Somnolence

e6a4e95be1_Eleonore-H---Fotolia

La somnolence chez un enfant habituellement alerte peut être un symptôme de fièvre, d’hypothermie (quand la température du corps chute sous la normale) ou de déshydratation. Elle peut également survenir avant ou après une convulsion, à la suite d’un choc à la tête, ou après une prise de médicaments, comme les antihistaminiques. Si l’enfant est somnolent, mais heureux, s’il se nourrit bien et si sa température est normale, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Il a sans doute simplement un peu sommeil. En revanche, s’il devient brusquement somnolent pendant sa convalescence après une maladie infectieuse comme les oreillons ou la varicelle, et s’il se plaint de maux de tête et de douleurs au cou, il peut s’agir d’un symptôme d’encéphalite, de méningite ou du syndrome de Reye, qui sont des troubles graves nécessitant une consultation médicale immédiate.

Que faire ?

Prenez la température de l’enfant. Si elle est supérieure à 38 °C, il a de la fièvre ; si elle est inférieure à 35 °C, il souffre d’hypothermie. Dans les deux cas, consultez immédiatement un médecin.
Si la somnolence s’accompagne de diarrhée et de vomissements, faites absorber beaucoup de liquide à l’enfant pour éviter tout risque de déshydratation. Si son état ne s’améliore pas, consultez un médecin.

Regardez si l’enfant a reçu un choc crânien. Demandez-lui s’il souffre de la tête ou du cou ; sentez son haleine et examinez votre bar : il est possible qu’il ait absorbé de l’alcool. Vérifiez aussi la pharmacie pour vous assurer qu’il n’a pas pris des somnifères. Dans tous ces cas, contactez immédiatement votre médecin.

Si l’enfant a fait une convulsion, laissez-le se reposer et appelez le médecin.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Somnolence | Guide de Nourrison