12 kilos avant la fin du 6e mois, il sera le premier à vous demander de restreindre votre alimentation, et ce, au moment où votre bébé a le plus besoin d'une bonne nutrition pour le développement optimal de son cerveau. Surveillez correctement votre poids dès le début et vous n'aurez jamais à vous mettre au régime. Lire la suite...

Tomber malade

Toute femme s'attend à ressentir quelques troubles durant les neuf mois de sa grossesse: nausées matinales, crampes dans les jambes, mauvaises digestions ou fatigue. Mais elle s'étonne de souffrir aussi de petites maladies qui n'ont rien à voir avec sa grossesse: rhume, grippe, gastro-entérite et même rougeole ou oreillons. La plupart de ces maladies n'affectent pas la grossesse, mais il arrive parfois que l'une d'entre elles ne soit pas vraiment inoffensive. Le meilleur moyen de rester en bonne santé pendant une grossesse reste évidemment la prévention. Mais en cas de maladie, il est essentiel de se protéger des complications, et par là même le bébé, en suivant rapidement un traitement efficace. Lire la suite...

Signes de grossesse

« Suis-je enceinte?» Les divers symptômes de grossesse ne sont que des indices. Accordez-leur votre attention, mais n'en attendez pas de certitudes. Ils ne sont pas forcément tous réunis : vous pouvez n'en éprouver que quelques-uns et être enceinte. De même, dans certains cas de déséquilibre hormonal, vous pouvez ressentir tout ou partie de ces symptômes sans pour autant vous trouver enceinte. En fait, voici les preuves manifestes de la grossesse:
  • l'absence de règles, ou aménorrhée, à condition qu'elles aient été auparavant normales et régulières ;
  • l'augmentation de volume et le changement de consistance de l'utérus à l'examen médical ;
  • la positivité d'un test de grossesse fiable, c'est-à-dire sanguin ;
  • la visualisation de l'embryon à l'échographie dès la 7e ou la 8e semaine après la conception.
Donc, les premiers signes de grossesse, dits « sympathiques », n'indiquent qu'une possibilité de grossesse et commandent un examen clinique, un test sanguin, voire une échographie ; il est vrai que l'intuition d'une femme l'amène bien souvent à la pratique de ces examens. Lire la suite...

Antécédents

«Je n'ai pas mentionné à mon médecin une grossesse antérieure, parce qu'elle s'est déroulée avant mon mariage. Aurais-je dû lui en faire part? » Vos antécédents gynécologiques sont aussi importants pour votre médecin que les informations qu'il obtient à chaque examen au cours de votre grossesse. Les grossesses passées, les fausses couches, les avortements, les interventions chirurgicales et les infections peuvent avoir une influence sur votre grossesse actuelle. Il est très important que votre médecin les connaisse. Étant tenu au secret professionnel, il ne communiquera ces informations à personne, pas même à votre mari. Il ne vous condamnera pas non plus : son métier consiste à aider mère et enfant, certainement pas à juger. Lire la suite...

Vue

«Ma vue me semble avoir baissé depuis que je suis enceinte. Mes verres de contact me paraissent ne plus être adaptés. Est-ce dû à ma grossesse Les yeux sont un des nombreux organes sur lesquels les hormones de grossesse agissent. Et non seulement votre vue peut baisser, mais vous pouvez ne plus supporter vos lentilles de contact rigides. Bien que ces effets, probablement liés à une rétention d'eau, soient temporaires, ils n'en restent pas moins gênants. Votre vue devrait revenir après l'accouchement. Étant donné le coût financier d'un changement de lentilles rigides durant la grossesse, vous pourriez envisager de porter des lunettes ou des lentilles souples, si c'est possible, jusqu'à l'accouchement. Si une légère baisse de vision n'est pas insolite pendant la grossesse, d'autres symptômes plus graves, cependant, peuvent révéler un problème. Si votre vue devient brouillée, indistincte, comme marquée de taches ou se dédouble, n'attendez pas que le malaise disparaisse de lui-même : appelez votre médecin immédiatement. Lire la suite...

Un stérilet toujours en place

« Je porte un stérilet depuis deux ans, et je viens tout juste d'apprendre que je suis enceinte. J'aimerais garder le bébé. Est-ce possible ?» Il est très déroutant de se retrouver enceinte alors que l'on utilise une méthode de contraception, mais cela arrive parfois. Avec un stérilet les risques de grossesse sont de l'ordre de I a 2 %, selon le type de sterlet utilisé. Une femme se retrouvant enceinte avec un stérilet et désirant mener sa grossesse à terme devrait discuter le plus rapidement possible avec son médecin des deux possibilités qui s'offrent à elle : laisser le stérilet en place ou le faire enlever. D'après de récentes recherches, elle a plus de chances de mener à bien sa grossesse en choisissant la seconde option, surtout si le stérilet est enlevé dans les jours qui suivent le diagnostic de grossesse Si on laisse le sterlet en place durant toute la grossesse, il y a peu de chances que la grossesse parvienne à terme et un risque certain d’avortement spontané. En enlevant le stérilet, le risque tombe à 20 %. Cette donnée ne vous rassure peut-être pas, mais dites-vous bien que le taux de fausses couches, pour l’ensemble des grossesses, tourne autour de 10%. Si vous poursuivez votre grossesse en gardant votre stérilet, vous devrez, au cours du premier trimestre, prendre garde aux signes suivants : saignements, contractions, douleurs ou fièvre, parce que le dispositif intra-utérin augmente le risque de complications. Si ces symptômes se manifestent, avertissez-en rapidement votre médecin. Lire la suite...

Ventre

«Je pensais que ma grossesse ne serait pas visible avant le 3e mois au moins et je m'aperçois que mon ventre s'arrondit déjà.» Que votre ventre s'arrondisse peut très bien être le résultat légitime de votre grossesse, en particulier si vous étiez mince, avec peu de chair pour cacher la croissance de votre utérus. Cela peut être également le résultat d'une distension intestinale, qui se produit très fréquemment en début de grossesse. Il est possible encore que ce ne soit rien d'autre que de petits bourrelets autour de la taille, signe d'une prise de poids trop rapide. Si jusqu'à présent vous avez pris du poids, observez votre alimentation : il est fort possible que vous absorbiez trop de calories. Lire la suite...

L’exercice pendant la grossesse

Considérer la grossesse comme un état maladif et une femme enceinte comme impotente, trop fragile pour monter un escalier ou pour porter des sacs à provisions, est aujourd'hui une idée totalement dépassée. Il semblerait au contraire qu'une activité physique modérée soit non seulement parfaitement inoffensive, mais extrêmement bénéfique à la femme enceinte et à son bébé. Mais, même si vous n'avez qu'une envie, celle de courir, faites, par surcroît de précaution, un détour par le cabinet de votre médecin. Même si vous vous sentez très bien, vous devez avoir l'assentiment de votre médecin avant d'envisager de transpirer dans le survêtement extra-large de votre mari. Il est possible que les femmes enceintes dont la grossesse présente des risques, doivent restreindre l'exercice ou l'éliminer complètement de leur emploi du temps. Mais si votre grossesse se situe dans la grande majorité des grossesses normales, et si votre médecin vous a donné le feu vert, habillez-vous et préparez-vous à courir. Lire la suite...
Time executed 0.0023 seconds
  • La grossesse des obeses | Guide de Nourrison