Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guideden/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guideden/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1247

Resultados para: "tubidy cour de dessin batiment com"

Vous regardez enfant , bébé Et / ou d'autres éléments liés à votre recherche tubidy cour de dessin batiment com. Trouver les meilleurs conseils pour aider au développement de leur grossesse. accouchement naturel expulsion video, www tubidy com, Six Video Tubidy, tubidy com, créer un compte tubidy, Tibudy com, siatique difficulte a marcher durée.

Comment conserver les dessins

Vous pouvez conserver un pastel en l'imprimant à chaud sur un morceau de tissu : posez le dessin à reproduire, face vers vous, sur la table à repasser. Étendez dessus un morceau de tissu de couleur claire. Repassez avec un fer moyennement chaud en appuyant fortement. Laissez refroidir complètement l'ensemble avant d'y toucher. Fixez les dessins avec un fixatif, ou même avec de la laque pour cheveux. Ce procédé empêchera les couleurs de s'effacer. Il existe aussi une solution magique qui, dit-on, assure la conservation d'un dessin pendant 200 ans : faites fondre un comprimé de magnésie hydratée dans un litre d'eau de Seltz ; le lendemain, immergez le dessin sur papier dans la solution ; laissez-le tremper pendant une heure ; évacuez le liquide et laissez sécher. BONNES IDÉES - Percez des trous dans une épaisse plaque de mousse synthétique. Logez-y tout le matériel de peinture : bouteilles, godets et pinceaux. - Rangez tout le matériel dans un porte-couverts. - Posez le rouleau de papier à dessin sur un distributeur fixé au mur. Lire la suite...

Les bébés nerveux

Tous les nouveau-nés réagissent aux bruits violents et sursautent, mais les bébés nerveux réagissent exagérément aux bruits les plus normaux. Lorsqu'il ressent une sensation de faim, un bébé nerveux ne la manifeste pas par des cris persistants, mais pousse des hurlements au bout de quelques secondes. Quand on le soulève, tout son corps se raidit et lorsqu'on le redépose, il se crispe. Tous les bruits et les mouvements brusques lui font peur. Que faire ? - Comprenez que le bébé ne vous rejette pas en tant que parents mais qu'il ne s'est pas encore adapté à ce monde. - Emmaillotez-le presque constamment : quand vous le remuerez, ses membres seront maintenus et il aura moins l'impression d'être en danger. - Ayez toujours des mouvements lents et doux. Penchez-vous sur lui et parlez-lui tendrement, à voix feutrée. La musique aurait peut-être un effet apaisant : chantez-lui une chanson douce. S'il paraît plus rassuré quand il est avec vous, portez-le en écharpe le plus souvent possible. - Ne lui donnez pas de bains. Faites-lui une toilette rapide. Ne lui enlevez jamais tous ses vêtements : laissez-lui une brassière ou une couche. Recouvrez-lui le corps d'une serviette. - Ne le placez pas dans une pièce où des bruits peuvent venir soudainement l’incommoder : sonnerie de téléphone ou carillon de pendule. Ne l'exposez pas à la rumeur de la circulation. Ne le laissez pas dans une chambre donnant sur une cour d'école. Lire la suite...

