Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guideden/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guideden/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1247

Resultados para: "lochies odeur forte"

Vous regardez enfant , grosse Et / ou d'autres éléments liés à votre recherche lochies odeur forte. Trouver les meilleurs conseils pour aider au développement de leur grossesse. accouchement naturel expulsion video, www tubidy com, Six Video Tubidy, tubidy com, créer un compte tubidy, Tibudy com, siatique difficulte a marcher durée.

Saignements

«On m'avait prévenu que j'aurais des pertes sanguines après la naissance; mais quand je me suis levée la première fois, le sang coulait tellement le long de mes jambes que j'ai eu peur.» Ne vous alarmez pas. Ces pertes sont formées du sang et des mucosités qui proviennent de l'utérus et que l'on nomme lochies ; pendant les trois premiers jours après l'accouchement, elles sont normalement aussi abondantes (et quelquefois même plus) que les saignements menstruels. Elles vous semblent peut-être plus abondantes qu'elles ne le sont en réalité. Il est fréquent de constater un épanchement soudain quand vous vous levez les premiers jours et cela ne doit pas vous inquiéter. Les lochies sont principalement composées de sang et de caillots pendant la première période postnatale; vos pertes seront donc assez rouges pendant deux ou trois jours, et elles deviendront graduellement roses et aqueuses, puis brunes et finalement blanches teintées de jaune au cours des deux prochaines semaines. Il faut utiliser des serviettes hygiéniques plutôt que des tampons pour absorber le flux, car cet écoulement peut continuer de façon intermittente pendant six semaines. L'allaitement et l'injection d'ocytociques par voie intramusculaire ou en gouttes buvables peut réduire l'abondance des lochies en favorisant les contractions utérines et en aidant l'utérus à reprendre sa taille normale; ce traitement est prescrit de façon systématique par certains médecins après l'accouchement. Les contractions utérines après l'accouchement sont puissantes car elles compressent les vaisseaux sanguins qui ont été ouverts au cours de l'accouchement. Elles préviennent ainsi l'hémorragie. Si l'utérus ne se contracte pas suffisamment, il se produit des saignements très abondants. Il y a plusieurs raisons à cela: un travail long et épuisant ; un accouchement traumatisant; une trop grande distension de l'utérus causée par des grossesses répétées, un très gros bébé ou un excès de liquide amniotique; un placenta mal placé ou qui s'est séparé prématurément ; un fibrome qui empêche les contractions de l'utérus ; l'état de santé général de la mère qui s'est affaiblie au moment de l'accouchement, donnant lieu à de l'anémie, des vertiges ou une extrême fatigue. Une hémorragie postnatale peut aussi se produire parce que les voies génitales ont été déchirées ou parce qu'il reste des fragments de placenta dans l'utérus (dans ce dernier cas, les saignements peuvent se produire une semaine ou deux après l'accouchement). Les saignements utérins provoquent à l'occasion des contractions douloureuses et des douleurs au niveau de l'abdomen. Il est rare que des problèmes de coagulation qui n'ont pas été détectés antérieurement soient responsables de l'hémorragie. Les infections peuvent aussi engendrer une hémorragie postnatale, tout de suite après l'accouchement ou quelques semaines plus tard. La plupart des hémorragies postnatales se produisent environ de 7 à 14 jours après l'accouchement, sans signe avant-coureur. Puisque cette complication relativement rare peut être grave, il est vital d'établir le plus rapidement possible un diagnostic et un traitement. Vous devriez avertir immédiatement votre médecin de tout signe de saignements anormaux. En voici quelques-uns, dont certains indiquent aussi une infection postnatale : - Saignements qui imbibent plusieurs serviettes sanitaires rapidement et intensément. - Saignements prononcés (rouge clair) après le 4e jour ; mais ne vous inquiétez pas des pertes parfois teintées de sang. - Lochies à l'odeur nauséabonde (elles devraient avoir la même odeur que des pertes menstruelles normales). - Gros caillots à travers les lochies. - Douleurs et malaises dans le bas de l'abdomen, au-delà des premiers jours qui suivent l'accouchement. - Fièvre dépassant 38°C pendant d'une journée. Lire la suite...

