Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guideden/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guideden/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1247

Resultados para: "linea nigra sans grossesse"

Vous regardez acoucher , enfant Et / ou d'autres éléments liés à votre recherche linea nigra sans grossesse. Trouver les meilleurs conseils pour aider au développement de leur grossesse. accouchement naturel expulsion video, www tubidy com, Six Video Tubidy, tubidy com, créer un compte tubidy, Tibudy com, siatique difficulte a marcher durée.

Changements de pigmentation de la peau

«En plus de la ligne foncée au milieu du ventre, j'ai maintenant des taches sur le visage. Cette coloration est-elle normale et va-t-elle disparaître après la grossesse C'est encore une conséquence de l'abondance d'hormones. Pareillement aux aréoles autour de vos mamelons, elles colorent maintenant la linea alba — une ligne blanche que vous n'avez sans doute jamais remarquée, qui descend votre abdomen jusqu'à l'os du pubis. Désormais nous l'appellerons linea nigra, ligne noire, ou plutôt brune. Certaines femmes, en général celles qui ont le teint mat, verront apparaître des taches foncées sur le front, le nez et les joues (chez les femmes noires, ces taches sont blanches).Ces marbrures, que I’on appelle chloasma, ou «masque de grossesse », disparaîtront après l'accouchement. Entre-temps, l'eau oxygénée n’éclaircira pas le chloasma mais le fond de teint le masquera. Comme le soleil peut accentuer cette coloration, utilisez une protection solaire «écran total» en été. II a été dit que I excès de pigmentation soit dû à un manque d'acide folique : assurez-vous donc que votre complément de vitamines en contient et que vous mangez suffisamment d'aliments riches en vitamine B9. Lire la suite...

Peur des relations sexuelles

«Même si le médecin nous a assurés que les relations sexuelles étaient sans danger pendant toute la grossesse, j'ai peur de blesser ma femme ou le bébé.» Jamais la sexualité n'aura causé autant de préoccupations pour les partenaires que pendant la grossesse. Cela se confirme à mesure que la gestation progresse et que l'esprit (la libido) doit faire face à un problème considérable : ce ventre qui grossit et son précieux contenu. Mais, vous pouvez dissiper vos craintes et résoudre calmement le problème. Aussi vulnérables que puissent paraître la mère et le bébé aux yeux d'un père, aucun des deux n'est mis en danger par les relations sexuelles au cours d'une grossesse sans risque qui progresse normalement. Vous ne blesserez pas votre femme en faisant l'amour. De plus, la grossesse étant un moment de rapprochement affectif et physique, vous lui procurerez énormément de plaisir. En ce qui concerne le bébé, bien qu'il soit en fait inconscient de l'acte lui-même, il est possible qu'il ou elle soit bercé par le doux mouvement de la pénétration et de la contraction utérine qui accompagne l'orgasme. Lire la suite...

Signes de grossesse

« Suis-je enceinte?» Les divers symptômes de grossesse ne sont que des indices. Accordez-leur votre attention, mais n'en attendez pas de certitudes. Ils ne sont pas forcément tous réunis : vous pouvez n'en éprouver que quelques-uns et être enceinte. De même, dans certains cas de déséquilibre hormonal, vous pouvez ressentir tout ou partie de ces symptômes sans pour autant vous trouver enceinte. En fait, voici les preuves manifestes de la grossesse:
  • l'absence de règles, ou aménorrhée, à condition qu'elles aient été auparavant normales et régulières ;
  • l'augmentation de volume et le changement de consistance de l'utérus à l'examen médical ;
  • la positivité d'un test de grossesse fiable, c'est-à-dire sanguin ;
  • la visualisation de l'embryon à l'échographie dès la 7e ou la 8e semaine après la conception.
Donc, les premiers signes de grossesse, dits « sympathiques », n'indiquent qu'une possibilité de grossesse et commandent un examen clinique, un test sanguin, voire une échographie ; il est vrai que l'intuition d'une femme l'amène bien souvent à la pratique de ces examens. Lire la suite...

