Resultados para: "linea negra debut de grossesse"

Vous regardez bébé , grosse Et / ou d'autres éléments liés à votre recherche linea negra debut de grossesse. Trouver les meilleurs conseils pour aider au développement de leur grossesse. accouchement naturel expulsion video, www tubidy com, Six Video Tubidy, tubidy com, Tibudy com, créer un compte tubidy, tibudy.

Changements de pigmentation de la peau

«En plus de la ligne foncée au milieu du ventre, j'ai maintenant des taches sur le visage. Cette coloration est-elle normale et va-t-elle disparaître après la grossesse C'est encore une conséquence de l'abondance d'hormones. Pareillement aux aréoles autour de vos mamelons, elles colorent maintenant la linea alba — une ligne blanche que vous n'avez sans doute jamais remarquée, qui descend votre abdomen jusqu'à l'os du pubis. Désormais nous l'appellerons linea nigra, ligne noire, ou plutôt brune. Certaines femmes, en général celles qui ont le teint mat, verront apparaître des taches foncées sur le front, le nez et les joues (chez les femmes noires, ces taches sont blanches).Ces marbrures, que I’on appelle chloasma, ou «masque de grossesse », disparaîtront après l'accouchement. Entre-temps, l'eau oxygénée n’éclaircira pas le chloasma mais le fond de teint le masquera. Comme le soleil peut accentuer cette coloration, utilisez une protection solaire «écran total» en été. II a été dit que I excès de pigmentation soit dû à un manque d'acide folique : assurez-vous donc que votre complément de vitamines en contient et que vous mangez suffisamment d'aliments riches en vitamine B9. Lire la suite...

Ventre

«Je pensais que ma grossesse ne serait pas visible avant le 3e mois au moins et je m'aperçois que mon ventre s'arrondit déjà.» Que votre ventre s'arrondisse peut très bien être le résultat légitime de votre grossesse, en particulier si vous étiez mince, avec peu de chair pour cacher la croissance de votre utérus. Cela peut être également le résultat d'une distension intestinale, qui se produit très fréquemment en début de grossesse. Il est possible encore que ce ne soit rien d'autre que de petits bourrelets autour de la taille, signe d'une prise de poids trop rapide. Si jusqu'à présent vous avez pris du poids, observez votre alimentation : il est fort possible que vous absorbiez trop de calories. Lire la suite...

Désirs sexuels

«Toutes mes amies disent que leur désir sexuel a augmenté au début de leur grossesse ; ce fut même pour certaines l'occasion d'orgasmes multiples pour la première fois. Pourquoi ai-je l'impression d'avoir si peu de désir?» La grossesse provoque des changements dans plusieurs aspects de votre vie et l'aspect sexuel n'est pas le moindre. Il y a des femmes qui, n'ayant jamais eu d'orgasme ni tellement de désirs sexuels, en font soudainement l'expérience pour la première fois lorsqu'elles sont enceintes. Il y en a d'autres qui, dotées d'habitude d'un appétit sexuel débordant et atteignant facilement l'orgasme, se rendent compte que soudainement elles n'ont plus aucun désir et s'enflamment difficilement. Ces changements dans la sexualité peuvent être déconcertants, culpabilisants, merveilleux ou un mélange déroutant des trois. Et ils sont parfaitement normaux. Comme vous verrez en lisant «Les relations sexuelles», il y a plusieurs explications logiques à ces changements et aux sentiments qu'ils peuvent provoquer. Certains de ces facteurs peuvent être plus prononcés au début de la grossesse ; les nausées et la fatigue vous ôtent tout désir; ou bien vous vous sentez plus lascive que jamais et dégagée de toute inhibition en faisant l'amour sans penser à risquer ou non d'être enceinte; ou encore la culpabilité vous gagne parce que vous vous sentez plus lascive que maternelle. D'autres facteurs, comme certains changements physiques, qui rendent l'orgasme plus puissant, plus facile à atteindre ou plus fuyant, perdurent pendant toute la grossesse. Il est très important d'admettre que votre sexualité — ainsi que celle de votre partenaire — peut être plus capricieuse qu'érotique pendant votre grossesse. Vous pouvez un jour ressentir du désir et pas du tout le lendemain. Vous aurez besoin de compréhension mutuelle pour traverser cette période. Lire la suite...