Différentes sortes d’érythèmes

Symptômes

Causes

Traitement

Rougeurs et gerçures aux plis des jambes. Séchage incomplet après le bain. Séchez soigneusement la peau. Ne talquez pas.
Début de rougeur autour des organes génitaux et non à l'anus. Forte odeur d'ammoniaque. Dermatite causée par l'ammoniaque. Appliquez l'ensemble du traitement indiqué ci-dessus. Si persistance, voyez le médecin.
Élevures sur les organes génitaux, fesses, cuisses et dans l'aine. La peau peut durcir et se rider. Forme grave de dermatite causée par l'ammoniaque. Demandez l'avis du médecin après avoir commencé l'application du traitement indiqué ci-dessus.
Éruption se déclarant autour de l'anus et s'étendant aux fesses. Mycose. Voyez le médecin qui prescrira probablement une pommade à la nystatine et une médication.
Eruption d'aspect écailleux, rouge brunâtre, sur les organes génitaux, les fesses et sur les parties du corps où la peau est grasse. Dermatite séborrhéique. Le médecin prescrira un traitement et une lotion si le cuir chevelu paraît atteint, lui aussi.
Petites ampoules disséminées partout où la peau est en contact avec la couche. Irritation. Abandonnez la culotte imperméable. Laissez la peau à l'air autant que possible.
Lire la suite...

L’importance des odeurs

On n'ignore pas que, à l'origine, votre bébé associe votre personne à votre odeur. Vous répandez autour de vous des senteurs naturelles auxquelles votre enfant est très sensible et qui, biologiquement, lui correspondent. Quand vous entrez dans sa chambre, il se réveille, ce qui ne se produit pas lorsque son père ou une autre personne pénètre dans la pièce. Son odorat sensible identifie vos phéromones : il se réveille car il sent venir celle qui lui dispense nourriture et plaisir. Lire la suite...

Les selles

Les premières selles sont généralement vert foncé, visqueuses et sans odeur notable. Pendant ses trois premiers jours, l'enfant rejette, après l'avoir digéré, le mucus que contenaient ses intestins. On appelle cette substance le méconium. Puis, dans les trois ou quatre jours suivants, vous les verrez changer peu à peu de couleur. Leur aspect et leur consistance dépendent du mode d'alimentation du nouveau-né: allaitement maternel ou emploi d'autres laits. Lire la suite...

Modification d’apparence

Tant que votre enfant paraît être en bonne santé, il n'y a pas lieu de s'inquiéter d'un changement d'apparence des selles, d'un jour à l'autre. Qu'elles soient un peu plus foncées ou un peu plus claires n'indique rien de grave pas plus que si elles sont plus ou moins bien moulées et dures. Si vous vous inquiétez cependant, demandez conseil à votre sage-femme, à l'assistante sociale ou au pédiatre. Un relâchement dans les selles ne fait pas penser immédiatement à une anomalie ou à une maladie. En revanche, si les selles deviennent liquides, si elles changent soudainement de couleur, si elles deviennent plus fréquentes, si elles prennent une odeur désagréable, signalez-le sans attendre à votre médecin, surtout si l'enfant vous paraît « mal fichu ». En règle générale, une modification de l'odeur accompagnée de présence d'eau dans les excréments est beaucoup plus sérieuse qu'une modification de la fréquence et de la couleur. Lorsque votre enfant grandira, attendez-vous à des modifications chaque fois que vous introduirez un élément nouveau dans son régime, en particulier des fruits et des légumes. Si un relâchement notable correspond à un changement de nourriture, attendez quelques jours avant de renouveler l'expérience et faites l'essai sur de petites quantités. Sachez que les betteraves colorent les selles en rouge et que des excréments exposés à l'air brunissent ou verdissent. Enfin, la présence de filets de sang n'est jamais normale. La cause peut en être anodine (petite écorchure de l'anus), mais consultez votre pédiatre par mesure de précaution. Du sang en grande quantité, du pus ou des mucosités sont le signe d'une infection intestinale. Appelez d'urgence le médecin. Lire la suite...

