Trouvez le bon jeu

original

Comme votre enfant n’établit aucune distinction entre l’étude et le jeu, vous pouvez l’aider considérablement à apprendre par le biais des éléments de jeu et des jouets que vous lui donnez. Dès l’âge le plus tendre, mes quatre enfants ont pris plaisir à jouer avec l’eau, que ce soit à l’extérieur dans une petite piscine gonflable ou à la maison dans l’évier de la cuisine avec tout un assortiment d’ustensiles en plastique: tasses, cruches, entonnoirs. Jouer avec l’eau favorise la réflexion et l’expérimentation des lois de la physique élémentaire: l’eau mouille, elle coule, elle remplit des récipients que l’on peut vider ensuite ; elle emprisonne l’air sous forme de bulles; elle soutient ce qui est léger et engloutit ce qui est lourd ; elle dissout les colorants de certains légumes mais ne se mélange pas à d’autres fluides ; elle goutte d’un robinet mal fermé et s’écoule entre les doigts. Et ce ne fut pas leur seul jeu !: la glaise, la pâte à modeler, la pâte à tarte étaient particulièrement attirantes parce qu’ils pouvaient leur donner toutes sortes de formes, qu’elles durcissaient à l’air sans s’avachir ou conservaient leur souplesse s’ils les roulaient en boule. Le sable du jardin était, dans son bac, plein d’attraits pour eux: il est à mi-chemin entre le fluide et le solide: au toucher, c’est un solide, mais il coule entre les doigts comme de l’eau ; mouillé, il conserve la forme d’un moule et on en fait des pâtés qui s’écroulent en séchant.

L’une des notions abstraites les plus importantes qui se présentent à l’esprit d’un enfant au cours de sa deuxième année est celle de classification: il remarque les ressemblances et les différences. Les petits sujets représentant les animaux de la ferme, toutes sortes de chevaux, de vaches, de volailles, permettent de grouper ceux qui ont une certaine analogie, surtout si vous êtes là pour lui faire découvrir les différences et lui répéter le nom des animaux. On peut procéder de même avec des fruits, des petites voitures ou des volumes de formes variées.

Les enfants aiment prendre part à la vie de la maison, voir ce qui se passe et à quoi on s’occupe autour d’eux. Donnez un bol et de la farine à votre enfant lorsque vous faites un gâteau, faites-lui transporter des petites charges d’un endroit à un autre et, quand vous faites le ménage, confiez-lui votre pelle à poussière et votre balayette si elles ne sont pas trop lourdes, de préférence à celle d’une panoplie de « parfaite petite ménagère ».

Se déguiser est un plaisir sans égal. Les enfants imitent les adultes. C’est une étape importante dans leur développement que de reconnaître qu’ils ne sont pas seuls au monde et qu’il va falloir s’entendre avec les autres. S’habiller comme eux les rapproche d’eux.

Les enfants des deux sexes aiment les poupées. Les garçons devraient en avoir aussi: les poupées deviennent des amies qu’on place dans un monde imaginaire où l’on peut se réfugier avec elles. Que votre enfant joue avec un poupon ou un « superman » articulé, il éprouve des émotions communes à l’humanité tout entière. Il dorlote son jouet ou lui parle avec fermeté, le réprimande, fulmine contre lui, lui donne la fessée et aussitôt l’habille ou le couche en l’embrassant. Au travers de ces attitudes, il reconstruit ses propres tribulations, en comprend le comment et le pourquoi et les situe par rapport aux gens qui l’entourent.

Bien avant de savoir écrire, un enfant aime griffonner et jouer avec les couleurs. Un tableau ou un chevalet à sa hauteur et de la craie lui plaisent car il peut écrire, effacer et recommencer. Posez une feuille de papier sur le chevalet, donnez-lui de la gouache et laissez-le faire toutes les taches qu’il voudra. Les fards sont fantastiques pour se grimer avec des camarades.

La plupart des enfants manifestent du goût pour la musique et aiment qu’on leur chante des chansons, cela dès les premiers jours de leur vie. Certains retiennent vite leur air favori et sont capables de le fredonner avant même de savoir parler. Achetez un instrument à votre bambin dès qu’il est capable de s’y intéresser: un piano d’enfant ou un xylophone lui donnera la possibilité de composer sa propre musique. Encouragez-le en entrant dans le jeu, en marchant ou en dansant, ou encore en frappant dans vos mains pour marquer la cadence. Vous augmenterez son plaisir si, étant vous-même musicien, vous l’accompagnez avec votre instrument personnel. Le meilleur moyen d’aider votre enfant à apprendre consiste à participer à ses activités d’éveil, surtout si vous pouvez apporter des suggestions à propos d’une utilisation nouvelle du jouet et lui montrer comment vous vous y prenez. Cependant, il faudra procéder avec beaucoup de doigté, sans jamais imposer votre point de vue, et savoir admettre qu’il est libre de suivre vos conseils ou de les considérer comme non avenus. De nombreux jeux d’enfants ne peuvent se pratiquer sans la participation d’un partenaire. Proposez-lui votre concours chaque fois que vous serez disponible, mais ne le forcez pas à jouer plus longtemps qu’il ne le désire. N’en faites pas trop non plus. Laissez-lui l’initiative: il peut fort bien désirer que vous lui remplissiez un seau de sable, auquel cas il vient vous le demander, mais ne pas tolérer que vous le retourniez pour faire le pâté.

Il parvient à se concentrer de plus en plus sur ce qu’il fait, mais parvient à éprouver des difficultés dans certains cas. Simplifiez-lui la tâche en lui donnant un coup de main s’il vous appelle à la rescousse. Si vous lui indiquez la marche à suivre pour achever ce qu’il a commencé, vous lui ouvrirez des perspectives de travail. Il a besoin de votre soutien et de vos encouragements. Vous le déterminerez peut-être à aller plus loin qu’il ne serait allé sans vous. Cela vaut la peine de lui consacrer un peu de temps car vous lui faites connaître la joie que procure la réussite.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Trouvez le bon jeu | Guide de Nourrison