Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/guideden/public_html/wp-content/plugins/fast-wordpress-search/fwp-search.php on line 210 and defined in /home/guideden/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 1247

Resultados para: "xvideo enfant"

Vous regardez enfant , enfant Et / ou d'autres éléments liés à votre recherche xvideo enfant. Trouver les meilleurs conseils pour aider au développement de leur grossesse. accouchement naturel expulsion video, www tubidy com, Six Video Tubidy, tubidy com, créer un compte tubidy, Tibudy com, siatique difficulte a marcher durée.

Les blessures

• L'enfant a été victime d'un accident sérieux ou s'est brûlé. • L'enfant est resté sans connaissance, même pendant peu de temps. • L'enfant a perdu beaucoup de sang à la suite d'une blessure profonde. • L'enfant a été mordu par un animal (attention aux serpents) ou un autre enfant. • L'enfant a reçu de l'acide dans l'œil, ou son œil a été blessé. Lire la suite...

Le bouche-à-bouche

1. Penchez la tête de votre enfant en arrière, afin de dégager les voies respiratoires, et vérifiez que rien n'obstrue la gorge. 2. Posez votre bouche ouverte de façon qu'elle recouvre à la fois les ailes du nez et la bouche de l'enfant, soufflez doucement de l'air dans ses poumons à raison de 20 insufflations par minute ; vérifiez toutes les 4 insufflations si la respiration reprend, continuez jusqu'à ce qu'elle se rétablisse et placez l'enfant dans la position ci-contre. Si votre bébé reste inconscient, faites 24 insufflations par minute. Appelez un médecin de toute urgence ou conduisez l'enfant à l'hôpital. Lire la suite...

Oreillons

Cette maladie n'atteint guère les enfants au-dessous de cinq ans. Toutefois, si votre tout-petit devait la contracter, vous l'identifierez grâce à ces symptômes : l'enfant est d'abord « mal fichu », puis les glandes situées sur le côté d'une joue et au-dessous de l'oreille enflent visiblement ; la fièvre monte et l'enfant peut même délirer ; quelques jours plus tard, alors que la température est redescendue, c'est l'autre côté du visage qui se met à enfler à son tour et la température s'élève à nouveau. L'enfant a le cou raide, il se plaint de maux de gorge et il a la bouche sèche. Que faire ? Appelez le médecin. Vous pourrez soulager votre enfant de façon appréciable. Si le médecin est d'accord, faites baisser la fièvre. Donnez du sirop au paracétamol, dosage enfant. L'alimentation devra être semi-liquide car l'enfant a du mal à mâcher. Faites-le boire beaucoup. A titre préventif, faites vacciner votre enfant vers quinze mois. Il existe à présent un vaccin combiné contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR). Lire la suite...

Qu’est-ce qui ne va pas ?

Si votre enfant ne commence pas à parler dans sa première année, ne soyez pas inquiets. Là comme ailleurs, les enfants sont plus ou moins avancés. Cependant si, à deux ans et demi, votre enfant ne prononce pas un mot, recherchez à tout prix des avis éclairés. Si l'ouïe est en cause, il faut absolument détecter l'anomalie avant que l'enfant soit d'âge préscolaire ou scolaire. S'il s'agit d'une carence, adressez-vous à des pédiatres spécialistes des troubles du langage. Nombre de problèmes trouvent leur solution quand on les cerne à temps. Lire la suite...

Morsures

Votre enfant a de fortes chances de se faire mordre un jour par un chien, ou même par un autre enfant. Le risque de morsure par un serpent dépend de la région où vous habitez. Que faire ? Le traitement d'une morsure de chat, de chien ou de tout autre mammifère ne sera pas le même selon que la blessure est profonde ou non et que la vaccination antitétanique de l'enfant est à jour ou non. Si la blessure est superficielle, nettoyez-la et posez un pansement s'il y a lien. Si l'enfant a été mordu au visage ou si les dents ont pénétré profondément, il faut voir un médecin. Donnez-lui la date exacte de la dernière vaccination antitétanique ; un rappel sera peut-être nécessaire. Une morsure causée par un autre enfant n'exige qu'une désinfection et un pansement. Demandez un avis médical si vous n'êtes pas tranquille. Dans le cas d'une morsure de serpent, emmenez l'enfant à l'hôpital ou au centre antipoison le plus proche. Ne le faites pas marcher ; étendez-le dans la voiture. Si possible, identifiez le serpent. Si votre région en est infestée, ayez toujours du sérum antivenimeux chez vous. Lire la suite...

Évanouissement

1 Vérifiez tout d'abord que l'enfant respire encore et que vous sentez son pouls (c'est sous la mâchoire, un peu au-dessous de l'oreille, que l'on sent parfaitement battre l'artère carotide). 2 Quand vous avez senti le pouls, placez l'enfant à plat ventre, repliez un de ses bras pour maintenir la partie supérieure du corps, et une jambe pour soutenir la partie inférieure, puis tournez-lui la tête de côté. Cette position permet de reprendre connaissance assez vite. Appelez une ambulance immédiatement. Si l'enfant ne respire plus, pratiquez le bouche-à-bouche. Lire la suite...