Hémorragie postnatale

L'hémorragie postnatale (des saignements difficiles à contenir) est une complication de grossesse grave, mais exceptionnelle. Rapidement traitée, elle met rarement la vie en danger, comme c'était le cas dans le passé. Ces saignements excessifs peuvent survenir pour différentes raisons: l'utérus est flasque et n'exerce plus de contractions suite à un travail long et épuisant (inertie utérine); l'accouchement a été traumatisant pour le col ou le vagin; l'utérus est distendu à l'excès, à cause d'une grossesse multiple, d'un gros bébé ou d'une surabondance de liquide amniotique ; le placenta ne se décolle pas ou s'est prématurément décollé ; des fibromes empêchent les contractions symétriques de l'utérus; la mère, au moment de l'accouchement, est particulièrement faible physiquement (à cause, par exemple, d'une anémie, d'une toxémie ou d'une fatigue extrême). Ce type d'hémorragie peut survenir immédiatement après l'accouchement, si des déchirures du col, du vagin ou des parois du bassin ou une rupture du périnée sont restées sans soins ou si l'utérus s'est rompu. L'hémorragie peut survenir jusqu'à une semaine ou deux après l'accouchement quand il reste des fragments du placenta dans l'utérus. Quand l'hémorragie postnatale survient tout de suite après l'accouchement ou quelques semaines plus tard, une infection peut encore en être la cause. En de rares occasions, l'hémorragie survient parce qu'on n'avait pas décelé chez la mère de saignements correspondant à un problème génétique ou provoqués par l'absorption d'aspirine ou d'autres médicaments nuisant à la coagulation. C'est assez souligner l'importance de l'examen du placenta, du périnée, du bassin et du col après tout accouchement, afin de prévenir, d'éviter dans la grande majorité des cas, ces problèmes d'hémorragies parfois très graves. Symptômes et signes. Des saignements anormaux après l'accouchement: le sang sature plus d'une serviette à l'heure pendant plusieurs heures ou il continue, sans ralentir, à être rouge clair quatre jours après l'accouchement, malgré un ralentissement des activités de la mère ; des lochies à l'odeur nauséabonde; de gros caillots sanguins ; des douleurs ou un gonflement dans la partie basse de l'abdomen, plusieurs jours après l'accouchement. Traitement. Selon la cause de l'hémorragie, le médecin tentera une ou plusieurs des méthodes suivantes pour contenir les saignements: des massages utérins stimulant les contractions; l'administration de médicaments favorisant les contractions utérines (ocytociques); la recherche de déchirures et, le cas échéant, leur suture ; l'extraction de tout fragment de placenta resté dans l'utérus. Si les saignements ne cessent pas rapidement, on prendra des mesures plus énergiques: perfusions et, si nécessaire, transfusions sanguines ; administration de substances coagulantes, quand le sang coagule difficilement, et d'antibiotiques pour prévenir l'infection. Quand toutes les tentatives pour arrêter l'hémorragie échouent, on doit enlever l'utérus. Mais la plupart du temps, les traitements sont efficaces et la mère se remet aisément d'une hémorragie postnatale. Lire la suite...

Chez le dentiste

Emmenez votre enfant chez le dentiste pour un premier examen aux alentours de son deuxième anniversaire. Ce premier contact devrait être aussi agréable et détendu que possible. Emmenez-le avec vous quand vous allez faire faire votre propre check-up, afin qu'il se familiarise avec les instruments et l'odeur du cabinet dentaire. Si votre dentiste n'y voit pas d'inconvénient et si votre enfant est bien sage, asseyez-le sur vos genoux et laissez-le observer le déroulement des opérations. L'enfant sera très intéressé et content de suivre votre exemple. Par la suite, arrangez-vous toujours pour que le dentiste vous examine en premier. Lire la suite...

