Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guideden/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guideden/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1247

Resultados para: "vomissement circoncision"

Vous regardez bébé , acoucher Et / ou d'autres éléments liés à votre recherche vomissement circoncision. Trouver les meilleurs conseils pour aider au développement de leur grossesse. accouchement naturel expulsion video, www tubidy com, tubidy com, Six Video Tubidy, créer un compte tubidy, Tibudy com, tibudy.

Balanite

Il s'agit d'une inflammation du gland chez les garçons non circoncis. Elle peut être provoquée par l'érythème fessier, qui constitue souvent une réaction à un produit de toilette, ou par une infection. Ce n'est pas un problème grave, mais, pour le confort de l'enfant, il doit être traité immédiatement. Le pénis est rouge et enflé, il peut y avoir suppuration et le gland ne peut être dégagé. Que faire ? Si vous remarquez une rougeur au niveau du gland, dégagez-le très doucement. Si le prépuce ne se libère pas, n'insistez pas et consultez votre médecin. S'il se rétracte, nettoyez et séchez soigneusement le pénis et appliquez un antiseptique simple. Si l'enfant souffre beaucoup, consultez votre médecin. Il pourra prescrire une pommade antibiotique pour traiter l'inflammation et l'infection. Si le prépuce ne se dégage pas, le médecin souhaitera peut- être revoir l'enfant pour une vérification, et, au cas où le problème ne serait pas résolu, la circoncision pourrait devenir indispensable. Lire la suite...

Les soins des organes génitaux

Ne cherchez jamais à écarter les lèvres du sexe d'une petite fille pour nettoyer la vulve. Lavez la zone qui est restée en contact avec la couche. Prenez soin de passer le coton en allant du sexe vers l'anus pour minimiser les risques de contamination de la vessie par les bactéries issues de l'intestin. Ne dégagez jamais le gland d'un garçon non circoncis. Lavez la partie externe qui a séjourné au contact de la couche. Vers l'âge de quatre ans, le prépuce se rétracte naturellement. Si votre bébé est circoncis, assurez-vous bien que le pénis ne saigne pas. On n'applique pas toujours un pansement, mais, dans tous les cas, on vous donnera des conseils quant aux bains et aux soins spéciaux requis. Après la circoncision, le pénis est presque toujours enflé et légèrement enflammé pendant quelques jours, et il peut dans certains cas y avoir quelques gouttes de sang: c'est normal, et cela se résorbera progressivement. Toutefois, si les saignements persistent ou s'il y a le moindre signe d'infection, consultez votre médecin. Lire la suite...

Vomissements

Un bébé peut régurgiter de/petites quantités de lait après une tétée, mais cela ne doit pas être confondu avec un véritable vomissement. Les vomissements peuvent constituer le symptôme d'un trouble spécifique de l'estomac, comme la sténose du pylore, ou d'une infection telle que l'otite. Ils accompagnent souvent la fièvre, mais même un simple rhume peut provoquer des vomissements si l'enfant avale suffisamment d'écoulement nasal pour irriter son estomac. Une toux violente peut également entraîner la régurgitation des aliments récemment ingérés. Parmi les autres causes de vomissements : l'appendicite, la méningite, la migraine, l'intoxication alimentaire et le mal des transports. Les vomissements doivent toujours être pris au sérieux car ils peuvent rapidement entraîner la déshydratation, notamment chez un bébé ou un très jeune enfant. Que faire ? Couchez l'enfant et laissez à proximité une cuvette aisément accessible. Donnez-lui fréquemment de petites quantités de liquide, de préférence de l'eau froide avec une pincée de sel et 5 millilitres ( un cuillerée à café ) de glucose, toutes les dix à quinze minutes. Prenez également sa température. Consultez immédiatement votre médecin si l'enfant continue de rendre pendant plus de six heures, si les vomissements s'accompagnent de diarrhée, d'une fièvre supérieure à 38° C, ou de tout autre symptôme inquiétant, comme des douleurs dans les oreilles. Lire la suite...

Complications: Vomissements graves

Cette forme amplifiée des vomissements précoces de la grossesse survient probablement dans moins de 1 cas sur 200. On les retrouve plus souvent chez les primipares, chez les femmes qui attendent plusieurs bébés, et chez celles qui souffrent de problèmes d'anxiété liés à des troubles d’une précédente grossesse. La tension psychologique peut expliquer en partie ce problème, mais la sensibilité du centre du vomissement, situé dans le cerveau, qui semble varier d'une personne à l'autre, pourrait également entrer en ligne de compte. Symptômes et signes. Les nausées et les vomissements précoces de la grossesse sont plus fréquents et plus violents que d'habitude et peuvent persister plus longtemps — quelquefois pendant les neuf mois — au lieu de s'estomper vers la fin du 1er trimestre. En l'absence de traitement, les vomissements fréquents peuvent conduire à la malnutrition, à la déshydratation et parfois même nuire à la santé de la mère ou du bébé. Traitement. Les cas les plus bénins peuvent être soignés par un régime alimentaire approprié, du repos, des antiacides et des médicaments antiémétiques (anti vomitifs); mais si les vomissements persistent et que la femme enceinte ne réussit pas à reprendre le poids nécessaire, une hospitalisation est conseillée. Des analyses plus poussées permettront de s'assurer que les vomissements ne sont pas dus à des causes étrangères à la grossesse ou révélées par elle, telles des lésions gastro-intestinales. On tamise les lumières de la chambre et on limite les visites pour éviter toute stimulation extérieure. Le médecin conseillera peut-être la consultation d'un psychothérapeute, afin de réduire la tension nerveuse. Dans certains cas, la patiente est mise sous perfusion et suit un traitement antiémétique, voire un neuroleptique adapté. Dès que le bilan hydrique a été restauré (ce qui peut prendre de 24 à 48 heures), la femme entame un régime à base de liquides. Si elle supporte bien ce régime, elle commencera à prendre six petits repas par jour. Si elle continue à vomir, on reprend l'alimentation intraveineuse, tout en l'encourageant à absorber un peu de nourriture. De temps en temps, lorsque le problème persiste au point de mettre en danger l'alimentation du fœtus, des éléments nutritifs spéciaux sont ajoutés aux liquides intraveineux pour permettre le repos complet de l'appareil digestif pendant quelques temps. On examine quelquefois la possibilité d'interrompre la grossesse, mais seulement dans les rares cas où la maladie met la vie de la mère en danger. Lire la suite...
Time executed 0.001 seconds
  • Vomissement circoncision | Guide de Nourrison