Date prévue

« J'ai des règles irrégulières. Comment puis-je savoir si la date prévue pour mon accouchement est exacte ? » Tout serait bien plus facile si, dès le début de la grossesse, il était possible de connaître le jour exact de l'accouchement. Mais la vie est rarement aussi simple. Une grossesse normale s'étale sur 38 à 41 semaines d'aménorrhée ; c'est pour cette raison que la médecine appelle la date prévue « date estimée (ou probable) de l'accouchement ». La date que vous donne votre médecin constitue une estimation calculée comme suit : date du premier jour des dernières règles, plus 14 jours. À la nouvelle date obtenue, on ajoute 9 mois et l'on obtient la date de naissance prévue (date estimée de l'accouchement = Ier jour des dernières règles + 14 jours + 9 mois ; ou encore : Ie' jour des dernières règles + 41 semaines). Plus votre cycle est régulier, plus fiable sera la date estimée. Cependant, si votre cycle est irrégulier, ce calcul pourrait très bien ne pas fonctionner du tout. Supposons que vous n'ayez pas été réglée depuis trois mois et que vous vous aperceviez que vous êtes enceinte. Quelle est la date de la conception ? Vous-même ne le savez pas la plupart du temps. Autrefois, au tout début de la grossesse, le seul indice dont disposait le médecin était la grosseur de votre utérus. À cette indication venaient plus tard s'ajouter d'autres indices qui évaluaient plus précisément le stade de la grossesse : le moment où le cœur foetal se faisait entendre pour la première fois (vers la 10e ou 12e semaine, avec un Doppler, ou aux environs de la 18e ou de la 20e semaine, avec un stéthoscope) ; le moment de la perception du premier mouvement fœtal (aux alentours de la 20e semaine pour un premier enfant et de la 16e ou de la 18e semaine pour les bébés suivants) ; la hauteur utérine à chacune des visites (à la 20e semaine, par exemple, le fond utérin devrait atteindre le nombril). Aujourd'hui, la médecine a recours à l'échographie fœtale qui précise au mieux dès la 7e- 8e semaine l'âge de la grossesse avec une marge d'erreur de 48 h à ce stade. Lire la suite...

Prétravail

Le processus du prétravail peut précéder le vrai travail d'un mois complet voire plus, ou seulement d'une ou quelques heures. On le caractérise par le début de l'effacement et de la dilatation du col, ce qui ne peut être confirmé que par votre médecin, ainsi que par une variété de signes connexes que vous pouvez observer vous-même. Engagement. En général, 2 à 3 semaines avant le début du travail pour une première grossesse, le fœtus peut commencer à descendre dans le bassin. Dans les grossesses suivantes, cela peut ne pas se produire avant que ne commence le travail. Une plus forte sensation de pression dans le bassin et le rectum. Les crampes et les douleurs dans l'aine sont fréquentes. On constate aussi des maux de dos persistants qu'on surnomme « accouchement par les reins ». Perte de poids ou stagnation. À rapproche du travail, certaines femmes perdent jusqu'à 1 kg ou 1,5 kg. Changement du niveau d'énergie. Certaines femmes au cours du 9e mois trouvent que leur fatigue augmente. D'autres constatent un regain d'énergie. On a comparé l'irrépressible envie de laver les planchers et de polir les boiseries, à l'instinct de «nidification» : la mère prépare son nid. Changement d'aspect des pertes vaginales. Vous pouvez constater une augmentation et un épaississement des pertes. Perte du bouchon muqueux. Alors que le col commence à s'effacer et à se dilater, le bouchon muqueux qui ferme l'ouverture de l'utérus tombe. Cela peut se produire une semaine ou deux avant le début des vraies contractions ou juste avant que le travail ne commence. Traces rosâtres ou sanguinolentes. Quand le col s'efface et se dilate, il se produit fréquemment une déchirure des capillaires, teintant les mucosités de rose ou les striant de sang. Ces traces signifient en général que le travail s'amorcera dans les 24 heures, mais on peut aussi compter quelques jours. Intensification des contractions de fin de grossesse. Ces contractions coutumières peuvent devenir plus fréquentes, plus intenses et même douloureuses. Diarrhée. Certaines femmes ont des selles plus liquides juste avant l'amorce du travail. Lire la suite...

Compléments vitaminiques

«Dois-je prendre des vitamines?» Il n'existe pratiquement personne qui s'alimente avec un régime parfait chaque jour, en particulier en début de grossesse alors que les nausées matinales viennent fréquemment couper l'appétit. Un apport quotidien de vitamines constitue la garantie que votre bébé ne sera pas lésé si vous faites un écart occasionnel. De plus, il a été démontré que les femmes qui prennent un complément de vitamines avant leur grossesse et pendant le Ier mois peuvent réduire de façon significative les risques de problèmes au niveau du tube neural (tels que le spina-bifida) chez leur bébé. Ces apports de vitamines, spécialement conçus pour les femmes enceintes, sont en vente libre dans les pharmacies. Mais n'utilisez jamais de comprimés vitaminés pour remplacer une bonne alimentation, ils ne sont là que pour la compléter. Toute vitamine dépassant la dose recommandée pour une femme enceinte doit être considérée comme un médicament et donc prise uniquement sous contrôle médical. Lire la suite...