État de santé de votre bébé

«Je suis incapable de vraiment sentir mon bébé. Est-il possible qu'il meure sans que je m'en aperçoive?» À un certain stade, alors qu'on ne remarque aucune augmentation du volume de son ventre ou qu'aucune activité fœtale n'est encore évidente, il est difficile d'imaginer qu'un bébé réellement vivant grandit en soi. Mais la mort d'un fœtus ou d'un embryon qui n'est pas expulsé hors de l'utérus par une fausse couche est très rare. Quand une telle chose se produit, tous les signes de grossesse disparaissent, y compris la sensibilité et l'augmentation du volume des seins et des pertes brunes, sans saignements réels peuvent survenir. À l'examen, le médecin découvrira que l'utérus, au lieu de grossir, a stagné. Si, à un moment donné, tous vos symptômes de grossesse disparaissaient, vous devriez consulter votre médecin. Lire la suite...

Progestatif

« Le mois dernier, mon médecin m'a prescrit un progestatif. Or, je suis enceinte. La notice d'emploi spécifie que les femmes enceintes ne devraient jamais prendre ce médicament. Mon bébé risque-t-il d'être malformé ? Devrais-je songer à l'avortement ? » Même s'il n'est pas recommandé de prendre un progestatif durant la grossesse, il n'y a pas lieu de songer à l'avortement, comme vous le dira sans doute votre obstétricien. Les contre-indications ne servent pas uniquement à vous protéger, elles ont aussi pour but de protéger la firme pharmaceutique contre d'éventuelles poursuites. Certains médecins, qui prescrivent ce produit pour prévenir les risques d'avortement spontané, pensent même que ce médicament permet à certaines femmes de mener à terme une grossesse qui, sans traitement, aurait pris fin sur une fausse couche. Lire la suite...

Surveillance de l’état général

Il est compréhensible que vous soyez préoccupée par les soins obstétricaux pendant votre grossesse. Mais bien que votre attention soit concentrée, ajuste titre, sur votre ventre, ne négligez pas les autres problèmes qui pourraient surgir. Rendez-vous chez le dentiste ; la plupart des interventions dentaires, en particulier celles qui sont préventives, peuvent être effectuées sans danger pendant la grossesse. Voyez votre allergologue, si nécessaire. Vous ne commencerez probablement pas une série d'injections maintenant, mais si vos allergies sont graves, il voudra surveiller votre état. Il serait utile que votre médecin de famille ou votre spécialiste surveille toute maladie chronique ou autre problème de santé qui n'appartient pas au domaine de l'obstétrique (si vous vous faites suivre par une sage-femme pendant votre grossesse, voyez un médecin de famille pour tous les problèmes médicaux). Si de nouveaux problèmes surgissent pendant que vous êtes enceinte, ne les ignorez pas. Même si vous avez observé des symptômes qui vous semblent sans gravité, il est plus important que jamais de consulter votre médecin rapidement. Votre bébé a besoin d'une mère en parfaite santé. Lire la suite...

Hyper salivation

«Ma bouche est constamment pleine de salive et l'avaler me donne mal au cœur. Est-ce dû à ma grossesse Un excès de salivation (que l'on appelle aussi ptyalisme ou sialorrhée) est un trouble fréquent de la grossesse. Certes, c'est désagréable, mais sans conséquence. Habituellement, l'hyper salivation disparaît après les premiers mois. Ce désagrément, très courant chez les femmes qui souffrent aussi de nausées, semble aggraver les nausées. S'il n'existe pas de traitement efficace, en revanche un brossage de dents régulier avec un dentifrice mentholé, un bain de bouche avec une solution mentholée ou encore un chewing-gum peuvent atténuer ce problème. Lire la suite...

Sports

«J'aime jouer au tennis et nager. Puis-je continuer sans danger ?» Il est recommandé à tout le monde d'entretenir une bonne forme physique, mais avec certaines restrictions pour la femme enceinte. Dans la plupart des cas, grossesse n'est pas synonyme d'abandon de la vie sportive: vivez le sport simplement, avec un peu de discernement et de modération. La plupart des médecins ne voient pas d'inconvénients à ce que leurs patientes dont la grossesse se déroule normalement poursuivent les sports auxquels elles sont habituées, tant que c'est possible, mais avec certaines mises en garde, et un seul principe de base : «Ne faites jamais d'exercice jusqu'à épuisement.» Lire la suite...