Accouchements différents

Vous avez peut-être émis l'idée d'accoucher ailleurs que dans une clinique ou un hôpital. Ne prenez pas cette décision à la légère et pesez bien tous les risques que cela peut vous faire encourir, à vous comme à votre bébé.
  • Accouchement dans l'eau. Ce type d'accouchement, basé sur l'idée que l'environnement aquatique constitue une transition moins traumatisante à la naissance, ne reçoit pas l'adhésion de la communauté médicale. Bien que certaines femmes aient accouché de cette façon, les obstétriciens considèrent que le risque de noyer l'enfant est beaucoup trop grand (c'est malheureusement arrivé) pour envisager de cautionner ce type de pratique. Aussi, réfléchissez-y à deux fois, et ne confiez pas votre vie et celle de votre enfant à des mains qui pourraient s'avérer dangereuses.
  • Accouchement à domicile. Certaines femmes pensent qu'une hospitalisation ne s'impose que lorsque l'on est malade, qu'un accouchement ne relevé pas d'une maladie et donc pas non plus de l'hôpital (ou de la clinique). Aussi décident-elles daccoucher a la maison. Il arrive que tout se passe bien. Le nouveau-né parait au milieu des amis et de la famille, dans une atmosphère chaleureuse et pleine d'amour (comme à la maternité d'ailleurs). Mais le risqué encouru est grand si la moindre complication survient, il manque l'équipement indispensable pour effectuer d'urgence une césarienne ou une réanimation Aussi les futures mamans qui décident d'accoucher de cette façon doivent s assurer de la présence d'un obstétricien qualifié et d'un service d'urgence capable d'intervenir en des temps records et de les conduire dans un centre hospitalier (hôpital ou clinique) a proximité Aux Pays-Bas, où l'accouchement à domicile n'est pas rare, une ambulance spécialement équipée stationne toujours au pied du bâtiment, pour transporter en cas d'urgence la mère et, si l'accouchement a déjà eu lieu, l'enfant à l'hôpital le plus proche. N'exposez donc pas votre vie et celle de votre enfant inutilement, et si vous optez pour cette méthode, assurez-vous que votre sécurité est maximale.
Lire la suite...

Les jeux « musclés » et les jeux calmes

En matière de jeu, les enfants ont des goûts différents, de même que chacun ne s'adonne pas inlassablement à un seul type de jeu. Certains ont une préférence marquée pour des activités violentes et athlétiques, alors que d'autres préfèrent des occupations calmes faisant intervenir la réflexion. J'ouvre une parenthèse au sujet de mes quatre fils. On peut en classer deux dans la première catégorie et deux dans la seconde. Je donnais des grands coussins et des tapis de sol à ceux qui aimaient les cabrioles, pour qu'ils puissent s'ébattre à leur guise. Au jardin, ils avaient leur arbre auquel ils grimpaient en s'aidant toujours des mêmes branches. Nous leur avions installé une corde lisse, un portique avec échelle de corde, balançoire et autres agrès. C'est vers l'âge de treize-quatorze mois qu'on leur offrit leur premier tricycle. Ils adoraient football, lutte et boxe (« la bagarre », selon leur expression), et tout cela avait l'avantage de les faire tomber de sommeil tôt le soir. A l'inverse, il fallut approvisionner les deux autres en livres, boîtes de peinture, chevalets et planches à dessin. Tout jeunes, ils faisaient des bateaux avec des emballages, des tubes vides, des pots de yaourt et des boîtes en plastique et, plus grands, ils fabriquèrent des avions en papier. L'un d'eux, à trois ans à peine, était déjà expert dans l'art du pliage. Tous deux aimaient la musique ; nous leur avons offert des mange-disques, des petits xylophones, des flûtes et des guitares. Par la suite, ils eurent de véritables instruments. Lire la suite...

Les soins du cuir chevelu

Pour empêcher la formation des croûtes dites « de lait » (dues à des sécrétions graisseuses et non au lait), lavez chaque jour la tête du bébé avec une brosse de soie et quelques gouttes de shampooing doux. Peignez-le sans appuyer, même s'il a peu de cheveux. Si, cependant, les « croûtes de lait » apparaissaient, faites une onction du cuir chevelu, au coucher, avec du lait de toilette: celui-ci ramollira les croûtes qui se détacheront le lendemain sous l'action de l'eau. Résistez à la tentation de les décoller avec l'ongle. Vers la seizième semaine, deux shampooings par semaine suffiront à condition de laver les cheveux tous les jours à Peau claire. Pour ce faire, tenez le bébé comme l'indique le dessin ou asseyez-vous sur un tabouret, près de la baignoire, l'enfant étant couché sur vos genoux : cette méthode se révèle efficace si le bébé n'aime pas l'eau. Employez un shampooing spécial extra-doux et veillez à ce qu'il ne pénètre pas dans ses yeux. Ne craignez rien pour la fontanelle des nouveau-nés : elle est recouverte d'une membrane solide que vous n'endommagerez pas si vos gestes restent mesurés. Il est inutile de frotter: les agents lavants actuels éliminent les corps gras en quelques secondes. Faites mousser, comptez jusqu'à 20 et rincez. Une seule application de shampooing suffit pour que la tête de l'enfant soit parfaitement propre. Rincez-lui les cheveux avec un simple gant de toilette trempé dans de l'eau tiède. Essayez d'enlever le plus de mousse possible mais si vous vous rendez compte que cela agace votre bébé, arrêtez. S'il reste encore quelques bulles de mousse, il n'en souffrira pas. Essuyez les cheveux avec une serviette en prenant soin de ne pas lui recouvrir le visage afin qu'il ne prenne pas peur. Lire la suite...