La personnalité

La personnalité de votre enfant a commencé à transparaître dans les premières semaines de sa vie. Toutefois, il se trouvera dans des situations qui la feront évoluer à la fois dans le bon et dans le mauvais sens notamment au début de sa scolarité. Ce sera votre rôle d'exalter les traits sympathiques et d'annihiler les autres avec délicatesse : Si votre enfant aime se sentir approuvé, il sera motivé pour satisfaire vos aspirations car, pour les petits, l'approbation des adultes passe avant celle des « copains ». Chaque fois que c'est possible, amenez votre enfant à faire ce que vous estimez être bien pour s'attirer votre approbation. Un jeune enfant exprime sa sympathie en essayant d'aider les personnes qui sont tristes ou qui souffrent, mais il n'est en mesure de le faire que s'il a déjà vécu une situation comparable. Lorsqu'un enfant déchiffre les expressions du visage des autres et comprend le sens de leurs paroles, il est capable de ressentir ce qu'ils éprouvent avec autant, sinon plus, d'intensité qu'eux. L'enfant qui, par tempérament, aime qu'on l'aide, qu'on lui témoigne intérêt et affection est motivé pour agir dans un sens que la société approuve ; l'enfant au caractère indépendant l'est beaucoup moins. L'enfant chaleureux extériorise sa bonne nature par des petites attentions gentilles et exprime son affection avec des mots tendres et des gestes caressants. L'enfant qui n'est pas considéré comme une vedette par ses proches, et qui a appris à partager ce qu'il possède, pense aux autres et s'efforce de leur faire du bien au lieu de se comporter en égoïste. Lire la suite...

Épilepsie

Après les convulsions dues à l'excès de fièvre, la raison qui détermine le plus souvent des crises nerveuses chez l'enfant est l'épilepsie. Cette maladie se présente sous deux formes : le petit mal et le grand mal (ou haut mal). L'enfant atteint de petit mal pâlit soudainement et devient « absent » pendant une ou deux minutes. Il ne tombe pas, n'est jamais incontinent, mais il n'a plus conscience de ce qui l'entoure. Lorsqu'il émerge, il reprend son activité comme si rien ne s'était passé. Parlez-en à votre médecin si vous constatez ce phénomène. Un enfant atteint du grand mal présente les mêmes symptômes qu'un convulsionnaire. Que faire ? Pour ce qui est du grand mal, agissez selon les recommandations de la rubrique « convulsions », puis appelez immédiatement le médecin, qui demandera un électro-encéphalogramme pour avoir confirmation de l'épilepsie. Il est prouvé que, psychologiquement, il ne faut pas faire de différence entre un enfant épileptique et un enfant normal. Il suffit de prendre des précautions : le surveiller de crainte qu'une crise ne survienne inopinément. Lire la suite...

Les séparations prolongées

Les effets d'une séparation prolongée se font sentir différemment selon l'âge. Avant six mois, un bébé ne présente aucune marque de désarroi s'il est hospitalisé, par exemple, ou séparé de ses parents pour une assez longue durée. Tout change ensuite et, jusqu'à l'âge de quatre ou cinq ans, les enfants placés dans ce cas sont perturbés (les garçons apparemment plus que les filles). Si un jeune enfant a déjà mal supporté une première séparation, un deuxième bouleversement de ses habitudes ou une admission à l'hôpital le désarçonneront encore davantage. Plus la séparation est longue, plus elle est difficile à accepter, surtout si l'enfant est coupé à la fois de ses parents et de ses frères et sœurs. Les effets de la séparation seront adoucis si, en l'absence de sa famille, il est confié à une personne qui se conduit en mère adoptive ou, dans le cas d'une hospitalisation, à une infirmière au grand cœur, et: - Si l'on prend soin de ne pas contrarier le mode de vie auquel l'enfant tient. - Si l'on peut, avant que la séparation ne soit effective, mettre l'enfant en contact avec la personne qui s'occupera de lui. - Si l'on rappelle fréquemment à l'enfant des souvenirs du passé. Lire la suite...

L’insécurité

Entre un et trois ans, les contacts physiques étroits entre mère et enfant s'espacent, mais, contrastant avec son indépendance plus marquée, l'enfant connaît des moments d'anxiété ou de panique. Cela se produit généralement vers un an. Vous remarquez alors que l'enfant est soudain plus calme, moins espiègle que d'habitude et que tout ce qui est inconnu de lui l'effraie. Alors, il s'accroche désespérément à vos jambes. Il peut même arriver que l'anxiété lui fasse perdre l'appétit. Ce sont les signes manifestes de l'angoisse. Il faut agir immédiatement. Que faire ? Redoublez d'affection envers votre enfant. En même temps, encouragez-le à se montrer curieux et aventureux : cela lui permettra de prendre confiance en lui. Complimentez-le à chaque nouvelle réussite et offrez-lui une petite récompense. Il ne peut se passer de votre approbation et fera tout pour l'obtenir. Il ira même jusqu'à faire étalage de ses capacités et de son autonomie. Soyez son recours permanent. Un enfant, très attaché à ses parents, se fie à eux quand il entreprend des expériences. Il est prouvé que la présence d'une personne en qui l'enfant a une grande confiance aide celui-ci à aborder des situations nouvelles susceptibles de l'effrayer et à maîtriser ses appréhensions. Lire la suite...
Time executed 0.0035 seconds
  • Xvideo enfant | Guide de Nourrison