Séance du col

«J'ai fait une fausse couche au cours du 5e mois de ma première grossesse. Le médecin m'a explique que c'était dû à une béance du col. À nouveau enceinte, je suis terrifiée à l'idée que le même problème puisse se reproduire.» Puisque votre béance du col a été diagnostiquée, votre obstétricien va pouvoir prendre toutes les mesures préventives pour éviter une nouvelle fausse couche. Une béance du col (c'est-à-dire un col qui s'ouvre prématurément sous la pression de rutérus et du fœtus qui grandit) apparaît dans 1 a 2 % des grossesses; elle serait responsable de 20 a 25 % des fausses couches. Plusieurs facteurs peuvent provoque une béance du col une fragilité génétique du col; une exposition prénatale au diethylstilbestrol, un étlrement extrême ou de graves déchirures au cours d'accouchements précédents; une intervention chirurgicale ou un traitement au laser; des avortements mal pratiqués (surtout vrai avant 1975-1976) ou répétés. Une grossesse multiple peut aussi entraîner une béance du col; mais le problème ne réapparaîtra pas s'il n'y a quun seul bébé lors de la grossesse suivante. Une béance du col ne se diagnostique habituellement quâ loccasion dune fausse couche tardive (deuxième trimestre) qui conclut un effacement (raccourcissement) progressif indolore et une dilatation du col sans contractions utérines apparentes. Actuellement, les médecins cherchent à diagnostiquer ce problème précocement afin de prendre des mesures préventives et amener la grossesse à terme. Les récentes tentatives de diagnostic précoce à l'aide de l'échographie sont fiables entre des mains entraînées. Si vous avez perdu un premier bébé pour cette raison, parlez-en a votre obstétricien immédiatement ; il est indispensable qu'il soit au courant. If est fort possible qu'un cerclage (la suture du col) soit envisage au cours du deuxième trimestre (12e à 16e semaines de grossesse) pour éviter que l'accident ne se reproduise Le cerclage est une intervention simple effectuée en milieu hospitalier après échographie. La patiente doit rester alitée douze heures après l'intervention. Passé ce délai, elle sera autorisée à se lever pour aller aux toilettes, et douze heures plus tard, elle pourra regagner son domicile. Il arrive qu'après un cerclage le médecin proscrive les relations sexuelles et qu'il effectue un plus grand nombre d'examens Parfois, pour éviter un cerclage, on peut prescrire un repos alité complet. Un traitement peut aussi être tenté si une échographie ou un toucher vaginal détectent un début de béance, même si la patiente n'a pas fait précédemment de fausse couche tardive. Le moment où le fil posé sur le col sera enlevé dépendra d'une part de votre médecin et d'autre part du type de suture pratiqué. En règle générale, on enlève le fil quelques semaines avant la date prévue de l'accouchement. Mais on peut le laisser en place jusqu'au début du travail, sauf en cas de saignement, d'Infection ou de rupture de la poche des eaux. Quel que soit le type de prévention pour lequel votre médecin optera, votre grossesse n'en sera pas pour autant menacée. Cependant, vous devrez rester attentive à tout signe de problème imminent durant le deuxième trimestre et au début du troisième : pression dans le bas de l'abdomen, pertes vaginales accompagnées ou non de sang, fréquentes envies d'uriner, sensation de grosseur dans le vagin. Si vous ressentez un de ces symptômes, rendez-vous immédiatement chez votre médecin ou au service des urgences le plus proche. Lire la suite...