Comment stimuler l’imagination

Il est impossible d'enseigner à un enfant le moyen d'utiliser son imagination, mais vous pouvez flatter son goût inné pour la fantaisie : - Inventez des jeux avec lui. - Transformez-vous en acteurs quand vous lui racontez une histoire. Changez de voix pour chaque personnage. Si l'un d'eux lui plaît particulièrement, suggérez-lui de s'identifier à lui. - Jouez à « Qu'est-ce que c'est ? ». L'enfant ferme les yeux, vous lui mettez un objet dans la main : il faut qu'il découvre ce que c'est. - Donnez-lui des marionnettes. Si vous ne voulez pas en acheter, dessinez des visages sur des sacs en papier. - Commencez une collection de costumes. Rangez des chaussures, des robes, des jupes, des chapeaux, des cravates dans une armoire. N'oubliez pas les bijoux de pacotille. Si vous trouviez quelques uniformes dans une friperie, ce serait formidable ! Confectionnez un manteau de cour dans une longueur de tissu. Cousez dessus une agrafe brillante. - Offrez-lui des poupées. Elles peuplent bien un monde de rêves et tous les enfants les aiment. Les animaux en peluche ou en tissu, les panoplies de ménagère, de jardinier ou de menuisier plaisent beaucoup aussi. - Faites la bête... autrement dit, mettez-vous à quatre pattes et partez droit devant vous, en hennissant, en aboyant, en rugissant, selon votre goût. Votre tout-petit vous imitera. - Jouez au téléphone. Il a son téléphone a lui... soulevez votre combiné et engagez la conversation. BONNES IDÉES - Ne jetez pas les emballages en plastique, on y range les cubes, les billes, les petits sujets. Les boîtes isothermes sont vraiment très utiles. - Collez des étiquettes de couleurs vives sur vos emballages pour en identifier facilement le contenu. - Gardez les gros bocaux de verre. Vous voyez tout ce qu'ils contiennent. - Ne jetez jamais une boîte à chaussures. On en fait des lits de poupées, des maisons, des hangars. - Accrochez un filet à oranges aux robinets de la baignoire et mettez-y les jouets qui servent pour le bain. - Rangez les gros jouets dans un coffre qui pourra faire office de table. - Ayez un petit panier dans chaque pièce pour rassembler en un clin d'œil les jouets que votre enfant aura éparpillés partout. - Ne prenez jamais le volant sans vous assurer que le sac à jouets se trouve dans la voiture. ENCORE DE BONNES IDÉES - N'achetez que des peluches ou des poupées en chiffon lavables en machine. - Vaporisez-les avec un produit de nettoyage pour tapis et brossez-les, si vous craignez de les laver en machine. - Achetez des jouets en plastique qui supportent le nettoyage en lave-vaisselle. - Remodelez les jouets en plastique, après les avoir ramollis à l'eau chaude. - Désodorisez les jouets en plastique en les frottant à l'aide d'un tampon imbibé d'une solution de bicarbonate de soude. - Nettoyez les jouets à sec : mettez-les dans un sac contenant une bonne quantité de bicarbonate de soude ou de son. Lire la suite...