Diethylstilbestrol

« Ma mère a pris du DES (diethylstilbestrol) quand elle m'attendait. Est-ce susceptible d'affecter ma grossesse ou mon bébé ? » Avant que Ion ne connaisse les dangers liés à l'utilisation de l'œstrogène synthétique diethytstilbestrol (DES) dans la prévention des fausses couches, plus de 200 000 femmes l'avaient déjà prise. Maintenant que leurs filles, nées, pour une bonne partie, avec des anomalies du système de reproduction (en majorité si infimes qu'elles sont sans importance du point de vue gynécologique ou obstétrique), ont atteint l'âge d'enfanter, on se demande quels effets le DES aura-Ml sur leur grossesse. Il semble que le risque de grossesse extra-utérine, d'avortement spontané (particulièrement en milieu de 1er trimestre) et d accouchement prématuré s’accroisse. La grossesse extra-utérine est cinq fois plus fréquente chez les femmes exposées au DES. Parce quelle peut menacer la vie même de la mère, il est important d'en connaître les symptômes et d'obtenir de toute urgence les soins qui s'imposent lorsqu'ils se manifestent. Si l'on ne peut rien faire en cas de grossesse extra-utérine, on peut en revanche remédier à une menace d'avortement spontané ou d'accouchement prématuré. Ces complications relèvent généralement d'un col incompétent. En restant alitée ou en utilisant certains médicaments qui arrêtent les contractions, il est souvent possible de retarder un travail prématuré Pour que l'on contrôle l'état de votre col durant toute votre grossesse (toutes les semaines ou tous les 15 jours) prévenez votre obstétricien de votre exposition au diethylstibestrol lors de votre première visite. Lire la suite...

Lorsqu’on détecte une déficience fœtale grave

Voici le cauchemar que redoutent tous ceux et celles qui subissent un diagnostic prénatal: on leur annonce que quelque chose va très mal, si mal qu'il faut même envisager d'interrompre la grossesse. Il est rare qu'un tel cauchemar devienne réalité, mais cela ne console en rien les couples qui entendent ce redoutable verdict. Avant d'envisager sérieusement l'interruption de grossesse, vérifiez que le diagnostic est exact et que toutes les autres possibilités sont à écarter. Demandez l'opinion d'un conseiller en génétique ou d'un obstétricien très spécialisé. Si vous devez vraiment interrompre votre grossesse, il vous semblera sans doute difficile de trouver du réconfort. Les amis et les connaissances les mieux intentionnés peuvent ne pas comprendre ce qui vous arrive et réduire l'importance de ce qui représente pour vous un drame. Leurs commentaires du genre « C'est mieux ainsi » ou « Ça va passer » ne vous consoleront pas. L'aide professionnelle de votre médecin ou d'un conseiller en génétique vous sera sans doute plus utile pour vivre cette situation. Il ne sera pas facile de l'accepter. Avant d'atteindre la sérénité, vous devrez sans doute traverser différentes étapes: vous nierez la réalité, vous ressentirez de la colère, vous voudrez négocier avec cette réalité, puis vous serez déprimée. Souvent, les couples qui apprennent de pareilles nouvelles ajoutent inutilement à leur chagrin, déjà grand, un sentiment de culpabilité. Vous devez admettre que les anomalies obstétricales relèvent du hasard dans la plupart des cas. Vous n'auriez jamais blessé votre bébé sciemment et si vous l'avez fait involontairement, vous n'avez pas à vous le reprocher. Si vous décidez d'interrompre votre grossesse, mais que cette décision vous bouleverse, rappelez-vous que sans ce diagnostic prénatal, vous auriez porté et appris à aimer ce bébé pendant neuf mois pour le perdre peu de temps après sa naissance. Vous auriez aussi pu mettre au monde un enfant handicapé qui aurait passé toute sa vie sans l'espoir de vivre un jour normalement... Vous pouvez faire un autre bébé qui sera en bonne santé. Ce qui ne vous empêche pas bien sûr de pleurer la perte de celui-ci. Lire la suite...
Time executed 0.003 seconds
  • Linea nigra sans grossesse | Guide de Nourrison