Pertes sanguines en début de grossesse

Il ne faut pas nécessairement conclure qu'il y a un problème grave au moindre saignement au début de la grossesse; mais par précaution, vous devriez toujours en parler à votre médecin. Soyez précise lorsque vous décrivez vos saignements: apparaissent-ils par intermittence ou de façon continue ? Quand ont-ils débuté ? De quelle couleur sont-ils, rouge clair ou foncé, brunâtres ou rosés ? Sont-ils assez abondants pour que vous ayez à changer souvent de serviette hygiénique ou consistent-ils en quelques taches occasionnelles, ou diriez-vous que l'abondance peut ressembler à des règles de faible intensité ? Constatez-vous des odeurs inhabituelles ? Retrouvez-vous quelques fragments de tissus qui semblent être passés dans le sang (des morceaux de substance solide) ? Si c'est le cas, réservez-les dans un flacon ou un sac en plastique. Veillez à bien rapporter également tout symptôme connexe, comme des nausées excessives et des vomissements, des crampes ou des douleurs de toutes sortes, de la fièvre, de la fatigue... Il n'y a pas d'urgence si les traces de sang ou les taches ne sont pas accompagnées de tels symptômes; si les saignements commencent au milieu de la nuit, vous pouvez alors attendre le matin avant d'appeler le médecin. Dans tout autre cas d'hémorragie, joignez rapidement votre médecin et, s'il n'est pas disponible, rendez-vous aux urgences. Parmi les causes de saignements rencontrées le plus fréquemment au cours du 1er trimestre, les deux suivantes sont sans gravité: Une implantation normale de l'ovule sur la paroi utérine. L'ovule fécondé, en se fixant à la paroi utérine, occasionne parfois de légers saignements qui durent très peu de temps. Des changements hormonaux correspondant à la date normale des règles. Ces saignements sont habituellement légers, quoiqu'il arrive chez certaines femmes qu'ils ressemblent à de véritables règles. Il peut cependant s'agir d'autres causes, moins courantes et plus inquiétantes: Une fausse couche. Dans ces circonstances, les saignements sont habituellement abondants et accompagnés de douleurs abdominales; on constate aussi parfois le passage de débris embryonnaires. Une grossesse extra-utérine. Dans ce cas, on constate la présence de pertes vaginales brunes ou de légers saignements, par intermittence ou de façon continue, accompagnés de douleurs aux épaules ou à l'abdomen qui peuvent être assez violentes et mal supportées. Une maladie du placenta (tumeur rare). Les premiers symptômes de cette maladie sont un écoulement brunâtre intermittent. Toutefois, il arrive souvent qu'on ne réussisse pas à identifier la cause réelle des saignements pendant le 1er trimestre et que la grossesse se poursuive néanmoins sans problème. Lire la suite...

Allergies

«Mes allergies semblent avoir empiré depuis le début de ma grossesse. J'ai le nez qui coule et les yeux qui piquent sans cesse.» Peut-être confondez-vous congestion nasale fréquente pendant la grossesse avec allergies. Mais il est aussi possible que la grossesse, en exerçant une pression importante sur votre corps, ait aggravé vos allergies (bien qu'à l'opposé certaines femmes éprouvent un soulagement temporaire pendant leur grossesse). Si c'est le cas, comme vous ne pouvez pas prendre vos médicaments habituels, vérifiez auprès de votre médecin quels sont ceux qui sont sans danger et qui vous soulageront. La meilleure façon de faire face aux allergies pendant la grossesse, reste cependant la prévention. Évitez donc les substances qui vous affectent si vous les connaissez: - Si le pollen ou les allergènes extérieurs vous affectent, restez à l'intérieur aussi souvent que possible pendant la saison critique. Lavez-vous les mains et le visage quand vous revenez de l'extérieur et portez des lunettes de soleil pour vous protéger les yeux du pollen. - Si vous êtes allergique à la poussière, embauchez quelqu'un qui époussettera et balayera pour vous. Un aspirateur, une serpillière ou un chiffon humide soulèveront moins de poussière qu'un balai et un plumeau. Évitez les endroits confinés comme les greniers et les bibliothèques pleines de vieux livres. Éliminez les nids à poussière et chargez quelqu'un de votre entourage de nettoyer rideaux, draperies et tapis. - Si vous êtes allergique à certains aliments, ne les mangez pas, même s'ils sont conseillés pendant la grossesse. - Si vous êtes allergique aux poils d'animaux, prévenez vos amis à l'avance afin qu'ils sortent leur animal de la pièce avant votre arrivée. Et bien sûr, si vous-même avez un animal, faites en sorte qu'il vive dans un espace séparé du vôtre. - Les allergies à la fumée de cigarette sont plus faciles à contrôler de nos jours puisque le nombre de fumeurs est en régression et que certains d'entre eux s'abstiendront de fumer si vous le leur demandez. Pour éviter une crise et pour le bien de votre bébé, préférez les espaces « non-fumeurs », et n'hésitez pas à dire que la fumée vous incommode. Lire la suite...
Time executed 0.0062 seconds
  • Linea negra debut de grossesse | Guide de Nourrison