La coordination des mouvements de 1 à 3 ans

A l'âge d'un an, bébé peut saisir entre le pouce et l'index des objets très petits, un bouton, par exemple. Si vous prenez un crayon et si vous tracez un dessin sur une feuille de papier, il prend le crayon quand vous le lui tendez et cherche à imiter ce que vous avez dessiné. Vers treize mois, il peut tenir plusieurs objets d'une seule main. Vous l'aiderez en lui apprenant à construire une tour avec des cubes. Il suivra votre exemple. Il commence à vouloir se débarrasser de certains vêtements, il fait tourner un jouet autour d'une corde, enfonce des cylindres dans des trous ronds ou des objets de formes diverses dans les orifices qui leur correspondent. Il mange seul sans faire trop de dégâts dès l'âge de quinze mois et il cherche à se brosser les cheveux, pour peu qu'il vous ait déjà vue procéder à cette opération à plusieurs reprises, si vous lui montrez comment faire. Vers dix-huit mois, il empile cinq ou six cubes les uns sur les autres et tourne les pages d'un livre (deux ou trois à la fois). Vers l'âge de deux ans, il a acquis une telle maîtrise qu'il peut exécuter des mouvements difficiles tels que tordre quelque chose, tourner la poignée d'une porte ou dévisser un couvercle. Se laver et s'essuyer les mains devient un agréable passe-temps et il fait ses premières tentatives sérieuses pour se déshabiller ou s'habiller seul. Il sait mettre ses chaussures mais il y a de grandes chances pour qu'il ait encore besoin de vous pour les chaussettes. Rappelez-vous toujours que votre enfant progresse à son rythme personnel et qu'il faut que son cerveau et son système nerveux se soient développés jusqu'à un point précis avant qu'il ne manifeste un progrès dans la coordination musculaire. Deux enfants ne se développent jamais de façon similaire. Ne commettez pas l'erreur d'attendre de votre enfant plus qu'il ne peut donner. Il brûle du désir de vous faire plaisir mais si vous placez constamment le but à atteindre au-dede ses capacités, il se découragera et sera malheureux de vous décevoir. Pis encore, s'il aspire à réaliser des performances que son corps lui interdit, il peut s'aigrir et ruminer ses déconvenues. Votre rôle primordial est de l'aider et de l'encourager, non de lui assigner des buts inaccessibles. A trois ans, il peut sans doute empiler huit à neuf cubes, il s'habille et se déshabille seul avec une facilité grandissante. Il déboutonne aisément certains vêtements qu'il se montre incapable de reboutonner. Il vous apporte son aide si vous la lui demandez pour exécuter des petits travaux ménagers. Il imagine des jeux qui sont le reflet de vos occupations, tels que le raccommodage ou la vaisselle. Faites-lui confiance et il commencera à mettre le couvert et à desservir la table. La famille comptera un membre de plus, capable d'aider et débordant du désir de coopérer. Lire la suite...

Apprendre en jouant

A mesure que le champ de la pensée s'élargit chez l'enfant, il tire du jeu des profits plus grands. Le jeu continue à favoriser les acquisitions mais elles sont d'ordre différent. Le jeu commence à modifier la vue qu'il a du monde. Jouer avec des sujets représentant des animaux de la ferme revenait, il y a quelque temps encore, à ranger les bêtes par catégorie et à les placer à l'endroit qui convenait. A présent, il voit tout d'un œil différent. Ses petits sujets lui font sentir un mode de vie distinct du sien (car il n'est probablement pas entouré d'animaux de façon constante) et le jeu lui permet de réduire le monde à une échelle qui le met à sa portée. Le jeu devient plus nettement un exutoire pour ses émotions. Même un pantin type « superman » peut susciter des sentiments doux, mais il peut aussi lui servir à libérer son trop-plein d'agressivité qui, s'il n'était pas canalisé, se retournerait contre d'autres enfants et ferait rapidement considérer son comportement comme méchant et antisocial. Le jeu stimule son intérêt pour autrui. Si son armoire à déguisements renferme une panoplie de cow-boy ou d'infirmière, il entre dans la peau du personnage en revêtant ses habits. Si votre fille met un chapeau, des souliers à hauts talons trop grands pour elle, et joue à la dame, elle va se comporter comme elle pense qu'une dame doit le faire et jette ainsi un coup d'œil introspectif dans la vie des autres. Le jeu développe la notion de propriété. « Défendre » un jouet neuf auquel il tient ou préserver sa place dans un camp enseignent en même temps à l'enfant le respect de la propriété et de la vie privée des autres. Le jeu aiguise la curiosité, l'esprit d'indépendance, le goût de l'aventure, et favorise l'épanouissement de l'esprit. Les puzzles et les jouets mécaniques développent les facultés d'analyse; la peinture, le dessin, le modelage vivifient l'imagination créatrice. Réservez pour l'avenir encore assez lointain le microscope, la lunette d'approche, les coffrets de petit chimiste ou de petit magicien qui poussent à l'expérimentation. Tous ces jeux placent l'enfant devant des difficultés qu'il s'ingénie à résoudre. Le jeu, lorsque l'enfant grandit, le conduit à affronter des événements indépendants de sa volonté: il peut être dans l'incapacité de faire fonctionner une mécanique ou constater son incompétence à réaliser un projet. Cela lui apprend à se colleter avec les difficultés qui surgissent devant lui. Il se trouvera placé devant de choix pénibles, et ce sera à lui de trancher. Le jeu conduit l'enfant à se connaître lui-même: il lui permet de déterminer quels sont ses points faibles et ses points forts. Le jeu apprend à réfléchir. Dès l'âge de trois ans, un enfant peut révéler un certain sens de l'organisation. Il introduit un car de police parmi le flot de ses petites voitures et fait stationner une dépanneuse sur le bas-côté de la route. Cela prouve qu'il est capable de prévoir. Il découvre la nécessité d'être patient en s'obligeant à attendre que ses collages tiennent ou que sa terre sèche; et entre camarades, lorsque des jouets sont mis en commun, il découvre la valeur des concessions mutuelles. Lire la suite...