Bains

«Il me semble que les conseils qu'on me donne au sujet des bains sont très contradictoires. Sont-ils autorisés après l'accouchement ?» Il fut un temps où l'on ne permettait pas aux nouvelles mamans de mettre un pied dans la baignoire pendant le premier mois qui suivait l'accouchement, parce qu'on craignait que l'eau du bain ne provoque une infection. Aujourd'hui, on sait que l'eau du bain ne peut pas pénétrer dans l'utérus ; on ne pense donc plus que cela présente un risque. Certains médecins, en fait, recommandent les bains à la maternité (quand une baignoire est disponible) parce qu'ils considèrent qu'ils contribuent plus qu'une douche à nettoyer les lochies collées au périnée et entre les replis des lèvres. De plus, l'eau chaude détend la région de l'épisiotomie, diminue la douleur et l'œdème, et calme les hémorroïdes. Il est néanmoins possible que votre médecin préfère que vous attendiez d'être chez vous et même plus tard. Si vous avez hâte de prendre un bain, parlez-en avec lui. Vous serez peut-être autorisée à le faire. Lire la suite...

Rupture de la poche des eaux

«Je me suis réveillée au milieu de la nuit dans un lit mouillé. Ai-je été incontinente ou la poche des eaux s'est-elle rompue ?» L'odeur de vos draps sera probablement un indice. Si les endroits mouillés sur le drap ont une odeur douce plutôt qu'une odeur d'ammoniaque, vous avez sans doute perdu du liquide amniotique (il ne s'arrêtera pas de s'écouler). Si vous vous tenez debout ou assise, cependant, il est possible que la tête du bébé agisse de la même façon qu'un bouchon et ralentisse l'écoulement. Certaines femmes ne font jamais l'expérience d'un écoulement violent de liquide amniotique lorsque la poche des eaux se rompt, en partie â cause de l'effet de bouchon, et en partie parce qu'aucune contraction ne pousse le liquide vers l'extérieur. Seul un petit filet s'écoule constamment. En général, des pertes qui commencent et s'arrêtent ensuite, plusieurs semaines avant l'accouchement, indiquent la possibilité d'une fissure dans la poche des eaux (membranes) qui s'est refermée d'elle-même. «Je viens tout juste de perdre mes eaux, mais je n'ai pas de contractions. Quand commencera le travail ? Que faire entre-temps ?» Si vous faites partie de la majorité des femmes, dans les 12 prochaines heures. Sinon, vous sentirez probablement les premières contractions d'ici 24 heures. Dans 1 cas sur 10 le travail prend plus de temps encore à s'amorcer. Parce que les risques d'infection chez la mère ou le bébé peuvent s'accroître du fait de la rupture de l'enveloppe amniotique, la plupart des médecins provoqueront le travail 24 heures plus tard, d'autres attendront seulement 6 heures. Quand les membranes se déchirent avant la 34e semaine ou s'il y a des raisons de craindre l'immaturité du fœtus, certains médecins recommandent un délai de 48 à 72 heures, sous contrôle médical attentif, pendant lequel certains administrent au fœtus un traitement qui accélérera la maturation de ses poumons et, à la mère, des antibiotiques contre une éventuelle infection. Si vous pensez que vos membranes se sont rompues, appelez votre médecin ou votre sage-femme. En attendant, gardez votre région vaginale aussi propre que possible pour éviter l'infection. Ne prenez pas de bain et n'ayez pas de relations sexuelles ; utilisez des serviettes périodiques pour absorber l'écoulement de liquide amniotique; n'essayez pas de faire vous-même un examen interne; essuyez-vous de l'avant vers l'arrière quand vous allez aux toilettes. Quand le bébé n'est pas descendu dans le bassin, ce qui se produit rarement dans le cas d'une rupture à terme des membranes (et plus souvent dans les accouchements prématurés ou par le siège), il peut y avoir « procidence » du cordon ombilical — le cordon descend dans le col de l'utérus (le cervix) ou même dans le vagin en même temps que l'épanchement du liquide amniotique. Parce que la pression exercée sur le cordon peut couper l'approvisionnement du fœtus en oxygène, la procidence requiert des soins médicaux immédiats. Si une boucle du cordon apparaît dans votre vagin, faites-vous conduire de toute urgence sur votre lieu d'accouchement. Lire la suite...
Time executed 0.0014 seconds
  • Lochies odeur forte | Guide de Nourrison