Si vous avez fait une fausse couche

1836133321_B972178161Z.1_20140307122504_000_G4Q22KKUR.2-0

Une fausse couche est souvent une bénédiction, même si les parents ont du mal à l’admettre au moment où elle se produit. Une fausse couche précoce est en général un processus de sélection naturelle par lequel un embryon ou un fœtus défectueux est éliminé, soit en raison de son incapacité à se développer, soit en raison de sa déficience (ce phénomène peut être dû à des facteurs d’environnement, comme les radiations ou les drogues, à une mauvaise implantation dans l’utérus, à une anomalie génétique, à une infection maternelle, ou à un accident).

Cela dit, la perte d’un bébé est traumatisante, même en début de grossesse. Mais ne laissez pas la culpabilité s’ajouter à votre douleur: ce n’est pas de votre faute. Il est normal que vous ayez du chagrin. Le fait de partager vos sentiments avec votre conjoint, votre médecin ou une amie vous aidera.

La meilleure thérapie est probablement de faire un nouveau bébé dès que possible, en tenant compte bien sûr de votre état de santé. Auparavant, discutez avec votre médecin des causes possibles de votre fausse couche. La plupart du temps, une fausse couche ne se produit qu’une fois, par hasard, à cause d’une anomalie chromosomique, d’une infection, ou parce que vous avez été en contact avec des matières chimiques ou autres tératogènes; tout laisse à penser qu’elle ne se reproduira pas. Des avortements répétés (plus de deux) sont souvent causés par une insuffisance hormonale chez la mère ou par son système immunitaire qui rejette le corps «étranger» qu’est l’embryon. Quelle que soit la cause, le problème peut disparaître si vous recevez des soins appropriés. Il arrive, mais très rarement, que des facteurs génétiques soient responsables de ces fausses couches répétées. On peut les dépister par une analyse de chromosomes (cela s’appelle un caryotype) effectuée avant la conception et pratiquée tant sur le père que sur la mère. Informez-vous auprès de votre médecin sur l’intérêt de subir de telles analyses dans votre cas.

Certains médecins préconisent un délai de 3 mois avant d’entreprendre une autre grossesse, bien que vous puissiez souvent reprendre les relations sexuelles après 3 semaines (avec l’accord du médecin, utilisez une méthode contraceptive fiable, locale de préférence, comme les préservatifs et les spermicides). Envisagez cette période d’attente de façon positive. Profitez-en pour améliorer vos habitudes et votre alimentation. Vous augmenterez vos chances de vivre une grossesse normale et de donner le jour à un bébé en bonne santé la prochaine fois. Les fausses couches ne se répètent généralement pas. Une fausse couche vous rassure sur votre fertilité, et la grande majorité des femmes à qui cela arrive finissent par mener une grossesse à terme.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Si vous avez fait une fausse couche | Guide de Nourrison