Changements visibles des veines

«J'ai des lignes bleues disgracieuses sous la peau des seins et du ventre. Est-ce normal ?» Tout à fait. Elles font partie du réseau de veines qui s'accroît pour fournir l'excédent de circulation sanguine nécessaire durant la grossesse. Vous ne devez absolument pas vous en inquiéter, c'est une réaction normale de votre corps. L'apparition de ce réseau est précoce chez les femmes très minces. Chez d'autres femmes, le réseau de veines peut être moins visible, imperceptible ou n'apparaître que plus tard dans la grossesse. «Depuis que je suis enceinte, j'ai d'affreuses lignes rouge violacé sur les cuisses. Est-ce que ce sont des varices ?» C'est vrai qu'elles ne sont pas jolies, mais ce ne sont pas des varices. Ce sont des marques d'araignée (ou dilatations veineuses) qui sont provoquées par les changements hormonaux de la grossesse. Elles s'atténueront et disparaîtront après l'accouchement. «Pendant leurs grossesses, ma mère et ma grand-mère ont eu des varices qui ont entraîné des problèmes par la suite. Puis-je faire quelque chose pendant ma grossesse pour les éviter ?» Puisque les varices sont souvent héréditaires, vous avez raison de penser à leur prévention dès à présent ; en particulier parce que les varices ont tendance à s'aggraver au cours des grossesses suivantes. Normalement, les veines saines renvoient le sang des extrémités vers le cœur. Parce qu'elles travaillent dans le sens contraire de la gravité, elles sont munies de valves qui endiguent le flux inverse. Chez certaines personnes, ces valves sont inexistantes ou défaillantes et le sang s’amasse dans les veines, provoquant la dilatation de ces dernières. Les veines fragiles qui se distendent facilement augmentent les prédispositions aux varices. Ce problème est plus courant chez les gens obèses et quatre fois plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. Chez les femmes qui ont une certaine prédisposition, elles apparaissent parfois pour la première fois au cours d'une grossesse. Il existe à cela plusieurs raisons : une augmentation de la pression de l'utérus sur les veines du bassin; une pression accrue sur les veines des jambes; une augmentation du débit sanguin ; la présence d'hormones de grossesse qui détendent le tissu musculaire des veines, provoquant ainsi une plus grande ouverture. Les symptômes des varices ne sont pas difficiles à reconnaître, mais leur gravité varie beaucoup. Les veines enflées peuvent provoquer de violentes douleurs, une sensation de lourdeur ou encore ne présenter aucun symptôme. Vous pouvez voir apparaître un léger dessin de veines bleuâtres ou des veines en forme de serpent peuvent saillir des chevilles jusqu'aux cuisses ou jusqu'à la vulve. Dans les cas graves, la peau qui recouvre les veines s'enfle, sèche et s'irrite. Rarement, toutefois, une thrombophlébite (l'inflammation d'une veine accompagnée d'un caillot) peut se développer sur une varice. Fort heureusement on peut souvent prévenir les varices pendant la grossesse, ou du moins en diminuer les symptômes. -Évitez de trop prendre de poids. -Évitez de rester debout ou assise trop longtemps ; quand vous êtes assise ou étendue, surélevez vos jambes au-dessus du niveau du cœur si possible. -Portez des bas de contention veineuse ou un collant prescrit par votre médecin, mettez-le en sortant du lit le matin et enlevez-le juste au moment de vous coucher le soir. -Ne portez pas de gaine serrée (spéciale- ment une gaine-culotte) ni de bas ou de chaussettes à bords élastiques qui coupent la circulation sanguine. -Faites beaucoup d'exercice : une marche énergique de 20 à 30 minutes chaque jour. On ne recommande pas le traitement chirurgical des varices pendant la grossesse. Cependant, dans la plupart des cas, elles régresseront ou guériront spontanément après l'accouchement, habituellement au moment où vous aurez repris votre poids initial. Un traitement chirurgical peut être envisagé plusieurs mois après la grossesse, après avis d'un spécialiste. Lire la suite...

