Vos craintes sont naturelles

Baby Nathan

Le plus souvent, on s’inquiète à l’idée de devenir père et mère. Sera-t-on de bons parents ? Saura-t-on élever un enfant ? Et, pour couronner le tout, on se pose des questions au sujet du bonheur futur de ce petit s’il advient que Ton s’y prenne mal.

On appréhende les ennuis d’argent. Même si les deux partenaires travaillent, leurs gains, suffisants pour deux, seront à diviser par trois. Par économie, il faudra sacrifier le superflu et quelques à-côtés : des vacances à l’étranger, la décoration de la maison, l’achat d’une nouvelle voiture…

Autre sujet de préoccupation : la perte certaine de liberté. Vous ne pourrez plus partir en voiture, tous les deux, sans but précis, accepter une invitation à la dernière minute, prolonger vos vacances de quelques jours selon votre fantaisie, ou même rentrer tard.

Vos angoisses sont naturelles. Ne vous laissez pas accabler. Il n’y a rien d’anormal à redouter de ne pas pouvoir surmonter les difficultés de son nouveau mie. Vous leur ferez face plus aisément si vous comprenez bien que votre vie avec un entant sera en évolution constante. Votre cellule familiale et les sentiments qu’elle suscitera seront dynamiques. Tout bougera constamment.

Parfois, tout ira bien et l’harmonie régnera. Parfois, tout semblera aller mal, vous vous sentirez déprimés et submergés. Mais tout cela est à l’image des relations entre humains, particulièrement au sein de la famille, et rien n’est plus naturel.

Un jour ou l’autre, à l’amour que vous portez à votre enfant se mêleront du ressentiment, de l’amertume, de la colère, de la frustration et de l’hostilité. C’est aussi inévitable ici que dans les autres relations humaines. Ce qui fait la différence, c’est que votre enfant vous apportera des compensations qu’aucune autre personne ne pourrait vous offrir, car tout ce que vous ferez pour lui, il vous le rendra multiplié par cinq cents : c’est la règle que m’a enseignée l’expérience. Non seulement votre liberté s’accroitra à mesure qu’il grandira, mais encore les joies qu’il vous donnera s’intensifieront. Les sacrifices que vous vous imposerez pendant ses premiers mois seront contrebalancés par des satisfactions grandissantes dont la plus belle sera de voir la petite créature faible et exigeante devenir un être sociable, réfléchi, plein de charme et de drôlerie.

Commentaires

Commentaires

Time executed 0 seconds
  • Vos craintes sont naturelles | Guide de Nourrison