Dangers domestiques

« Plus Je Ils, plus je suis convaincue que la seule façon de protéger mon bébé de nos Jours, c'est de passer toute une grossesse enfermée dans une chambre stérile. Même ma maison n'est pas sûre. » Les dangers dus à l'environnement qui vous menacent, vous et votre bébé, y compris ceux de votre arrière-cour, sont sans importance comparés à ceux de l'époque de votre arrière-grand-mère, où l'obstétrique moderne venait tout juste de naître. À eux tous, les périls de l'environnement d'aujourd'hui (à part le tabac, l'alcool et les autres drogues) sont beaucoup moins menaçants pour vous et votre bébé que ne l'était la matrone du village pour vos ancêtres. Mais sans avoir besoin d'abandonner votre domicile ni de vous installer dans cette chambre stérile, prenez quand même quelques précautions contre certains dangers domestiques :
  • Les produits d'entretien. Comme plusieurs produits domestiques sont en usage depuis des années et qu'on n'a jamais établi de corrélation entre une maison propre et des malformations de naissance, il est peu probable que le fait de désinfecter les cabinets ou de cirer la table de la salle à manger compromettra le bien-être de votre bébé.
En fait l'inverse se produira probablement : l'élimination des bactéries, causes de maladies, avec des produits à base de chlore, d'ammoniaque et d'autres produits nettoyants, peut protéger votre bébé en prévenant les infections. Si aucune étude n'a prouvé qu'une inhalation accidentelle d'un produit domestique puisse porter préjudice au fœtus en développement, il faut cependant éviter les inhalations fréquentes. Laissez-vous guider par votre odorat et les conseils qui suivent afin d'éviter les produits chimiques qui peuvent être dangereux : Si le produit a une odeur ou des émanations fortes, ne le respirez pas de trop près. Utilisez-le dans une pièce bien aérée ou abstenez-vous. Utilisez des vaporisateurs plutôt que des aérosols en bombe. Ne mélangez jamais (même sans être enceinte) de l'ammoniaque (ou un détergent ammoniacal) avec un produit à base de chlore (c'est-à-dire de l'eau de Javel ou un dérivé) ; le mélange produit des émanations très dangereuses. Évitez d'utiliser des produits, tels ceux pour dégraisser les fours ou les liquides de nettoyage à sec, dont les étiquettes indiquent qu'ils sont toxiques. Portez des gants quand vous nettoyez. Non seulement protégeront-ils vos mains contre les agressions, mais ils préviendront l'absorption par la peau des produits chimiques toxiques.
  • L'eau du robinet. Après l'oxygène, l'eau est le deuxième élément le plus important dans la vie. Les hommes peuvent survivre au moins une semaine sans manger mais seulement quelques jours sans boire. En d'autres termes, il est plus dangereux de ne pas boire d'eau que l'inverse.
Toutefois, il est vrai que parfois l'eau peut mettre en péril certaines vies quand elle contient les microbes de la typhoïde ou d'autres maladies mortelles. Mais les traitements modernes ont éliminé de tels dangers, du moins dans les régions développées du globe. Les dangers potentiels disparaissent dans les villes qui utilisent un procédé de filtration (plutôt que des produits chimiques) pour purifier l'eau. L'eau, en France, est partout potable et sans danger. Mais dans certaines régions, les déchets chimiques des usines, des décharges (et des exploitations agricoles) peuvent entraîner des dangers de contamination. Si ce problème existe dans votre commune, vous en êtes probablement informée. Si c'est le cas, ou si vous avez des soupçons, voici comment vous assurer que l'eau que vous buvez n'est pas contaminée. Si l'eau de votre robinet est douteuse ou si elle a un drôle de goût, procurez-vous un filtre au charbon pour l'évier de la cuisine. Il durera plus longtemps si vous ne l'utilisez que pour l'eau que vous buvez et avec laquelle vous cuisinez et non pas pour les besoins ménagers courants. Vous pouvez aussi, bien sûr, boire de l'eau minérale.
  • Les insecticides. Bien que certains insectes, comme les chenilles, représentent un danger considérable pour les plantes et les arbres, et que d'autres, comme les fourmis et les cafards, dérangent votre sensibilité, ils sont rarement dangereux pour la santé, même celle des femmes enceintes. Et il vaut mieux en général vivre avec eux que de les éliminer avec des insecticides chimiques, dont certains ont été responsables de malformations de naissance.
Si on vaporise régulièrement votre quartier, évitez de sortir autant que possible jusqu'à ce que l'odeur se soit dissipée, soit environ pendant deux ou trois jours. Si vous êtes à l'intérieur, gardez vos fenêtres fermées. Si votre propriétaire (ou votre syndic) vaporise les appartements pour éliminer les cafards et autres insectes, demandez-Jui de ne pas le faire dans le vôtre. Si c'est impossible, restez hors de l'appartement pour une journée ou deux, si vous le pouvez, et ouvrez les fenêtres pour aérer aussi longtemps que le temps le permet. Les produits chimiques ne sont susceptibles d'être dangereux que pendant la durée des émanations. Demandez à quelqu'un d'autre de nettoyer toutes les surfaces où vous préparez à manger si elles sont proches de la zone qui a été vaporisée. Dans votre jardin ou votre domicile, essayez un traitement naturel pour éliminer les insectes. Enlevez les mauvaises herbes au lieu de les vaporiser. Faites enlever les larves des chenilles ou autres insectes nuisibles des arbres et des plantes à la main ou, comme l'a fait un médecin dans son quartier, utilisez un mélange d'eau et de savon au lieu de produits chimiques celui-ci tue les insectes en leur bouchant les voies respiratoires. La technique de l'eau et du savon peut nécessiter deux vaporisations, mais elle est efficace. Éliminez les cafards et les fourmis avec de l'acide borique (en arrosant les secteurs de circulation dense) : il n'est pas nuisible pour l'être humain (à moins d'en manger) et semble plus efficace que les insecticides courants. Les pièges à insectes sont également sans danger. Si accidentellement vous avez été en contact avec des insecticides ou des herbicides, ne vous alarmez pas. Une brève exposition indirecte restera sans conséquence pour votre bébé. En revanche, l'exposition fréquente et prolongée, pour celles qui travaillent quotidiennement dans une atmosphère saturée de produits chimiques (comme dans certaines usines ou certains laboratoires), augmente les risques.
  • Les émanations de peinture. Dans le règne animal tout entier, la période qui précède la naissance (ou la ponte des œufs) est consacrée à la préparation soigneuse de l'arrivée de la progéniture. Les oiseaux mettent des plumes dans leur nid, les écureuils garnissent leurs trous dans les arbres de feuilles et de branches, et les humains passent au crible des tonnes de papier peint et d'échantillons de tissus.
Et presque invariablement, il est question de peindre la chambre du bébé. Au temps où la peinture était fabriquée à base d'arsenic — ou de plomb — cette activité pouvait représenter un danger pour la santé du futur bébé. Lire la suite...
Time executed 0.0018 seconds
  • Tubidy cour de dessin batiment com | Guide de Nourrison